Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

Le résumé du livre “Les dieux voyagent toujours incognito” de Laurent Gounelle parlera de la confiance en soi. En effet, le personnage principal se pose cette question : comment vivre une vie qui me ressemble et me passionne. Je partage avec toi un conseil puissant pour avoir confiance en soi.

 

Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je te fais le résumé du livre “Les dieux voyagent toujours incognito” de Laurent Gounelle.

J’ai adoré ce livre, pourtant, au début ce n’était pas le cas. En effet, c’est au fil des pages que les personnages et les dialogues gagnent en profondeur, et surtout que le suspense se fait de plus en plus insoutenable !

Je me suis donc laissée prendre par l’histoire, par la quête du héros. J’en suis ressortie émue, éblouie et remplie d’énergie positive, constructive et chargée d’espoir ! Rien que ça ! (rires)

Je te le conseille de tout coeur, si en ce moment, tu manques de confiance en toi et que tu as l’impression de ne pas totalement vivre la vie qui te ressemble et te passionne. Ce livre, en plus d’être un bon moment de lecture, sera de bons conseils pour reprendre confiance en toi et oser !

 

 

Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

 

Les dieux voyagent toujours incognito, le résumé

 

Alan Greenmor est un jeune homme de 24 ans. On le retrouve en haut de la (magnifique) Tour Eiffel, déterminé à se jeter dans le vide. Il ne laissera ni mère. Elle est morte juste après la remise de diplôme de son fils. Il ne laissera ni père car il a été abandonné avant sa naissance, ni petite amie car elle vient de lui laisser un mot dans sa boite aux lettres « Adieu ». En fait, il ne laissera qu’un bureau vide dans la société de recrutement dans laquelle il travaille depuis quelques mois. Un travail qu’il n’aime pas.

Autant dire qu’on n’est pas vraiment étonné de le voir en haut de la Tour Eiffel…

D’ailleurs, Yves Dubreuil qui fume un cigare ne semble pas non plus étonné de voir Alan. Il lui dit le plus tranquillement du monde : « Qu’est-ce que tu attends ? Saute ! »

Yves Dubreuil, outre aimer fumer des cigares, outre avoir un accent étrange et outre être richissime, prend un malin plaisir à passer un marché avec un Alan désespéré. Le marché, c’est :

« Tu restes en vie, et moi je m’occupe de toi, de te remettre dans le droit chemin, de faire de toi un homme capable de mener sa vie, de résoudre ses problèmes, et même d’être heureux. En échange… tu t’engages à faire tout ce que je te dirai. Tu t’engages… sur la vie. »

C’est ainsi qu’Alan se retrouve entre les mains d’un homme puissant, riche et qui… il s’en rendra compte un peu plus tard… le fait suivre !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  10 astuces pour bien lire un livre de développement personnel

 

Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

 

1 conseil puissant de Laurent Gounelle pour avoir confiance en soi

 

Le plus gros problème d’Alan, c’est son manque de confiance en soi. Il a peur de tout, tout le temps. Il a peur de décevoir. C’est pourquoi il ne se sent pas libre dans sa vie.

Comment peut-on aller au de-là de cette peur de vivre des situations désagréables, de déranger les autres, de faire des faux pas ? Pour cela, il faut s’autoriser à décevoir les autres !

Alan va apprendre qu’avoir le mauvais comportement, contredire les gens comme la boulangère, le chauffeur de taxi, rouler à deux à l’heure dans une voie à sens unique, c’est possible ! C’est la vie ! On ne peut pas plaire à tout le monde, même on a le droit de décevoir les autres, d’avoir le mauvais comportement. Personne ne nous demande d’être parfait alors pourquoi nous l’exiger à nous-même ?

« Les gens comme lui sont pourtant des inconnus que tu ne reverras jamais. Ta vie, ton avenir ne dépendent pas d’eux, d’accord ? Et pourtant, tu éprouves le besoin de plus ou moins te conformer à… ce qui fera qu’ils t’apprécient. Tu crains de recevoir et d’être rejeté. C’est pour ça que tu ne t’autorises pas à exprimer vraiment ce que tu ressens, ni à te comporter selon tes souhaits. Tu fais des efforts pour t’adapter aux autres. C’est de ta propre initiative. Personne ne te le demande. »

 

« La véritable confiance en soi est indépendante du regard des autres. C’est une caractéristique personnelle, ancrée en soi. Elle correspond à une sorte de foi inébranlable de la personne en sa valeur, en ses capacités, et elle ne peut donc pas être mise à mal par des critiques extérieures. À l’inverse, une confiance en soi indue ou simulée ne résiste pas à un environnement hostile, et la personne perd une bonne partie de ses facultés. »

 

Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

 

En savoir plus sur les livres de développement personnel et la confiance en soi

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

  • Découvre les 4 erreurs que l’on fait tous et qui nous poussent à manquer de confiance en nous, en cliquant ici.
  • Découvre 20 phrases magiques pour apprendre à s’aimer soi-même, en cliquant ici

 

Je te propose ces 2 lectures inspirantes sur le sujet :

  • Minute, papillon d’Aurélie Valognes. Un roman pétillant, dans lequel on rencontre une femme dont le fils unique s’en va faire sa propre vie, le tout en claquant la porte sans promesse de se revoir. Dans le même temps, elle se fait virer… Autrement dit, ça va mal, très mal. Puis, elle fait la rencontre d’une vieille dame qui va lui apprendre à vivre enfin pour elle ! Je te conseille de tout coeur ce livre, car il saura te redonner confiance en toi et te rappellera que ta vie t’appartient, le tout dans un roman qui donne le sourire !
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  J'arrête de râler de Christine Lewicki

 

 

  •  Le jour où je me suis aimé pour de vrai de Serge Marquis. Un roman tout doux pour le coeur, dans lequel nous rencontrons une femme et son fils que tout oppose. La mère est perfectionniste et essaie de tout contrôler. Le fils, lui, accepte les aléas de la vie et choisit l’amour plutôt que le contrôle. Deux conceptions de la vie qui s’opposent… Je te conseille de tout coeur ce livre, car il est émouvant et nous invite à nous rappeler que l’essentiel est l’amour et que lorsqu’on souffre trop, la meilleure réponse avec l’amour, c’est de lâcher prise.

 

 

Je te remercie d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le !

Prends soin de toi.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    84
    Partages
  • 34
  • 50
  •  
  •  

4 commentaires sur “Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

  1. Merci pour ce jolie résumé ma chercheuse de bonheur. Peut être je finirais par “t’emprunter” chacun de ces joli petit livre. À force de te lire, je les veux tous Hihi <3

    1. Tiffany Buton dit :

      Coco !! T’es trop mignonne ma soeurette ! Merci de prendre le temps de me lire et de m’écrire, ça me touche beaucoup. <3
      Je vais te contaminer avec mon amour des livres !! Celui que tu m'as offert est le prochain !!!!! hihi

  2. Virgilia dit :

    J’ai téléchargé “l’homme qui voulait être heureux” la semaine dernière! Je ne sais pas encore quand je vais le lire, mais une amie me l’avait conseillé.
    Pour ce qui est “Dieu voyage toujours incognito”, un passage de ton article m’a interpellé : “On ne peut pas plaire à tout le monde, même on a le droit de décevoir les autres, d’avoir le mauvais comportement. Personne ne nous demande d’être parfait alors pourquoi nous l’exiger à nous-même ?”. Je suis tout à fait d’accord quand tu dis qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais je pense qu’au contraire, beaucoup de personnes nous demande justement d’être parfaits! On oublie justement qu’on a le droit de décevoir les autres. Enfin, c’est vraiment mon plus gros sentiment. J’ai vraiment l’impression qu’on attend de moi que je sois comme ci ou comme ça, et c’est quelque chose qui m’étouffe vraiment!

    1. Tiffany Buton dit :

      Coucou Virgilia. 🙂 L’homme qui voulait être heureux est vraiment très agréable à lire. Tu te retrouves à Bali, sur la plage, parmi la population locale qui a l’air adorable. Et tu as la chance d’être assis devant un sage. Il te dit : “Tu n’es pas heureux !” Au fil de vos entrevues, il va te donner des clés pour être plus heureux. Le décor est super. Le discours est doux et à la fois inspirant. Je suis ressortie de cette lecture avec le coeur léger et un sourire aux lèvres. L’homme qui voulait être heureux parle plutôt de nos croyances qui nous gâchent la vie.
      Et ça rejoint parfaitement ce que tu dis Virgilia. Tu as l’impression que les autres te voudraient comme ci ou comme ça. Et ça t’étouffe. Et si c’était une fausse croyance ?
      Je sais que c’est pas facile de le voir ainsi. Je pense notamment à nos parents et parfois à leurs attentes, leurs regards sur nous. Il n’y a pas que les parents d’ailleurs, parfois c’est notre conjoint, nos amis même.
      Le problème dans la perfection c’est qu’elle est aléatoire. Elle dépend de chacun. C’est pour cela qu’on ne peut pas être parfait. On ne peut être parfait aux yeux de notre mère ET de notre père, de notre amie Cécile ET de notre ami Paul. On ne peut pas être parfait même à nos propres yeux car nous évoluons chaque jour.
      Je pense sincèrement que lire L’homme qui voudrait être heureux pourra te donner des clés pour apaiser ton sentiment d’oppression par rapport aux regards de certaines personnes qui te voudraient parfaites. Je pense aussi que Dieu voyage toujours incognito devrait te plaire aussi. C’est l’histoire d’un jeune homme de 24 ans qui va rabattre le caquet à tous, tout simplement parce qu’il croit en lui, en ses convictions et qu’il fonce !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *