Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

Arrêter de vivre pour les autres est une sage décision, mais comment l’appliquer ? En effet, que ce soit au travail ou à la maison, nous sommes trop gentils. En fait, nous avons peur de décevoir les autres, alors nous passons beaucoup de temps à vouloir satisfaire les besoins de tout le monde. Alors, comment réussir à vivre pour soi ? Voici 3 erreurs à ne plus faire.

 

Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

 

1 – Arrêter de croire que nos relations avec les autres sont plus importantes

 

Ce qui nous pousse à vivre pour les autres, mais dont on n’a pas conscience, c’est que nous croyons que les autres sont plus importants dans notre vie que nous-mêmes.

En fait, nous avons appris à faire cette erreur qui consiste à mettre les autres au-dessus de nous-mêmes.

Oui, dans notre enfance, nous devions satisfaire les adultes qui nous entouraient, à être et faire comme ils le désiraient, autrement nous étions punis.

C’est pourquoi aujourd’hui nous avons autant de difficultés à dire « non », par exemple ou à penser à soi.

Pourtant, si on s’arrêtait quelques instants, nous prendrions conscience à quel point nous vivons dans l’erreur.

Oui, les autres sont importants dans notre vie, car nos relations donnent de la joie à notre existence. Mais, pour autant, elles peuvent aussi complètement gâcher notre vie quand on commence à vivre pour les autres.

Autrement dit, il est plus que temps d’apprendre à vivre pour toi tout en ayant de bonnes relations avec les autres, et cela ne dépend que de toi.

En fait, il est temps que tu apprennes à surmonter ta peur d’être rejeté.e par les autres si tu les déçois.

Car, c’est ça le principal obstacle : la peur de décevoir.

Alors, ose répondre à tes propres besoins et suivre tes propres envies. Ose prendre le risque de décevoir. Tu en as le droit et même le devoir.

Car, tu es sur Terre pour vivre ta vie à ta manière. 

 

Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

 

2  – Arrêter de vivre pour les autres : arrêter de croire que les autres nous connaissent mieux

 

Vivre pour les autres va plus loin encore que de faire trop de choses pour les autres au point d’oublier de prendre soin de nous. En fait, vivre pour les autres, c’est aussi vivre la vie que les autres ont décidé pour nous.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment prendre confiance en soi rapidement: 5 étapes puissantes

Comment en sommes-nous arrivés là ? C’est parce que nous faisons l’erreur de croire que les autres nous connaissent mieux qu’on ne se connait soi-même.

Souvent, nous n’en n’avons pas conscience.

Pourtant, reviens à la dernière fois où tu as dû faire un choix. Il y a de fortes chances pour que tu aies demandé conseil autour de toi.

Prenons cet exemple : Tu annonces que tu souhaites te mettre au yoga et voici la majorité des réactions  de ton entourage : « Toi, faire du yoga ? Mais, tu n’es pas sportif.ve. »

Et, face à ce genre de réactions, que fais-tu généralement ? Tu te dis : « Si untel me dit cela, c’est qu’il a sûrement raison. »

En fait, arrêter de vivre pour les autres, c’est comprendre que les autres ne connaissent de toi que ce qu’ils souhaitent connaître de toi.

En effet, les autres nous enferment dans des cases. Ce n’est pas méchant, c’est juste plus confortable pour eux.

D’ailleurs, nous faisons la même chose avec les personnes qui nous entourent.

Donc, ne fais plus l’erreur de laisser les personnes t’enfermer dans des cases. C’est cela arrêter de vivre pour les autres. Oui, tu n’es pas là pour être la personne qu’il souhaite que tu sois.

 

Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

 

3 – Arrêter d’être un second rôle dans notre propre vie

 

Je t’invite à prendre un temps là, maintenant, pour revenir sur tes dernières pensées. À qui pensais-tu ? Pourquoi ?

Il y a de fortes chances pour que tu penses beaucoup aux autres jour après jour.

Tu penses à ce qu’ils pensent de toi. Tu te demandes comment faire pour être plus aimé.e, plus respecté.e…

En fait, les autres ont presque toute ton attention.

Pourtant, si ta vie était un film, qui devrait apparaitre le plus à l’écran ? Toi ! Pourtant, que se passe-t-il dans ta vie actuelle ?

Ce sont les autres qui sont les plus présents. En effet, tu passes ton temps à deviner ce qui se passent dans leur tête, mais que se passe-t-il dans ta tête à toi ?

Tu te demandes ce que veulent les autres, mais toi, que veux-tu ?

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à reprendre le rôle principal de ta propre vie.

Autrement dit, quand tu t’entends penser : « il pense, elle veut, ils croient », reviens au « je ».

En fait, fais plus de phrases qui commence par : je veux, je choisis, j’aimerais, je rêve…

Et, ne fais pas l’erreur de croire que cela fera de toi une personne égocentrique, cela fera de toi une personne heureuse et apaisée. 

Alors, certaines personnes n’aiment pas la lumière des autres, laisse-les partir. Mais, d’autres, en revanche adorent cela, car cela leur donne envie de faire pareil. 

En fait, arrêter de vivre pour les autres, c’est arrêter de vivre dans la peur. Tu es quelqu’un de bien, d’aimable. Alors, cesse de vouloir constamment être autrement ou faire plus. Tu es assez, tu fais assez.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment être moins timide : 6 conseils puissants

 

Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

 

Comment arrêter de vivre pour les autres ?

 

  • Revenir à soi : Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce qui est important pour moi ?
  • Se choisir soi : Remplacer : Que va en penser untel ? par Qu’est-ce que j’en pense moi ?
  • Ne plus se laisser déstabiliser par les avis des autres : se répéter cette phrase « Quand les autres parlent de moi, ils parlent d’eux-mêmes. Cela ne me concerne donc pas. »
  • S’autoriser à décevoir les autres : se répéter cette phrase « Je ne suis pas ici pour vivre la vie qu’un autre que moi voudrait que je vive. Je suis le personnage principal de ma vie. »
  • Penser à soi : se répéter cette phrase « Les autres sont responsables de leur bonheur et de leur bien-être. Tout comme je suis responsable de mon bonheur et de mon bien-être. »

 

En savoir plus pour avoir confiance en soi

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

De plus, je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • L’ebook « Être soi-même et être heureux ». Dans cet ebook, je partage les 4 étapes que j’ai moi-même suivies pour me libérer du regard des autres pour m’autoriser à m’écouter et me faire confiance. Ma vie a changé, elle me plait et me ressemble. Je m’y sens moi, je m’y sens bien. Je te conseille de tout coeur cet ebook qui sera tout doux pour ton coeur.

 

 

  • La voix de la connaissance de Don Miguel Ruiz. Un livre incontournable quand on décide d’arrêter de vivre pour les autres. En effet, l’auteur nous invite à réfléchir sur notre place parmi les autres. C’est un livre spirituel qui libère. Je te le conseille de tout coeur, car il t’aidera à vivre pour toi sans culpabiliser.

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi. 

Tiffany Buton

Formatrice et coach en bonheur.

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements personnalisés par téléphone.

 

 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

2 commentaires sur “Arrêter de vivre pour les autres : 3 erreurs que l’on fait tous

  1. Je veux réaliser un réseau ferroviaire miniature à l’échelle HO, de 7m2 ; j’ai déjà acheté le matériel roulant, les signaux, les rails, les tunnels, monté les bâtiments, et fait un plan détaillé du réseau : au milieu, il y aura une vallée traversée par un viaduc ferroviaire à deux voies de 30 cm de haut et de 110 cm de long, ce qui sera la pièce maîtresse. Il ne reste plus qu’à tout monter.
    Cela fait 20 ans que j’en rêve : 3,50 m x 2,00 m en sont les dimensions. J’attendais d’être à la retraite pour le construire.

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Soriano,

      Je te remercie pour ton partage.

      Je pense que ton rêve est génial et je te souhaite de tout coeur d’y trouver beaucoup de joie.

      Prends bien soin de toi.

      Tiffany

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *