Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

La colère nous fait peur, parce qu’elle est associée à la violence. Pourtant, être en colère est sain et utile, à condition de savoir écouter sa colère. C’est pourquoi voici 6 conseils puissants pour mieux comprendre et mieux vivre cette émotion.

 

Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

 

1 – Écouter sa colère, c’est comprendre le message de la colère

 

Écouter sa colère, c’est avant tout comprendre que la colère a un message à nous transmettre.

En effet, la colère, comme toutes les autres émotions, est une messagère. Elle nous indique si un de nos besoins n’est pas satisfait. Et, dans le cadre de la colère, on parle souvent du besoin de respect. 

Autrement dit, on ressent de la colère, parce que nous avons n’avons pas l’impression d’être respectés ou parce que nos limites sont atteintes.

En fait, quand on ressent de la colère, il est essentiel de prendre un temps pour écouter le message qui est derrière.

Pourquoi suis-je en colère ? Contre quoi ? Contre qui ? Pourquoi est-ce que je ressens de la colère ?

En effet, nous aurions pu ressentir de la tristesse, de la peur, de la honte, mais non c’est de la colère. Pourquoi ? 

 

Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

 

2 – Comprendre qu’on n’est pas colérique parce qu’on est en colère

 

De plus, pour écouter sa colère en toute sérénité, il est essentiel de comprendre qu’être en colère ne fait pas de toi quelqu’un de colérique.

En effet, ce qui nous empêche le plus d’écouter nos émotions, c’est de croire qu’elles nous définissent en tant que personne.

Mais, tu ne fais pas exprès de ressentir de la colère ou des émotions en général.

Les émotions sont des réactions d’adaptation à l’extérieur. Autrement dit, c’est une réaction interne à ce qui se passe à l’extérieur.

C’est quelque chose que tu ne peux pas contrôler.

Par contre, tes émotions ne sont pas là par hasard, elles sont utiles et saines, mais il faut les écouter et les apaiser également (surtout la colère).

Donc, dans un premier temps, respire !

Tu n’es pas tes émotions et parce que tu es un être humain, il est normal que tu ressentes toute sorte d’émotions, et même de la colère.

Alors, ne te sens pas coupable, n’aie pas honte ou peur, juste respire et accepte d’être en colère.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Que faire quand on a peur ? 7 conseils puissants pour tout surmonter

Ensuite, apprends à l’écouter.

 

3 – Écouter sa colère, c’est l’apaiser

 

Pour écouter sa colère, il est essentiel de l’apaiser. Parce que la colère nous fait voir rouge, on a tendance à la laisser exploser.

Autrement dit, on se met à dire des choses que l’on regrettera et parfois même, on se met à avoir des gestes violents que l’on regrettera tout autant.

C’est pourquoi il faut apaiser sa colère.

Pour cela, la première chose à faire est de s’éloigner physiquement de la situation qui nous a mis en colère.

Pars. Va faire un tour. Va marcher dans la nature. 

Juste, prends de la distance physiquement et émotionnellement de la situation.

Parce que cela va t’aider à prendre du recul par rapport à la situation et à ta colère.

En effet, il faut comprendre qu’une émotion est un signal. Autrement dit, la colère ne reste que quelques minutes, malheureusement, en restant dans la situation, on a tendance à garder notre colère trop longtemps.

Cela crée des dégâts parce qu’on finit par craquer et laisser s’exprimer la colère, mais aussi physiquement, parce que la colère augmente notre tension et notre rythme cardiaque et cela épuise notre corps. 

Cela peut même être dangereux.

Donc, prends de la distance pour apaiser ta colère. 

De plus, ce n’est pas pendant que l’on ressent l’émotion que l’on peut écouter son message.

Autrement dit, fais en sorte de sortir de ta colère pour écouter ce qu’elle a à te dire. 

 

Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

 

4 – Changer ce qu’on peut changer pour écouter sa colère

 

Écouter sa colère, c’est comprendre qu’elle est l’énergie du changement.

En effet, la colère vient nous dire qu’il nous faut changer certaines choses et elle va nous apporter l’énergie nécessaire pour faire ces changements.

Parce qu’on fait l’erreur de croire que la colère est synonyme de violence, mais pas du tout.

En effet, toute cette énergie que l’on ressent quand on est en colère, ce n’est pas pour devenir violents, mais pour prendre les choses en mains et faire les changements dont on a besoin pour nous sentir bien dans notre vie.

Alors, la colère met en lumière les choses qui ne te conviennent plus dans ta vie. Ces choses dont tu ne veux plus, que tu ne veux plus supporter, auxquelles tu ne veux plus t’adapter.

Et, tant que tu ne feras pas les changements, la colère continuera de venir te rendre visite.

Souviens-toi : la colère est dangereuse pour la santé.

C’est pourquoi il est essentiel d’écouter sa colère et de faire ce qu’elle invite à faire. 

Autrement dit, change ce que tu as à changer. Change ce que tu peux changer. 

 

5 – Accepter ce qu’on ne peut pas changer pour écouter sa colère

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Tsunami émotionnel : 5 choses à ne plus faire

En effet, il est essentiel de faire la différence entre les choses que l’on peut changer et celles qu’on ne peut pas changer.

Parce que la colère ne vient pas te dire de faire l’impossible non plus.

Alors, prenons l’exemple suivant : tous les matins, tu te mets en colère dans la voiture, parce que les autres automobilistes font vraiment n’importe quoi et tu te retrouves en retard pour le travail.

Là, tu peux changer les choses en partant plus tôt ou en prenant un nouvel itinéraire. 

Mais, prenons un autre exemple : au travail, il y a cette personne dont les paroles et les actes que tu ne peux plus supporter, qui te mettent en colère.

Là, tu ne peux pas changer la personne. Même avec ta colère.

En effet, souvent, on croit que parce qu’on est en colère, la personne doit changer pour nous.

Mais, la personne ne changera pas pour nous et il est temps de l’accepter.

Donc, que vient nous dire la colère : de faire un travail sur nous-mêmes, d’apprendre à accepter les défauts des autres, les remarques des autres.

Parfois, écouter sa colère, c’est comprendre aussi qu’on n’est pas au bon endroit et qu’il nous faut partir. 

 

Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

 

6 – Ne pas accepter d’être constamment en colère

 

Pour terminer, je voudrais te rappeler que tu ne dois pas accepter d’être en colère constamment.

Tout d’abord, parce que tu es en train de détruire ta santé, et parce que ta colère vient te dire que tu dois changer les choses.

Alors, arrête de t’adapter aux choses, aux situations qui te mettent en colère.

Tu peux changer les choses.

Parce que ta colère vient te dire que tu ne peux pas continuer ainsi, que tu n’as pas la bonne attitude, la bonne façon de faire et parfois même que tu n’es pas au bon endroit.

Écouter sa colère, c’est arrêter de s’adapter à ce qui ne nous rend pas heureux et c’est se relever les manches pour prendre notre vie et notre bonheur en main.

En fait, écouter sa colère, c’est faire preuve de courage, mais aussi d’un grand respect pour soi et sa vie.

Parce que tu n’es pas là pour ne pas être heureux, heureuse et être constamment en colère.

Tu peux et tu as le droit d’être heureux, heureuse.

Et, c’est ce que ta colère vient te rappeler et elle vient te donner l’énergie nécessaire pour faire les changements que tu as besoin de faire. 

Tu vas y arriver.

Personnellement, c’est la colère qui m’a poussée à apprendre à être heureuse, à faire ce que j’avais à faire pour trouver le travail qui me convient vraiment, à sauver mon couple, à prendre soin de ma santé, à avoir de meilleures relations avec ma famille et mes amis, à avoir confiance en moi…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

En fait, c’est la colère qui m’a aidée à faire ce que j’avais à faire pour être heureuse aujourd’hui.

Je ressens donc énormément de gratitude pour cette émotion qu’est la colère et j’attache beaucoup d’importance à l’écouter quand elle me rend visite.

On dit souvent que la colère n’est pas bonne conseillère. C’est faux !

 

Écouter sa colère : 6 conseils pour mieux vivre sa colère

 

En savoir plus pour mieux gérer ses émotions

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

Je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Mon ebook « Mieux gérer ses émotions ». Dans cet ebook, je partage les 5 étapes que je suis quotidiennement pour mieux vivre mes émotions et ainsi vivre une vie plus alignée et plus zen. Je te le conseille de tout coeur, car il t’apaisera.

 

 

  • La sérénité de l’instant de Thich Nhat Hanh. C’est un livre que j’aime tout particulièrement, car l’auteur nous enseigne comment mieux comprendre et mieux vivre nos pensées et nos émotions négatives en revenant au moment présent. C’est un livre qui fait beaucoup de bien, je te le conseille de tout coeur.

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi.

Tiffany Buton

Formatrice en bonheur et créatrice du blog « ©Du bonheur et des livres ». 

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements.

 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.