écouter

Pour de meilleures relations : écouter plutôt que conseiller

écouter
On se rejoint sur Pinterest ?

Donner des conseils peut avoir des conséquences désastreuses dans nos relations. Ils sont parfois très mal reçus. Quand on se confie à une personne, ce n’est pas tant les conseils que nous recherchons. Ce qu’on veut, c’est être compris. Et si écouter les autres était la meilleure attitude à adopter ?

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je veux te parler la puissance de l’écoute pour avoir de bonnes relations. Je le rappelle : avoir de bonnes relations avec les autres est une composante essentielle au bonheur. 

 

1 – Pourquoi conseiller peut faire des dégâts dans nos relations

 

Quand un ami, un membre de la famille, un collègue ou même quelqu’un qu’on vient juste de rencontrer se plaint, nous exprime ses craintes, notre premier réflexe est de donner des conseils : « Tu devrais faire comme ça ou comme ceci. »

Nous croyons vraiment bien faire. Ce qu’on veut, c’est aider ces personnes. On se sent mieux d’ailleurs une fois avoir donné un conseil. Un peu comme si, on avait fait une bonne action.

Si on prenait la situation du point de vue de l’autre personne. Juste un instant.

Nous avons tous à un moment donné exprimé nos craintes à un membre de notre famille, à un ami, un collègue… C’est terriblement humain de parler de nos problèmes. Nous avons besoin de pouvoir compter sur les autres. Alors, nous exprimons ce qu’on a sur le coeur ou nous racontons toutes ces choses qui pèsent sur nos épaules.

Que se passe-t-il souvent ? Nous recevons des conseils. Trop de conseils.

À peine avons-nous fini notre phrase que la personne en face de nous, nous abreuve de conseils. Bien sûr, cette personne veut notre bien, elle veut bien faire.

Parfois nous acceptons ces conseils, sincèrement ou d’une oreille distraite. : « Oui, oui, je vais y penser… c’est intéressant.» 

Parfois, on se met en colère, on a envie de dire à la personne en face de nous « Mais je m’en fous de tes conseils, je veux juste que… »
Que… quoi ?

J’ai besoin qu’on m’écoute ! Qu’on me comprenne !

 

 

2. Comment on se sent quand on n’est pas écouté

 

La semaine dernière, je suis allée à un rendez-vous professionnel pour m’aider dans ma création d’entreprise. Une femme était là pour me guider dans mon parcours. Elle voulait mieux me connaitre et donc on a parlé de mon parcours professionnel.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 5 bienfaits de la marche

Je lui racontais qu’il y a presque 4 ans, je me suis installée à la Rochelle. Pendant 5 mois, j’ai cherché un poste d’assistante vétérinaire, que je n’ai malheureusement pas trouvé… Cette femme m’a presque coupée la parole et m’a dit : « Oh mais je connais une clinique là-bas…bla bla »

J’étais choquée ! On parlait de mon passé, un passé révolu. Je faisais juste un récit de quelque chose que je ne pouvais pas changer. Un passé qui m’avait fait du mal car à cette époque j’avais rêvé de trouver un poste d’assistante vétérinaire. J’avais le sentiment d’avoir fait de mon mieux malgré tout.

Et une femme 4 ans plus tard, alors que j’ai un autre projet, d’autres rêves, me certifie que j’aurais pu trouver un poste dans une clinique là-bas…

Je me suis sentie en colère. Je ne me suis pas sentie écoutée, pas comprise. Pire, j’ai eu l’impression d’être infantilisée, prise en faute.
Je me suis demandée : « Mais comment peut-on me conseiller sur quelque chose qui s’est passé il y a 4 ans… »

Malheureusement, ça nous arrive tous les jours de se « confier » à quelqu’un et que ce quelqu’un ne nous écoute pas, trop occupé dans sa « mission » de conseils.

Et ce quelqu’un qui conseille trop, nous le sommes tous dans certaines situations, n’est-ce pas ? 🙂

Nous « conseillons » plus vite que l’éclair. Sans parfois prendre le temps de comprendre la personne en face de nous, de l’écouter. 

 

3 – Comment mieux écouter ?

 
Pouvons-nous nous poser quelques petites questions ?

Écoutons-nous vraiment les gens, jusqu’au bout ?
Pouvons-nous dire si cette personne est triste, en colère, si elle a peur ?
Pouvons-nous dire si elle a besoin de quelque chose ?
>A-t-elle besoin d’un conseil, vraiment ? L’a-t-elle expressément demandé ?

Ça t’est déjà arrivé d’écouter quelqu’un, d’écouter ses peurs, ses angoisses et de ne rien dire. Tu écoutes seulement et au bout de quelques minutes la personne s’arrête, respire plus profondément et te sourit : « Merci de m’avoir écoutée. »

Pour moi, c’est la plus belle chose qu’on puisse donner à quelqu’un : une écoute attentive et bienveillante.

Le livre : « Savoir écouter, ça s’apprend » de Christelle Petitcollin m’a beaucoup aidée.

D’ailleurs, quelque temps après sa lecture, mon mari avait remarqué : « Tu m’écoutes de mieux en mieux, ça me fait du bien. »
Mon mari a une grande capacité d’écoute. C’est lui qui m’a inspirée à apprendre à mieux écouter.

Je sais d’expérience que ce n’est pas toujours évident d’écouter une personne. Je sais aussi que toute chose s’apprend. Chaque jour, un pas devant l’autre.
 

4 – Les bienfaits de l’écoute

 

Écouter apaise la personne en face nous. Même si parler d’un problème ne nous fait pas forcement avancer, le simple fait de l’avoir « confié » nous fait du bien.

Écouter apaise aussi la personne qui écoute. Il n’y a pas de bonnes réponses, de solutions à proposer. Seulement être assis avec l’autre personne et écouter sincèrement, calmement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment gérer son anxiété ? 10 pensées positives pour mieux communiquer avec les autres

Écouter apaise aussi par le calme qui règne autour de nous. Y-a-t-il quelque chose de pire au monde que deux personnes qui parlent en même temps et qui ne s’écoutent pas. Le ton monte de plus en plus fort, chacun dans l’espoir que l’autre l’écoute, le comprenne.

Écouter est une preuve d’amour, une preuve d’amitié. On respecte la personne en face de nous. On lui apporte le meilleur des soutiens possibles : notre attention entière, notre compassion.

Écouter suffit. Souvent, rien qu’écouter une personne, l’aide à y voir plus clair.

Je pense que chacun sait ce qui est bon pour lui. Quand on confie un de nos problème, on a simplement besoin d’une paire d’oreilles amicales et de quelques petites questions bienveillantes pour trouver NOTRE solution. Qu’en penses-tu ?

 

Je te remercie de m’avoir lue.

J’espère de tout coeur t’avoir donné un peu d’inspiration pour faire de ta vie, une vie plus simple, plus sereine et plus belle.

Tu peux partager si toi aussi tu penses qu’écouter les autres est plus apaisant, constructif que des conseils.

Je te dis à très bientôt.

Tiffany, chercheuse de pépites de bonheur

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    32
    Partages
  • 31
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *