Accepter la vie comme elle est. Merci Marc-Aurèle.

Accepter la vie comme elle est. Accepter les choses comme elles sont. Je pense que tu connais toi aussi ces deux « proverbes ».

Et si je te disais qu’accepter, c’est avancer ?

J’étais en train de lire le livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André. C’est le 7e livre de mon projet : lire et résumer 52 livres sur le bonheur en 52 semaines. Et… je suis tombée sur cette citation de Marc-Aurèle (empereur romain philosophe) :

Ce concombre est amer : jette-le. Il y a des ronces dans le chemin : évite-les. Cela suffit. N’ajoute pas « Pourquoi cela existe-il dans le monde ? »

Quand j’ai lu cette phrase et encore maintenant quand je te l’écris, je souris. Je souris un peu gênée, je te l’avoue…

Dimanche soir, lors d’un diner de famille, des moustiques étaient entrés dans la véranda. Et tandis qu’un des moustiques atterrissait mort dans ma glace… j’ai ronchonné : « Maiiiis !! Pourquoi ça existe les moustiques ? »

Et là, lors de ma lecture, j’ai été prise en flagrant délit de non-acceptation de ce qui est ! Oups !! Mon petit doigt me dit que ça t’arrive aussi.

On peut se demander : « Est-ce si important d’accepter ce qui est ? »

Oui, je pense. Déjà quand je me mets à ronchonner, je me fais du mal et en plus, je stresse les gens qui m’entourent. Ils doivent se dire : « Oh, qu’est-ce qu’elle a (encore?) à râler… »

Et toi, que penses-tu des gens qui râlent ? 🙂

On peut prendre aussi cet autre exemple :  Tu es dans les embouteillages et tu vas rater ton train. Quel est ton réflexe ?

Le mien, râler ! Râler sur moi, sur les autres qui me mettent en retard. Pour en faire une montagne : « Si je rate mon train, c’est la fin ! C’est le pire chose qui pouvait m’arriver. Aaaah !!! » Te reconnais-tu dans mon histoire ? 🙂

Depuis que j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel, et surtout depuis que j’ai lu le livre J’arrête de râler de Christine Lewicki (que je te conseille vivement)… je me rends compte de plus en plus de ce qui se passe en moi.

Oui, je râle. Oui, je stresse. Je n’accepte pas les choses qui arrivent sans crier gare.

Mais alors ? Comment faire pour accepter la vie comme elle est ? 

Tout est dans la phrase : Accepter ! 

Marc-Aurèle le dit très bien : « Il y a des ronces dans le chemin : évite-les ». Dans le cas de mon exemple : Je vais être en retard pour mon train, et bien, je vais être en retard pour mon train.

Là, tu te demandes surement : « Ok, ok ! Qu’est-ce que nous apporte d’accepter les choses comme elles sont ? Pourquoi le faire ? »

1 – Cela évite de se stresser et de stresser les gens autour de soi.

2 – Cela peut aussi éviter de se mettre en danger en courant partout.

3 – Cela permet de garder notre énergie.

Plutôt que de « perdre » mon temps à pester sur ce qui ne va pas et perdre mon énergie…4 je peux réfléchir calmement à un plan B. 

C’est pour cela qu’accepter, c’est avancer.

Qu’en penses-tu ? Quand as-tu râler pour la dernière fois ? Qu’aurais-tu pu penser, dire, faire à la place ?

 

Pour le coup des moustiques dimanche soir, j’aurais pu me lever et fermer les fenêtres. Chose que j’ai faite ! Mais j’aurais pu le faire sans ronchonner au préalable. 🙂

Tu peux retrouver l’article-résumé du livre Imparfaits, libres et heureux de Christophe André en cliquant sur le lien.

Je te remercie de m’avoir lue.
J’espère de tout coeur t’avoir aidé à te sentir mieux.
Je te dis à très bientôt.

Tiffany, chercheuse de pépites de bonheur 🙂

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *