Comment survivre à la morosité ambiante ? Mes 5 secrets

Comment survivre à la morosité ambiante : mes 5 secrets

Que faire pour aller bien dans un monde qui va mal ? Voici la question que l’on ne cesse de se poser sans vraiment avoir de réponses satisfaisantes, ou tout du moins réconfortantes. Alors, voici mes 5 secrets pour survivre à la morosité ambiante et ainsi, retrouver joie et sérénité.

 

Comment survivre à la morosité ambiante : mes 5 secrets

 

1 – Ne pas s’accrocher à la colère et au sentiment d’injustice 

 

Il est normal de ressentir de la colère mêlée à un sentiment d’injustice lorsque l’on apprend qu’il se passe des atrocités à travers le monde. Le problème, c’est que nous nous accrochons à notre colère, et que cette dernière finit par nous dévorer.

En fait, il faut bien comprendre que c’est normal de ressentir de la colère, mais pour autant, il nous faut la lâcher. Parce que nous ne sommes pas faits pour vivre tout le temps en colère, au risque de connaître de graves problèmes de santé. En effet, si notre mental ne lâche pas, c’est notre coeur qui lâche.

De plus, comprenons que ce n’est pas en vibrant et en hurlant notre colère que nous allons rendre le monde plus agréable. En effet, trop souvent, nous attendons que les choses changent pour changer. Mais, c’est une erreur. Il nous faut changer pour que les choses changent.

C’est pourquoi, mon secret pour survivre à la morosité ambiante, c’est d’avoir compris que je devais d’abord apaiser ma colère et mon sentiment d’injustice, que c’était à moi de faire ce premier pas, pour moi, mais aussi pour le monde. En effet, ce n’est pas ma colère qui va changer le monde, c’est ma paix intérieure.

Donc, dès que je ressens de la colère, de la frustration ou de la peur par rapport à certaines nouvelles du monde, je travaille à lâcher tous ces émotions et sentiments, un à un. 

 

Comment survivre à la morosité ambiante : mes 5 secrets

 

2 – Accepter les imperfections pour survivre à la morosité ambiante

 

Le monde n’est pas tel que tu voudrais qu’il soit. Je sais. Il n’est pas non plus comme je voudrais qu’il le soit. Pourtant, nous ne pouvons pas contrôler cela. Nous n’avons pas à le contrôler d’ailleurs. 

En fait, ce qui nous fait le plus mal peut-être dans cette morosité ambiante, c’est que nous pensons que quelque part nous devrions être capables de changer et de contrôler les choses. Et, c’est pour cela que l’état du monde nous fait aussi mal, parce que nous nous sentons complètement démunis, tout en nous sentant un peu coupables. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment maîtriser son esprit : mes 8 méthodes puissantes

Donc, pour survivre à la morosité ambiante, mon secret est d’accepter les imperfections. En fait, je m’autorise à être heureuse malgré tout. Autrement dit, je n’attends pas que le monde soit parfait et que ma vie soit parfaite pour m’autoriser à ressentir du bonheur et du bien-être.

Et, pour cela, il faut travailler sur son sentiment de culpabilité. C’est-à-dire qu’il nous faut comprendre que nous ne pouvons pas tout contrôler. De plus, il nous faut lâcher notre besoin de perfection. La perfection, le monde parfait, la vie parfaite n’existent pas. Et pour autant, nous pouvons tout à fait être heureux. Nous en avons le droit et nous en sommes capables. Alors, qu’attends-tu ?

 

3 – Ne pas polémiquer

 

Nous avons tendance à polémiquer. Tout le temps. Sur tout. Et, nous ne nous rendons pas compte que cela nous épuise chaque jour un peu plus. De plus, nous ne nous rendons pas compte que cela épuise le monde aussi chaque jour un peu plus. Tous ces mots négatifs, remplis de colère, de peur et de frustration…

Il m’a fallu énormément de temps pour comprendre que j’avais besoin d’arrêter de polémiquer. Parce que j’aime beaucoup polémiquer, parler des choses qui me mettent hors de moi. En fait, j’ai compris que cela me donnait l’impression de faire avancer les choses, alors que pas du tout. Et, pire encore, cela m’épuisait énormément et me rendait de plus en plus aigrie et triste.

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à arrêter de polémiquer sur les sujets d’actualités, sur toutes ces choses qui te mettent hors de toi. Pour ton bien-être, mais aussi pour ne plus participer à cette morosité ambiante. Qu’en penses-tu ?

Alors, ne plus polémiquer ne se fera pas en un jour, et parfois tu ressentiras un réel besoin de parler d’un sujet particulier. Fais-toi confiance ! Mais, persévère toujours dans tes efforts. C’est le secret !

 

Comment survivre à la morosité ambiante : mes 5 secrets

 

4 – Nourrir sa joie plutôt que le négatif pour survivre à la morosité ambiante

 

Alors, je sais que ces 3 premiers secrets sont loin d’être suffisants pour survivre dans la morosité ambiante. Donc, je vais plus loin dans ma réflexion en me rappelant que je ne changerai pas le monde de manière plus douce et positive en m’accrochant à mon sentiment d’injustice et donc en vibrant des ondes de colère et négative. Je vais changer le monde, à mon niveau, en vibrant des ondes plus douces et plus positives.

C’est pourquoi mon autre secret pour survivre dans la morosité ambiante, c’est d’au lieu de me concentrer sur toutes les choses qui me mettent en colère, je me concentre sur toutes les choses qui me mettent en joie. 

En effet, plutôt que de parler tout le temps des mauvaises nouvelles, nous pouvons parler des bonnes nouvelles. Et, ça change tout, vraiment ! Alors, qu’attends-tu pour vibrer des ondes plus douces et positives et ainsi participer à un monde plus doux et positif ? 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment vivre le moment présent ? 8 exercices qui changent tout

 

5 – Persévérer 

 

Comme je te le disais un peu plus haut, ce ne sera pas évident d’arrêter de polémiquer, d’accepter les imperfections et de nourrir sa joie au milieu de cette morosité ambiante. 

Mais, le fait que ce ne soit pas évident ne rend pas la chose impossible. En fait, il faut faire preuve d’une persévérance, mais aussi d’une grande bienveillance.

Autrement dit, fais de ton mieux chaque jour et ne t’arrête jamais d’essayer de faire de ton mieux. Je t’invite à noter ces 5 secrets sur une petite fiche ou une note sur ton téléphone. Relis-les le plus souvent possible. Car, si tu ne les relis pas régulièrement, tu vas les oublier et ainsi retomber dans tes mauvais travers ! 

 

Comment survivre à la morosité ambiante : mes 5 secrets

 

En savoir plus pour surmonter la morosité ambiante et retrouver la sérénité

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

De plus, je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Mon ebook « Mieux gérer ses émotions ». Tu ressens beaucoup d’émotions et tu voudrais être plus calme et zen au quotidien, alors mon ebook est parfait pour toi. Parce que je t’y enseigne les 5 étapes à suivre pour mieux comprendre, vivre et exprimer ses émotions au quotidien. Je te conseille de tout coeur mon ebook qui t’apportera joie et paix intérieure. Ça va te faire un bien fou !

 

 

  • L’âme du monde de Frédéric Lenoir. J’adore ce roman philosophique et spirituel. C’est l’histoire d’un monde qui va s’effondrer et pour aider l’humanité, les sages du monde entier se retrouvent dans un monastère pour recueillir leurs meilleurs conseils de sagesse. Je te conseille aussi de tout coeur ce livre qui est magnifique. Il te fera un bien fou.

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi. 

Tiffany Buton

Formatrice et coach en bonheur.

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements personnalisés par téléphone.

 

 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

2 commentaires sur “Comment survivre à la morosité ambiante : mes 5 secrets

  1. jouffroy dit :

    Le bonheur , on peut se le faire soi-meme peut etre!!!
    et avec ses valeurs et non pas celles des médias!!

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Bernard,

      Je te remercie de tout coeur pour ton commentaire. Je partage tout à fait ton avis. Il y a d’ailleurs cette citation que j’apprécie tout particulièrement : « Ce n’est pas parce que les médias n’en parlent que les bonnes nouvelles n’existent pas ».

      Prends soin de toi,
      Tiffany

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *