Le journal de gratitude, un indispensable pour être heureux.

Avoir un journal de gratitude est indispensable pour être plus heureux. Parfois, nous avons tendance à vivre nos journées à un rythme effréné, sans prendre le temps de savourer le moment présent. Se poser quelques instants tous les jours pour nous poser cette question : “De quoi suis-je reconnaissant aujourd’hui ?” influe sur la qualité de notre vie.

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je veux te parler du journal de gratitude et pourquoi il est indispensable pour vivre une vie meilleure.

Mise à jour : j’ai écrit un article plus récent et surtout, plus complet sur le journal de gratitude. Je t’explique pourquoi et comment  j’ai fait du journal de gratitude ma routine du soir. Clique ici pour découvrir l’article. 🙂

Les bienfaits du journal de gratitude.

Te souviens-tu ? Je te parlais du journal de gratitude dans l’article-résumé du livre 3 kifs par jour. 

 Dans cet article, je t’exprimais le fait qu’éprouver de la gratitude en la vie était une clé pour être heureux

En effet, ressentir de la gratitude, d’après des études, permet de :

_ réduire le stress
_ d’accroitre notre confiance en soi et notre énergie
_ et même, de dormir mieux.
 

Je te disais aussi que depuis le 13 juin, je tenais moi-même un journal de gratitude. Cela veut dire qu’hier soir, je fêtais mes 1 mois de gratitude quotidienne. Youpiiiii !

Peut être que tu te demandes : « Alors, alors, est-ce que ça t’a apporté quelque chose de positif ? »

Ma réponse est : Ouiiiiii !!! Tout d’abord, je voudrais te parler de la qualité de sommeil. Car, peut être que tu t’interroges : « Écrire dans un journal de gratitude peut  vraiment améliorer ma qualité de sommeil ? »

Pour avoir testé, c’est tout à fait vrai ! Je t’explique !

Mon journal est à coté de mon lit et chaque soir, quelle que soit l’heure et quel que soit mon niveau « d’alcoolémie »… (oui en ce moment c’est le temps des apéros, sans compter qu’il y a les FrancoFolies à la Rochelle, forcément… hihi). Donc quelles soient les circonstances, j’écris dans mon journal de gratitude avant de m’endormir. (Pour être tout à fait précise, j’écris dans un journal “5 ans de réflexions”. Je l’adore !)

Quand j’écris dans le journal, je reprends ma journée, moment par moment et je choisis 3 moments !

Les 3 moments que j’ai le plus aimés de ma journée et j’écris :

1 – J’ai aimé….
2 – J’ai aimé…
3 – J’ai aimé…

Quand j’écris ces mots, tu dois bien t’en douter, je souris. Je me sens bien, apaisée.

Je me dis : « Tiens, finalement ça a été une bonne journée. » ou alors « Whaou ! C’était vraiment une bonne journée !!! »

Parfois, il y a des jours où je dois chercher 1 ou deux minutes avant de trouver le dernier « J’ai aimé ». Parfois le journal ne contient pas assez de lignes… 🙂

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 + 1 livres indispensables pour oser changer de vie !

Une fois cet « exercice » terminé, je m’endors et je dors mieux. C’est une évidence.

Je pense que je dors mieux après avoir écrit dans mon journal de gratitude, car :

_ Je mets un point final dans ma journée. Et quel point final ! Un point positif !!!
_ Je ressens aussi plus de confiance pour la journée de demain et même en moi.

Quand pendant un mois, tu écris 3 choses positives, chaque jour ! Ça fait beaucoup de moments de bonheur cumulés, n’est-ce pas ?

Comment « bien » écrire un journal de gratitude.

Je voudrais te partager une erreur que j’ai commise au tout début.

Peut être es-tu comme moi, tu es nerveux(-se) et agité(-e). Mes journées ne sont jamais assez remplies, je n’ai jamais été assez « productive »… Et bla bla bla ! Ce qui fait que j’ai toujours du mal à aller me coucher avec le sourire ! Et je dors plutôt mal, tellement je suis pressée de continuer à travailler sur ma to-do list le lendemain.

Du coup, au début de l’écriture de mon journal de gratitude, je checkais ma journée. Je relevais les 3 tâches principales que j’avais accomplies dans ma journée et je les notais. 

C’est vrai que ça me faisait du bien. Quoique… car très rapidement, ma petite voix intérieure : « Oui ok c’est pas mal. Mais… demain, tu vas devoir faire ça et ça encore ! »

Et ce n’est pas le principe d’un journal de gratitude. Comme je te le disais, tu dois te sentir mieux et dormir mieux. 🙂

J’ai remarqué que ça me rend vraiment plus heureuse, lorsque je note les 3 moments, les 3 situations que j’ai préférées dans ma journée, comme :

_ Avoir bu un verre de vin avec les copains en terrasse d’un bar. Je me suis sentie bien.
_ J’ai aimé me balader en bord de mer. C’est tellement beau.
_ J’ai aimé lire ce livre, je me suis sentie détendue.
_ J’ai aimé offrir un cadeau à mon amie pour son anniversaire. Ça m’a fait tellement plaisir.

 

journal de gratitude

 

La force de la gratitude et le moment présent

J’ai découvert un autre impact du journal de gratitude sur ma vie.

Chaque soir, lorsque tu es devant ton journal de gratitude, tu recherches 3 moments dans ta mémoire. Puis tu les notes car pour toi, ils sont particuliers. Ils sortent du lot !

Chaque soir, en fait :

_ tu développes une nouvelle compétence : te rendre compte de la valeur de chaque moment de ta journée. 

Et avec le temps, tu n’auras plus besoin d’attendre le soir et ton journal de gratitude pour ressentir ce sentiment de gratitude.

Ça m’est arrivé il y a 3 jours. J’étais dans mon futur appartement. Avec mon mari, on venait de peindre toute la journée. Il était en train de laver le dernier pinceau et moi, j’étais assise sur le sol du salon. J’attendais. Mes yeux ont commencé à errer. Quand ils se sont posés sur les murs, une vague de chaleur m’a envahie. Ma vue s’est brouillée à cause de petites larmes. J’étais émue de voir mon appartement, il prenait forme. Je ressentais de la gratitude infinie de vivre ce moment. Une petite voix en moi s’est écrié : « Merci, merci pour la chance d’avoir un appartement et de pouvoir le rendre plus beau avec mon mari. » 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment s'aimer soi-même ? Mes 3 exercices préférés

Moi même, je suis encore toute étonnée de ce qui m’est arrivé… et en même temps, je suis certaine que :

_ continuer à écrire dans mon journal de gratitude, je continuerai à developper cette compétence : vivre la gratitude au moment présent. 

Pour plus d’efficacité, tu peux intégrer ce rituel de la gratitude dans ta routine matinale. C’est à dire, se sentir reconnaissant le soir en te couchant et le matin en te levant. Si tu ne sais pas ce qu’est une routine matinale et que tu n’en as toujours pas une, je t’invite à aller lire cet article dans lequel je te partage ma routine matinale et ses 6 exercices super-puissants pour transformer notre vie.

Et toi, cher lecteur, chère lectrice, qu’en penses-tu ? Si tu devais commencer ton journal de gratitude maintenant, quels seraient les 3 moments que tu y écrirais ? 

J’espère de tout mon coeur t’avoir aidé à trouver de la valeur à ta vie. 
Je te remercie de m’avoir lue.

Je te dis à très bientôt.
Tiffany, chercheuse de pépites de bonheur. 🙂

 

Si tu penses que ce livre peut t’être utile et que tu souhaites le commander par amazon, tu peux passer par ce lien. C’est un lien affilié. C’est à dire qu’Amazon me reverse entre 4 et 6 % de la somme. Cela n’a aucune incidence sur le prix d’achat final du livre. Cet argent me permet de continuer à acheter des lives sur le bonheur et à te proposer beaucoup de contenu gratuit. 🙂

Je ne suis pas la seule à aimer ce journal, tu peux avoir d’autres avis sur ce livre en cliquant ici.

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    27
    Partages
  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “Le journal de gratitude, un indispensable pour être heureux.

  1. Virgilia dit :

    J’aime beaucoup le principe d’écrire “j’ai aimé…….”. Quand j’écrivais mes petits bonheurs, je ne les écrivais pas sous cette forme. Je vais essayer comme ça. Oui, ça peut avoir un effet sur ton sommeil, tu te couches heureuse, apaisée. À faire aussi quand tu es en colère contre quelqu’un ou quelque chose, pour appliquer le “ne pas se coucher en colère”. J’ai testé la chose pour voir si ça avait un effet sur mon sommeil. Deux ou trois fois, j’ai donc testé la chose,. J’ai pris mon ordi ou mon iPad, et je faisais comme si j’écrivais à la personne ou à la situation contre qui j’étais en colère. Je vidais mon sac, je sortais tout mon venin. Et je me couchais véritablement légère, apaisée. Et le lendemain, je supprimais le texte, sans le relire. Et ça fait vraiment du bien!
    C’est tellement important de réaliser que la vie et tous les jours sont emplis de petits et grands bonheurs!
    PS: j’ai beaucoup aimé ta signature 😀

    1. Tiffany Buton dit :

      Salut Virgilia ! Merci d’avoir remarqué la signature. Je me suis bien amusée en la cherchant hihi.
      J’aime beaucoup ton conseil d’écrire “comme si” tu écrivais à la personne contre qui tu es en colère. J’imagine bien l’effet libérateur que ça fait, pour l’avoir testé moi-même. Ça me fait sourire car comme toi, je supprime ce que j’ai écrit sans le re-lire. Ça fait un bien fou. Je me sens moins seule, merci 🙂
      Je suis d’accord avec toi quand tu dis que c’est important de prendre conscience que notre quotidien est truffé de petits et de grands bonheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *