Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d’urgence

Comment calmer sa colère ? La colère n’est pas une émotion qui est la bienvenue, au travail comme à la maison, car elle est synonyme de violence et elle fait peur. Alors, on l’évite, on la tait ! Pourtant, la colère est utile et même positive. En effet, c’est elle qui nous pousse vers le changement, vers l’affirmation de soi et donc, vers une vie plus heureuse. Je partage avec toi 8 conseils pour apaiser ta colère.

 

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany.  Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je vais répondre à cette question : “Comment calmer sa colère ?”

Parce que la colère est une émotion et par nature, elle est saine et utile. Malheureusement, au quotidien, la colère nous gène plus qu’autre chose. Nous ne savons pas comment l’exprimer et le plus souvent, elle gâche plus les choses qu’elles ne les règlent.

C’est pourquoi, quand on est colère, notre priorité est de calmer cette colère !

Pour cela, j’ai à coeur de partager avec toi 8 conseils pour mieux vivre sa colère.

 

8 conseils pour calmer sa colère

 

1 – Prendre de la distance pour calmer sa colère

 

Quand tout dans notre corps, notre tête hurlent de colère, il est urgent de prendre de la distance. Le plus simple étant de prendre de la distance physiquement de la situation qui nous met en colère.

Oui, partons marcher 2-3 minutes, prenons la voiture et allons faire un tour…

La colère a tendance à s’emparer de nous et nous pouvons être amenés à dire ou faire des choses que nous regretterons plus tard.

Prends de la distance quand tu es en colère !

C’est seulement lorsque tu te sentiras plus calme, apaisé que tu pourras revenir sur la situation et dire ce que tu as envie de dire.

 

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

 

2 – Relativiser

 

Quand nous sommes en colère, il est difficile de réfléchir correctement. Autrement dit, nous avons tendance à exagérer et généraliser les choses.

Et là encore, nous aurons tendance à prendre des mesures radicales.

Et si on relativisait ?

Quand tu sens la colère monter, prends un instant pour te projeter dans 5 ou 10 ans et d’imaginer l’impact de l’événement actuel qui nous met en colère.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Que faire quand on est déçu ? 5 conseils pour surmonter la déception

Est-ce vraiment si grave ?

Non ? Alors, on respire. (rires)

Calmer sa colère, c’est savoir relativiser.

 

3 – Revoir ses attentes pour apaiser sa colère

 

Quand nous sommes en colère, cela indique qu’un de mes besoins n’est pas satisfait. En fait, de base, nous avions une attente, un désir et la réalité nous déçoit.

C’est pourquoi il est important de se poser ces questions : Est-ce que mon attente est réaliste ? Si ce n’est pas le cas, quelle serait l’attente qui serait plus réaliste ? Qu’est-ce qui finalement a le plus d’importance pour moi ?

Parfois, nous avons tendance à nous montrer quelque peu capricieux par rapport aux autres et aussi à la vie. Pourtant, ce n’est pas parce que nous avons décidé que quelque chose devait se passer comme ça ou que quelqu’un devait se comporter ainsi que ce sera le cas…

 

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

 

4 – Mettre des mots sur sa colère

 

Quand on est en colère, c’est comme si un geyser se déversait en nous. C’est fort ! Et ça nous empêche d’y voir clair.

Pourquoi suis-je en colère ?

De quoi ai-je besoin ?

Parfois, les réponse ne sont pas très claires.

Aussi, prenons le temps de mettre des mots sur ce qui se passe en nous, sur ce dont nous avons vraiment besoin.

Cela permettra d’apaiser sa colère, mais également de prendre de bien meilleures décisions.

 

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

 

5 – Faire diversion

 

Quand nous sommes en colère, ce n’est pas le bon moment pour dire ou faire quoi que ce soit. Oui, notre priorité numéro un, c’est de se calmer !

Aussi, prenons l’habitude de faire diversion quand la colère s’invite.

Par exemple, prenons un livre et lisons quelques pages, ouvrons internet et regardons une vidéo amusante, faisons de la cuisine ou du jardinage.

En bref, pour calmer sa colère, il est important de se concentrer sur autre chose qu’elle.

 

6 – Se libérer de 3 pensées pour calmer sa colère

 

Pour cesser de nourrir la colère qui est en nous, il est essentiel de se libérer de 3 pensées :

  • C’est mon bon droit : notre désir est si fort que l’autre se doit de le satisfaire !
  • C’est moi qui ai raison : Apprendre à ne pas discuter pour savoir ce qui est juste ou non. Apprendre que les désirs de chacun ont autant de poids que les nôtres.
  • Je peux changer l’autre : Un changement n’est possible que lorsqu’il est désiré, c’est a dire que lorsqu’on se sent encouragé et capable. Autrement dit, ce n’est pas en exerçant des pressions sur l’autre en utilisant la colère qu’il changera.

Je t’invite à noter ces 3 pensées pour les avoir sous les yeux régulièrement.

 

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

 

7 – S’interdire 3 mots

 

Quand nous sommes en colère, c’est souvent parce que l’autre n’a pas le bon comportement. Et cela nous met vraiment en colère.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment se remonter le moral quand on est triste ? 12 conseils à tester

Pire, nous avons tendance à nourrir notre colère par 3 mots : toujours, jamais, à chaque fois.

Oui, quand la colère s’invite, nous avons tendance à nous positionner en tant que victime et à faire de l’autre notre bourreau et bien vite, ces 3 mots qui ne font qu’aggraver notre colère s’invitent.

Pour calmer sa colère, il faut prendre bien garde de ne plus utiliser : toujours, jamais, à chaque fois.

 

8 – Ralentir p0ur apaiser sa colère

 

Quand nous sommes sous le coup de la colère, tout en nous s’accélère : nos pensées, nos gestes, notre débit de parole, notre rythme cardiaque… Nous nous agitons, nous gesticulons. Nous hurlons des mots de plus en plus vite. En fait, nous devenons incohérents. Le but est de devenir lent pour pouvoir comprendre ce qui se passe en nous.

  • Bouger lentement, respirer calmement, desserrer les points, descendre les épaules…
  • Parler lentement, parler tout bas jusqu’à chuchoter, car on ne peut pas rester en colère quand on chuchote.

D’ailleurs, les professionnels des urgences : pompiers, infirmiers… agissent lentement pour avoir des gens utiles et efficaces.

 

Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d'urgence

 

En savoir plus pour mieux gérer ses émotions

 

Je te propose de lire ces 2 articles complémentaires :

 

Je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Mon ebook “Mieux gérer ses émotions”. Je partage avec toi 5 étapes claires et puissantes pour t’aider à mieux comprendre tes émotions et à mieux les gérer. Un ebook qui permet d’y voir plus clair et de vivre plus sereinement. Je te le conseille de tout coeur !

 

Comment mieux gérer ses émotions en 5 étapes

 

 

 

Je te remercie d’avoir lu cet article

Si tu as aimé, partage-le !

Prends soin de toi.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    4.1K
    Partages
  • 63
  • 4K
  •  
  •  

6 commentaires sur “Comment calmer sa colère ? 8 conseils à adopter d’urgence

  1. Ghislaine dit :

    Bonsoir Tiffany,

    Je viens de lire l’article parce que je me suis mise en colère aujourd’hui et que je ne décolère toujours pas. lol

    A la fin de l’article, je souris, donc la pression est retombée. MERCI.

    L’attitude qui me plait le plus est l’attitude 2 : “la lenteur”.

    L’exercice qui me plait le plus est le premier exercice : “la distance”.

    Merci pour ces moments de lecture qui permettent de tenter de se recentrer sur des choses essentielles et d’éviter de nous faire perdre du temps pour des broutilles.

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Ghislaine,

      Je te remercie de partager ton expérience. Je comprends quand tu dis que tu ne décolères pas. Nos pensées reviennent sur notre colère encore et encore si on ne prend pas de la distance. Il faut casser cette spirale et le premier exercice est donc tout trouvé. ^^

      J’aime quand tu dis “éviter de perdre du temps pour des broutilles”. C’est assez frustrant quand on y pense. On va passer un après-midi entier à ressasser un truc qui a duré une minute. Non, non ! La vie est bien plus belle et douce que ça. 🙂

      Passe une belle journée Ghislaine.

  2. Brigitte dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article qui aide à relativiser.
    Pour ma part, j’utilise la distance (prendre du recul physiquement ou moralement). Une bonne nuit de sommeil ça aide! Mais …. l’autre voit bien que je suis en colère.

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Brigtte,

      Merci beaucoup pour ton commentaire et ton partage d’expérience.

      Je suis d’accord avec toi, une bonne nuit de sommeil, ça aide. On relativise mieux après avoir dormi je trouve.

      Oui, l’autre voit que l’on est en colère. C’est une bonne chose. Tout d’abord, ça lui permet de voir que nos limites sont dépassées. L’autre, intuitivement (normalement ^^) va aussi prendre du recul.
      Le plus important étant notre propre regard sur nous. Accepter d’être en colère, c’est comprendre que c’est pour notre bien, un de nos besoins n’est pas satisfait. Prendre de la distance physiquement et moralement est nécessaire pour faire le point sur ce qui se passe en nous. L’autre attendra un peu 🙂

  3. Salut
    Pour ma part je n’ai eu que des modèles de colère.
    Maintenant que j’arrive à un âge ” respectable” ( 30 ans) je m’aperçois qu’un autre chemins est possible ( par la sympathie des youtuber par exemple). Et je découvre qu’il y à de la colère en moi, que le comportement qui m’a était inculqué est erroné.

    Ce soir j’ai alors chercher comment calmer cette colère intérieur, et plus que des solutions , cette articles m’a expliqué pourquoi je souffrais, merci c’est bien plus puissant.
    Je vais médité cet article en espérant trouver une solution et réussir à me détaché de ce qui m’atteins actuellement.

    Merci

    Audrey

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Audrey,

      Je te remercie pour ton témoignage.

      Je suis heureuse que tu aies trouvé une clé de compréhension dans l’article.

      Je t’envoie mes pensées les plus douces et les plus calmes pour t’accompagner.

      Je t’invite à faire preuve de patience et de douceur envers toi. La vie est un cheminement. Un pas à la fois dans la bienveillance.

      Belle et douce continuation Audrey.

      Tiffany

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *