Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Le résumé du livre “Les quatre accords toltèques” de Don Miguel Ruiz nous aide à être nous-mêmes pour vivre heureux. En effet, beaucoup de nos problèmes du quotidien viennent du fait que nous ne nous sentons pas libres d’être nous-mêmes. Je partage avec toi l’enseignement des 4 accords toltèques pour être soi-même.

 

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je te fais le résumé du livre “Les quatre accords toltèques” de Don Miguel Ruiz.

J’ai aimé cette lecture, car elle est très inspirante. En effet, l’auteur nous donne une incroyable énergie pour prendre en main notre vie et notre bonheur.

C’est un livre qu’il est bon de lire et relire pour approfondir toujours plus sa compréhension. Je l’ai déjà lu 3 fois et à chaque fois c’est un régal.

Je te le conseille de tout coeur, si tu as envie de te sentir plus inspiré et aussi plus “outillé” pour rendre ta vie plus belle et plus sereine, car ce livre est une perle de sagesse.

 

 

 

Les quatre accords toltèques, le résumé

 

Don Miguel Ruiz dans son livre “Les quatre accords toltèques” nous explique que nous sommes nombreux à ne pas être heureux, à cause de ce que nous avons appris depuis l’enfance.

En effet, il explique que 95% des choses que nous avons appris nous conduisent à la souffrance.

Qu’avons-nous appris ? Par exemple, comment nous comporter en société : ce qu’il faut faire et ne pas faire. Ou encore, comment penser : qu’est-ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas, qu’est-ce qui est beau et ne l’est pas, ce qui est juste et ce qui est faux

En fait, nous avons appris par un système de récompense-punition. Quand ce que nous faisions n’était pas ce qu’il fallait, nous étions punis et quand ce que nous faisions était bien, on était récompensé.

Nous sommes devenus accros aux récompenses et nous avons développé une peur des punitions. Si bien qu’aujourd’hui, nous sommes accros au regard de l’autre et nous faisons tout pour lui plaire !

Nous avons appris à jouer des rôles avec nos parents, nos professeurs, nos amis, nos collègues… Nous sommes de véritables caméléons et nous en souffrons. Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas nous-mêmes. Nous avons créé une image « parfaite » de ce que nous sommes censés être. Malheureusement, il nous est impossible d’y correspondre.

« Au bout du compte nous sommes devenus quelqu’un d’autre que nous-mêmes : des copies de croyances de maman, des croyances de papa, des croyances de la société et de la religion. »

Pourtant, malgré notre peur que les autres s’aperçoivent que nous ne sommes pas assez bien, pas assez bons, il y a une partie de nous qui nous pousse à vouloir être libre, libre d’être nous-mêmes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Une autre idée du bonheur de Marc Lévy

 

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

 

L’enseignement des quatre accords toltèques pour être soi-même

 

1 – Que votre parole soit impeccable 

 

Le premier accord toltèque est « Que votre parole soit impeccable » et c’est lui qui va nous pousser à nous aimer, et à aimer les autres.

Ne sous-estimons pas la puissance de la parole. Elle est magique ! En effet, les mots ont un pouvoir créateur ou… destructeur sur les autres, mais aussi sur nous-mêmes.

C’est pourquoi le premier accord toltèque « Que votre parole soit impeccable » nous invite à ne jamais l’utiliser contre nous et contre les autres.

« Un mage blanc utilise la parole pour créer, donner, partager et aimer. »

Quand nous critiquons quelqu’un, nous instillons notre colère chez cette personne qui en retour, nous renvoie de la colère qui nous fait du mal. Autrement dit, nous nous faisons du mal en critiquant une personne, c’est un poison mortel.

Malheureusement, la critique est notre mode de communication le plus répandue. 

Si on accepte le premier accord toltèque « Que votre parole soit impeccable », nous n’admettrons plus de critiquer les autres ET de nous critiquer.

Pourquoi critiquons-nous les autres ? Parce que nous nous critiquons nous-mêmes ! 

Dès aujourd’hui, faisons notre possible, chaque jour, pour utiliser nos mots pour partager l’amour.

Remplaçons nos critiques : tu es nul, tu es trop gros, moche… par : tu es merveilleux, beau, intelligent… Commençons par nous ! Commençons par changer notre dialogue intérieur.

« Ce seul accord peut changer votre vie. L’impeccabilité de la parole peut vous conduire à la liberté personnelle, à un succès immense et à l’abondance ; elle peut supprimer toute peur et la transformer en joie et en amour. »

 

2 – Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

 

Notre éducation nous a amenés à tout ramener à nous et à nous sentir responsables de tout.

Autrement dit, nous pensons que tout ce que font ou disent les autres a un rapport avec nous.

Notre erreur ? C’est de croire que l’autre vit dans le même monde que nous ou qu’il le devrait.

Quand je parle de quelqu’un, je ne parle pas de lui, mais de moi. Je parle de ma conception du monde, de ma réalité.

Quand quelqu’un parle de moi, il ne parle pas de moi, mais de lui. Il parle de sa conception du monde, de sa réalité.

Personne n’a tort, personne n’a raison. Nous sommes deux individus différents. 

Si nous vivons selon le premier accord toltèque, nous ne serons pas enclins à nous juger et nous critiquer, mais si cela n’est pas encore le cas, ce deuxième accord nous invite à ne plus devenir la victime de l’autre.

Les quatre accords toltèques nous invitent à comprendre que ce que fait ou dit l’autre ne nous concerne pas. Ce que nous sommes, nous le savons. Nous n’avons donc pas besoin de quelqu’un pour nous le dire.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Cela veut dire que nous sommes immunisés contre le poison des mots de l’autre. Nous sommes enfin libres d’être qui nous sommes. 

« Non, je ne prends rien de ce qui m’est dit ou de ce qui m’arrive de façon personnelle. Ce que vous pensez, ce que vous ressentez, c’est votre problème, pas le mien. C’est votre façon de voir le monde. Cela ne me touche pas personnellement, parce que vous n’êtes confronté qu’à vous-mêmes, pas à moi. D’autres auront une opinion différente, selon leur système de croyances ; donc, ce qu’ils pensent de moi ne concerne pas vraiment ma personne, mais eux-mêmes. »

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  112 livres de développement personnel à lire absolument !

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

 

3 – Ne faites pas de suppositions est le 3e des quatre accords toltèques

 

Plutôt que de demander des explications, c’est un acte qui peut faire peur, nous avons appris à faire des suppositions. Malheureusement, de nos suppositions ne découlent que des problèmes et de la souffrance.

En fait, les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz nous invite à poser des questions, à demander des explications aux autres, car ainsi on arrête de créer des problèmes.

« Nous supposons que tout le monde voit la vie comme nous la voyons. Nous supposons que les autres pensent comme nous pensons, qu’ils ressentent les choses comme nous les ressentons, qu’ils jugent comme nous jugeons. Voilà la supposition la plus importante que font les humains. »

 

4 – Faites toujours de votre mieux

 

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz nous enseigne à nous sentir heureux d’agir et de nous mettre en action.

En effet, quand on travaille dans le seul but de recevoir une récompense, nous résistons, nous luttons. Nous ne prenons aucun plaisir dans l’action et nous nous épuisons. Cela nous arrive souvent à notre travail, comme nous ne l’aimons pas, y aller nous fatigue de plus en plus.

C’est en faisant de notre mieux que nous apprenons à nous accepter. Oui, car en faisant de notre mieux, nous acceptons de faire des erreurs et d’apprendre d’elles. Nous sommes capables de regarder honnêtement les résultats sans chercher à nous punir.

De plus, en apprenant à ne pas nous épuiser dans l’action, nous aurons suffisamment d’énergie pour prendre soin de nous et deux autres. 

La vie apporte son lot de souffrances. Quand la vie nous prive de quelque chose, nous pouvons avoir tendance à nous arrêter et à résister.

C’est pourquoi nous devons continuer notre vie de notre mieux, malgré tout. En apprenant à nous détacher petit à petit de ce qui nous manque, et en nous accordant le droit d’être pleinement vivant dans le présent.

« Vous êtes né avec le droit d’aimer, de vous réjouir et de partager votre amour. Vous êtes vivant, alors embrassez votre vie et appréciez-la. Ne résistez pas à la vie qui s’exprime en vous. »

 

Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

 

En savoir plus pour être soi-même

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

  • Découvre 5 exercices pour arrêter de se soucier de ce que pensent les autres, en cliquant ici.
  • Découvre les 8 permissions à t’accorder pour oser être toi-même, en cliquant ici.

 

Je te propose ces 2 lectures inspirantes sur le sujet :

  • La voix de la connaissance de Don Miguel Ruiz. Ce livre du même auteur a le pouvoir de changer ta vie. En effet, dans ce livre, il nous invite à reprendre notre place dans notre vie et donc, à être soi-même tout en ayant de bien meilleures relations avec les autres. Je te conseille de tout coeur ce livre, car il nous fait nous sentir libres et ça fait un bien fou !
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  J'arrête de râler de Christine Lewicki

 

 

 

  • Le bonheur selon Tchouang-Tseu de Yu Dan. C’est un livre passionnant qui nous invite à revenir à l’essentiel de la vie, à cesser les combats inutiles pour revenir à la paix. De plus, on apprend plein de choses et on voyage en Orient. Je te conseille de tout coeur ce livre, car, en plus de te faire voyager et te faire passer un bon moment, tu sortiras de cette lecture avec une plus grande confiance en la vie et avec plus de sérénité. 

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le.

Écris “oui” dans les commentaires si cet article a résonné en toi.

Prends soin de oti.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    71
    Partages
  • 49
  • 22
  •  
  •  

2 commentaires sur “Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz

  1. marjorie dit :

    Je suis d’accord avec toi. Ce livre est très inspirant mais doit être lu au bon moment.
    C’est un livre que j’ai lu sans le livre vraiment, sans m’imprégner de ses conseils.
    Je l’ai lu trop tôt et bien que j’ai compris les idées, elles ne m’ont pas parlé à l’époque.
    C’est un livre que je vais relire avec plaisir aujourd’hui, mon cheminement est différent. Je pense que je serai plus réceptive au discours et aux idées qu’il dispense.
    Merci pour ce résumé qui m’a donné envie de redécouvrir ce livre

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Marjorie,

      Oui, je suis tout à fait d’accord avec toi. Si on lit trop tôt, on le lit en le comprenant mais sans se rendre compte de l’impact que ça peut avoir sur notre vie.
      C’est surement parce que le livre ne propose pas d’exercices concrets, mais plus une réflexion à mettre soi-même en place dans notre quotidien.

      Ce livre est à lire et à relire au fur et à mesure de notre vie.

      Dernièrement, j’ai retrouvé Don Miguel Ruiz dans un autre livre qui m’a encore plus touchée. Le livre s’appelle “La voix de la connaissance”. Il explique comment les croyances empoisonnent notre vie et comment s’en détacher. Il parle de notre égo et comment s’en libérer. Son discours est doux et apaisant. C’est une magnifique lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *