Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

Quand nos émotions sont trop intenses, quand elles nous gênent ou qu’elles gênent notre entourage, être hypersensible est vraiment difficile. Alors, comment faire ? Voici 5 conseils pour transformer son hypersensibilité en force. 

 

Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

 

1 – Accepter l’hypersensibilité

 

En effet, être hypersensible n’est pas nouveau. En fait, depuis toujours, il existe des personnes dont les émotions et les sentiments débordent, jouent les montagnes russes. Oui, depuis toujours, des personnes ressentent « trop » par rapport à la moyenne ou par rapport à ce que la société appelle « norme ».

Il y a une preuve qui date de 1876 et qui est une magnifique citation de Gustave Flaubert : 

« Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire. »

14 mots et tout est dit. 

C’est pourquoi il est essentiel, quand on est hypersensibles, de comprendre qu’on n’est pas seuls, loin de là.

En effet, de tout temps, il y a eu des personnes qui ne savaient pas quoi faire de leurs émotions qui débordent, de leur excès de joie et de leurs tristesses aussi intenses qu’imprévisibles.

De plus, je voudrais ajouter que ce n’est pas grave d’être hypersensible, bien au contraire. 

Pour moi, c’est une force, de la magie même.

D’ailleurs, cette citation résonne tout particulièrement en moi : 

« Ce n’est pas grave d’être sensible, c’est ce qui arrive quand on a de la magie dans le coeur. »

En effet, pour moi, être hypersensible, c’est ressentir des choses incroyables, c’est voir la beauté, la magie alors que pour certains, cela passe complètement inaperçus.

Alors, peu importe, si parfois, je vois aussi la noirceur et que cela me déchire le coeur… Je pense qu’être hypersensible, c’est une chance.

 

Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

 

2 – S’accepter

 

Être hypersensible est un véritable défi, c’est vrai. 

Parce qu’on ressent tout, trop fort, trop longtemps aussi.

Les autres ne savent pas toujours quoi faire de nous et de nos états d’âme : de nos joies trop bruyantes, de nos colères et de notre mélancolie.

Mais, finalement, il est important de prendre conscience que nous ne sommes pas là pour ne pas déranger les autres ou pour nous faire entièrement accepter de tous.

Pas du tout.

En fait, nous sommes là avant tout pour nous accepter nous-mêmes.

Et, c’est là le secret. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment se débarrasser de la colère : 6 conseils tout doux

En effet, quand j’ai compris que je devais d’abord m’accepter moi-même, accepter de ne pas toujours comprendre mes émotions, de ne pas toujours être au diapason des autres, alors tout a changé.

En fait, aujourd’hui, je ne me demande plus ce que va penser untel ou untel de mes émotions et avoir peur ou honte.

Parce que s’accepter, c’est devenir libre du jugement des autres.

Mais, comment s’accepter ? 

 

Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

 

3 – Changer son regard 

 

Accepter d’être hypersensible, c’est avant tout changer notre regard sur nos émotions et sur les émotions en général d’ailleurs.

Elles ne sont pas en trop, elles sont. Ni plus ni moins.

Nous ne faisons pas exprès de ressentir des émotions. De plus, elles ne sont pas nos ennemies.

Oui, quand nous sommes hypersensibles, nos émotions peuvent être gênantes, car trop intenses ou complètement disproportionnées par rapport à une situation donnée.

Mais, elles ne sont pas nos ennemies.

En fait, ce qui m’aide le plus à accepter mon hypersensibilité, c’est d’arrêter d’analyser constamment mes émotions, d’arrêter d’essayer de contrôler leur apparition et leur intensité.

Je ressens des émotions, point. 

En effet, pour moi, pour accepter d’être hypersensible, il est essentiel de changer notre regard sur les émotions.

Elles vont et viennent. Elles passent et disparaissent. 

 

Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

 

4 – Être hypersensible, c’est s’écouter, mais pas trop

 

Par contre, être hypersensible va demander une chose essentielle, c’est de s’écouter.

Mais, pas trop non plus. (rires)

En effet, j’ai remarqué que quand j’écoute trop mes émotions, je finis par m’y accrocher.

Prenons l’exemple de la tristesse. Quand je ressens de la tristesse et si je m’écoute trop, alors je vais avoir tendance à sombrer encore plus dans la tristesse.

Alors que si je prends note que je suis triste et que je passe à autre chose, alors ma tristesse s’envole.

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à écouter tes émotions quand elles apparaissent, mais ne les prends pas au sérieux.

En effet, en cet instant, tu es triste ou en colère, mais laisse passer quelques instants, et tu verras que les émotions s’envoleront.

En fait, c’est parce que tu vas trop t’écouter et y réfléchir, ressasser tes émotions qu’elles vont s’installer.

Personnellement, quand je suis triste ou en colère, je prends un livre, je m’allonge de tout mon long sur le canapé et je lis.

5 minutes, parfois j’ai besoin de 20 minutes, mais ça finit toujours par passer.

D’ailleurs, j’adore cette citation de Montesquieu :

« Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé. »

 

Être hypersensible : 5 conseils pour transformer cela en force

 

5 – Être hypersensible, c’est être heureux, heureuse à sa façon 

 

Et, surtout, ce que je voudrais te dire dans cet article, c’est qu’on peut être hypersensible et être tout à fait heureux, heureuse.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  35 citations pour exprimer sa tristesse quand on n’a pas les mots

En effet, le bonheur n’est pas une sorte d’état constant. Autrement dit, qu’on est heureux, seulement quand on est au top !

C’est faux ! Quand on est heureux, il y a toujours des hauts et des bas.

Et, on peut être heureux même dans les bas.

En effet, même triste, même en colère, tu peux avoir cette certitude au fond de ton coeur que ce que tu ressens est passager et que ton bonheur, lui, est toujours là.

En fait, ne crois pas que tu dois contrôler tes émotions afin d’être heureux, heureuse.

Pour moi, le bonheur est dans l’acceptation de tout : de soi, de ce qui nous arrive, de ce qui nous entoure…

Parce que, trop souvent, la quête du bonheur se transforme en guerre ouverte contre les autres, notre quotidien et nous-mêmes.

Le bonheur est dans la paix du coeur et de l’esprit.

Sois en paix avec qui tu es. 

Ne souhaite pas être autrement. Tu es parfait, parfaite à ta manière.

Ne laisse personne te faire douter de toi et de la manière dont tu souhaites mener ta vie.

 

En savoir plus pour mieux gérer ses émotions

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

Je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Ainsi gèlent les bulles de savon de Marie Vareille. Ce livre est un gros coup de coeur pour moi. On fait la rencontre d’une jeune femme hypersensible qui va devoir apprendre à s’affirmer. C’est un livre tout doux, magique que je te conseille de tout coeur.

 

 

 

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi.

Tiffany Buton

Formatrice en bonheur et créatrice du blog « ©Du bonheur et des livres ». 

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements.

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.