estime de soi

8/52 – Estime de soi : s’aimer pour mieux vivre avec les autres

estime de soi
On se rejoint sur Pinterest

Le livre Estime de soi de Christophe André et François Lelord nous aide à vivre notre propre vie. Vivre selon nos propres choix n’est pas toujours facile. Nous doutons de nous-mêmes. C’est pourquoi, il est indispensable d’améliorer notre estime de soi pour enfin, se sentir libre d’être nous-mêmes.

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je te parle du 8e livre que j’ai lu grâce à mon projet : lire et résumer 52 livres sur le bonheur. Ce livre, c’est : L’estime de soi. S’aimer pour mieux vivre avec les autres, de Christophe André et Francois Lelord.

Cet article a pour but de te donner mon avis sur le livre. Je te partage aussi 3 pépites de bonheur, 3 conseils concrets pour améliorer ton estime de soi et ainsi vivre une vie meilleure. Tu es prêt ?

 

Quel est mon avis ? Qu’est-ce que j’ai ressenti en lisant ce livre ?

 

J’ai beaucoup aimé ce livre ! Euh oui… je vais t’en dire un peu plus quand même. 🙂

Tout d’abord, je l’ai trouvé très agréable à lire. C’est un livre d’une grande clarté. Des tableaux et des anecdotes illustrent très bien le récit. Le livre est découpé en petits chapitres puis en petits paragraphes. Les titres sont accrocheurs. Bref ! Un réel plaisir de le lire. 

De plus, le livre est très intéressant. Les deux auteurs expliquent : qu’est-ce que l’estime de soi, comment il se « forme », les inconvénients et les bénéfices d’avoir une basse estime de soi ou une haute estime de soi…

Les exemples proposés sont issus de la vie de tous les jours : de notre enfance, de l’école, du travail, du couple, de l’éducation de nos enfants, entre amis…

Le livre est aussi pratique. Les exemples des situations de vie sont très nombreux. Ils permettent d’illustrer les propos et ainsi se projeter plus facilement.

Estime de soiJ’ai trouvé que les conseils en plus d’être pertinents, étaient bien « amenés ». Les 3/4 du livre propose une compréhension globale de l’estime de soi : origines, fonctionnements, problèmes… et une fois qu’on comprend bien tout ce qui touche l’estime de soi, les auteurs délivrent de bons conseils.

Ce livre m’a vraiment motivée à continuer mon travail sur mon estime de soi. J’ai en poche plusieurs conseils. Je vais les mettre en place dans mon quotidien.

Si je te les partageais ? Est-ce que toi aussi, tu les mettrais en place ? 

Quels enseignements peut-on tirer du livre ? 

L’estime de soi, pourquoi est-ce important ?

Au début de mon projet, j’ai listé 52 livres. Je me suis dit : « Bon, j’ai besoin de 52 livres sur le bonheur. Mais lesquels ? Comment choisir ? » Pour m’aider, j’ai commencé à réfléchir à des « thèmes » comme : la confiance en soi et l’estime de soi. Pour moi, ces deux thèmes avaient toute leur place dans la recherche du bonheur.

Christophe André et Francois Lelord me l’ont confirmé :

« Le bonheur est souvent une affaire de perspective individuelle. Et il est toujours relié à l’estime de soi : meilleure est cette dernière, plus le sujet se dira satisfait de sa vie. »

Dans ma petite tête, ça a fait tilt : « Mais alors, si on améliore son estime de soi, alors on améliore son sentiment de bonheur. » 

N’empêche, ça semble assez logique quand on comprend ce qu’est une bonne estime de soi :

  • être suffisamment ambitieux pour trouver sa voie et non pas se limiter
  • être obstiné malgré les obstacles, sans être acharné non plus (tout est dans la mesure, que ce soit dans le bon comme dans le négatif.)
  • être capable de prendre des risques et non pas ne rien faire pas peur d’échouer
  • être soi-même et non se conformer aux autres
  • être capable de se remettre en question, accepter les critiques, demander de l’aide sans se sentir humilié

Estime de soiCe que je comprends, c’est qu’avoir une bonne estime de soi permet de vivre SA vie, tout en vivant en harmonie avec les autres. Et qu’est ce que le bonheur, si ce n’est : Atteindre ses objectifs, tout en conservant de bonnes relations et une bonne image ? Pour moi, c’est ça le bonheur. Qu’en penses-tu ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  16/52 - L'intelligence émotionnelle de Daniel Goleman

Comment améliorer son estime de soi ?

Améliorer son estime de soi demande des efforts et du temps. C’est un peu comme une quête de vie.

Cette quête de vie nécessite de faire 3 changements :

  • Notre regard sur nous-mêmes (introspection)
  • Notre regard sur « l’action » (définir et atteindre nos objectifs)
  • Notre regard sur les autres (entretenir de bonnes relations avec les autres)

La clé est de conduire ces 3 changements petit à petit et de manière équilibrée. Aucun de ses 3 domaines ne vaut mieux que les autres.

Pépite 1 – Apprendre à se connaitre

 

Se connaitre, c’est savoir répondre à ces questions à propos de soi :

_ Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce que je n’aime pas ? Comment l’exprimer aux autres ? Comment réagir à un point de vue différent du mien ?

_ Qu’est-ce que je connais ? Qu’est-ce que je ne connais pas ? Quels sont les domaines où j’en sais plus que la plupart des gens ? Comment en parler ? Comment pourrais-je poser des questions sur les domaines pour lesquels je n’y connais rien.

_ Suis-je capable de parler de mes échecs, sans me dévaloriser ? De mes réussites, sans me vanter ?

_ Quels sont mes défauts ? Mes qualités ? Comment en discuter sans trop en faire, ni trop s’en plaindre ?

Que penses-tu de ces questions ? Pour moi, c’est un peu comme « préparer » une présentation de soi. Ça me plait beaucoup.

Peut être es-tu comme moi… j’ai tendance à oublier des événements de ma vie, surtout mes réussites. La dernière fois, je lisais un livre et l’auteur expliquait que changer demandait du temps. Il écrivait changer, c’est comme apprendre le russe. Et là, je me suis exclamée : « Mais, c’est vrai que je parle russe en fait… » J’ai été très surprise. Parler russe m’a demandé beaucoup de travail et de temps. J’avais adoré le sentiment de joie et de fierté que je ressentais tandis que je faisais des progrès. Et pourtant… j’en suis arrivée à complètement oublier que j’avais cette connaissance. Ça t’est déjà arrivé ?

  • Prendre 10 – 15 minutes pour répondre à ces questions me semble donc très important. Ça permet de :

_ Faire « l’inventaire » de qui on est.

_ Être capable de mieux exprimer, expliquer qui on est, ce qu’on aime ou n’aime pas, ce qu’on sait faire ou non, ce qu’on a réussi à faire et ce qu’on a raté. 

Je pense que mieux je me connais et, mieux les gens me connaissent. Mieux les gens me connaissent et, plus ils m’apprécient. 

Estime de soi

Je suis sûre que tu seras d’accord avec moi pour dire qu’on aime une personne malgré ses défauts. Ses défauts la rendent agaçant et attachant à la fois. Tout simplement parce qu’on a le sentiment de la connaitre réellement. Cette personne avec des défauts, on la préfère souvent à une autre personne dont on ne sait rien. Même si cette dernière est agréable, est toujours d’accord avec nous. Pourquoi ? Parce qu’elle sera une énigme. On dira peut être même d’elle : « Cette personne est vraiment sympa mais… finalement je ne la connais pas tant que ça. Elle est plutôt ennuyeuse. Sans aucun relief.» 

Apprendre à se connaitre permet aussi de mieux s’accepter. 

À la question : « Quels sont mes défauts ? » J’ai répondu : Je peux me montrer agressive. Je manque de diplomatie. Je suis agitée, nerveuse et stressée. Je suis dispersée et je peux manquer de persévérance. J’ai tendance à me replier sur moi-même et à ne pas donner de nouvelles, quand je ne me sens pas bien ou qu’une situation me stresse. Je suis aussi une sacrée râleuse. 🙂

Je me demande si un recruteur m’accepterait dans son équipe avec ça ? hihi Réfléchir, écrire nos défauts n’est pas chose facile. D’ailleurs, je peux peut être en oublier. Attends, je demande à mon mari qui est assis à coté de moi 🙂

Il a ri et m’a dit : « Non c’est bon, tu n’as rien oublié. »

Je te conseille, de demander à ton entourage ce qu’il pense de toi, de tes actions… à ceux en qui tu as confiance. Parfois, on ne se rend pas tout le temps compte de certaines choses que l’on sait faire ou de nos défauts par exemple. 

 

Pépite 2 – Faire de petites actions mais souvent ! 

 

Pourquoi agir ? Parce que c’est indispensable pour changer. Changer, qu’est-ce que c’est concrètement ? C’est mettre en place de nouveaux comportements, de nouvelles habitudes. Souvent, ça commence par une décision. « Je veux être plus musclé. Je vais me mettre au sport. » Et après ? Nous devons agir pour réaliser cet objectif.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  37/52 - Le chat du Dalaï-Lama de David Michie : Comment trouver la sérénité ? 

J’ai adoré cette phrase dans le livre, Estime de soi : S’aimer pour mieux vivre avec les autres.

« Même minime ou symbolique, un projet qui se traduit par un acte est promis à un meilleur avenir que celui qui demeure au stade de l’intention, toute décision de changement devrait se traduire par un geste dans la minute qui suit : prendre son téléphone, faire un courrier, sortir immédiatement de chez soi… »

Cette phrase m’a aidée à aller courir hier (j’ai hyper mal aux jambes aujourd’hui d’ailleurs… descendre les escaliers argh !). Je veux un corps plus tonique. Je veux faire du sport 3 fois par semaine. Je suis donc allée courir hier. Mon objectif était de courir au moins 15 minutes. Le plus dur a été de me mettre en tenue, d’enfiler mes baskets et de passer le pas de ma porte. Ce premier pas, c’était pas évident du tout. Demain, je pense que ce sera plus facile et les jours d’après, encore plus !

Estime de soiEt toi, que penses-tu de cette première action symbolique ? As-tu un objectif qui te tient à coeur en ce moment ? Quelle serait la première action symbolique que tu pourrais faire dans la minute qui suit ? 


Les réussites permettent d’augmenter l’estime de soi.
Elles donnent des ailes… pour un moment seulement ! Tu as surement remarqué, l’être humain s’habitue à tout, que ce soit au pire comme au meilleur. Malheureusement, les « grandes » réussites professionnelles, sportives… ça n’arrive pas tous les jours. Comment faire pour vivre ce sentiment de réussite, même minime, au quotidien ? 

Sauf si tu as une personne qui t’aide pour le ménage, la cuisine, les courses, l’administratif… forcément tu as une « foule » de choses à faire tous les jours !

« Tiens aujourd’hui, je vais préparer tel plat, ça fait longtemps que je n’ai pas cuisiné sainement. Ou encore, aujourd’hui, je vais tondre la pelouse, je ne veux pas mon jardin laissé à l’abandon… » 

Toutes les activités quotidiennes, on peut les voir comme des mini-objectifs. Quand on les accomplit, on se fait du bien.

Ça t’est déjà arrivé de rentrer en colère, triste du travail ? Tu fais un peu de ménage (car il ne va pas se faire tout seul hihi) et une fois que tu es sur le canapé, tu te dis : « Ah, ça fait du bien. C’est propre. »

En fait, quand ça nous arrive, c’est parce qu’on se sent fier de nous. On pense : « Je ne me suis pas laissé aller sur le canapé, à ressasser en boucle ma journée de travail. J’ai fait quelque chose de bien, pour moi. » Nous avons le sentiment d’avoir le contrôle sur nous-même et sur notre environnement immédiat. C’est bon pour l’estime de soi. 

_ Profiter des « corvées » quotidiennes pour augmenter son estime de soi. Voir ses corvées comme des mini-objectifs qui nous rendent fier de nous. 

Tu vas peut être me dire : « Le quotidien, c’est pas que le boulot et les corvées… »

Je suis totalement d’accord. Il y a aussi les loisirs, voire même les passions ! Avoir une passion et donc développer ses compétences augmentent l’estime de soi. De plus, il permet la reconnaissance sociale. Une passion rassemble. On peut en parler autour de soi. Les gens s’y intéressent.

_ Pratiquer régulièrement un loisir, une passion augmente votre estime de soi.

Pépite 3 – S’affirmer (ou non…)

 

Avoir une bonne estime de soi passe obligatoirement par l’affirmation de soi.

S’affirmer, c’est savoir dire ce qu’on pense, ressent et ce qu’on veut. 

S’affirmer, c’est écouter, comprendre ce que les autres pensent, ressentent et veulent. 

S’affirmer, c’est se connaitre, se respecter et c’est apprendre à connaitre les autres et les respecter.

Concrètement, s’affirmer c’est être capable de refuser quelque chose ou de demander de l’aide, sans s’énerver ou se sentir humilié.

C’est pouvoir répondre avec calme à une critique. (LIEN)

Peut être que tu te dis : « C’est bien beau mais comment on fait pour s’affirmer ? »

1 – Apprenons à nous connaitre (c’est la pépite 1). Comment pouvons-nous nous affirmer si on ne connait pas soi-même son avis sur une question ? Après, pas de panique. Si on ne connait pas son avis, on peut toujours dire : « Je ne sais pas. Je ne connais pas ce domaine. Peux-tu m’en dire plus ? » Le tout calmement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  14/52 - Fais-toi confiance d'Isabelle Filliozat

Je dis « calmement » parce que souvent quand on me pose certaines questions, notamment sur mes projets, sur mon physique, je me sens « agressée ». C’est assez désagréable, et pour moi et, pour mon entourage. Par exemple : « Tu fais quelle pointure de chaussures ? » Entre nous, c’est pas une question très intrusive hein ? Et bien moi, je me sens agressée. Parce que je fais du 36 et que les gens en général trouvent ça petit. C’est quand même fou, je suis là, en train de m’énerver car je pense que je dois me justifier… STOP !  Les gens ne me demandent pas de me justifier. Ils me posent une question. Ils s’intéressent. Un peu de calme ! Un peu de sérénité ! Un peu d’affirmation de soi. 🙂

2 – Soyons clair dans nos projets, nos objectifs. Comment je peux expliquer ce que je fais, ce que je veux faire si je ne sais même pas où je m’en vais moi-même ?

Peut être que toi aussi tu redoutes la question : « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » Cette question m’angoisse. Mon parcours professionnel est rempli de virage à 360… Et j’ai l’impression d’avoir à me justifier. Et non toujours pas… Les gens s’intéressent à nous de manière polie. Ils ne sont pas là à rechercher la moindre incohérence dans notre CV. 

3 – Autorisons-nous à décevoir les gens ! As-tu remarqué que depuis qu’on est tout petit, on nous apprend à plaire à tout le monde ? Il ne faut surtout pas déplaire aux autres, les déranger ? Ainsi, on n’apprend à ne plus dire ce qu’on pense, on ne veut pas contredire, on ne surtout pas prendre le risque de décevoir les autres. STOP ! Soyons-nous même. Prenons le risque de déplaire à certains. Et donnons nous la chance à tous les autres (et surtout à soi-même) de nous aimer pour qui nous sommes vraiment. Qu’en penses-tu ?

4 – Évitons les conflits. S’affirmer, oui mais au bon moment et pour les bonnes raisons ! Christophe André et François Lelord expriment parfaitement cette idée :

« Plutôt que de tenter d’être heureux, les gens préfèrent souvent avoir raison : savoir renoncer – dans l’immédiat – pour éviter un conflit peu utile témoigne aussi d’une bonne estime de soi. »

Estime de soi

Gardons à l’esprit que s’affirmer permet d’augmenter son estime de soi et donc de vivre plus heureux. Perdre son temps, son énergie et peut être même une amitié pour avoir raison, avoir le sentiment de s’affirmer, ça n’en vaut pas la peine. Qu’en penses-tu ?

 

À qui s’adresse le livre Estime de soi : s’aimer pour mieux vivre avec les autres ? 

 

Si toi aussi, tu en quête de pépites de bonheur, tu ressens le besoin d’augmenter ton estime de soi, alors ce livre est fait pour toi.

Si tu souhaites comprendre ce qu’est l’estime de soi, comment dans les différentes phase de ta vie il se forme et surtout, comment dès maintenant tu peux l’améliorer, alors fonce !

Si tu connais quelqu’un dans ton entourage qui rencontre des difficultés à se lancer, à s’affirmer, je t’invite à lui parler de ce livre qui pourra peut être l’aider comme il m’a aidée.

Je te remercie de m’avoir lue.
J’espère de tout coeur t’avoir donné de l’énergie pour faire de ta vie, une vie meilleure.
Je te dis à très bientôt !

Tiffany, chercheuse de pépites de bonheur. 🙂

Si tu penses que ce livre peut t’être utile et que tu souhaites le commander par amazon, tu peux passer par ce lien. C’est un lien affilié. C’est à dire qu’Amazon me reverse entre 4 et 6 % de la somme. Cela n’a aucune incidence sur le prix d’achat final du livre. Cet argent me permet de continuer à acheter des lives sur le bonheur et à te proposer beaucoup de contenu gratuit. ????

Je ne suis pas la seule à avoir aimé ce livre, tu peux avoir d’autres avis sur ce livre en cliquant ici.

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    51
    Partages
  • 23
  • 28
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *