7 leçons de vie de Raphaëlle Giordano

29/52 – Ta deuxième vie commence quand… 7 leçons de vie par Raphaëlle Giordano

7 leçons de vie de Raphaëlle Giordano
On se rejoint sur Pinterest ?

Avoir tout pour être heureux et pourtant ne pas l’être ? As-tu déjà connu ce sentiment ? Cette sorte de vague à l’âme ? Raphaëlle Giordano dans son livre « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » nous raconte le cheminement de Camille vers une vie plus belle et plus sereine. Comment ? En suivant 7 leçons qui ont le pouvoir de nous rendre plus heureux.

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, on se retrouve autour du livre de Raphaëlle Giordano. Je te partage les 8 leçons à retenir pour être plus heureux et je te donne mon avis sur cette lecture.

Ce livre fait partie de mes 52 livres de bonheur. C’est le 29e. Si tu veux en savoir plus sur mon projet de lire et de résumer 52 livres sur le bonheur en 52 semaines, clique ici.

 

Les 8 leçons de Raphaëlle Giordano pour plus de bonheur

 

Si toi aussi, tu veux une vie plus belle et plus sereine, ces 8 leçons sont indispensables. Alors, même en matière de bonheur, savoir c’est bien, mais faire c’est mieux. C’est pourquoi tu pourras trouver des exercices pour t’entrainer et muscler ton bonheur. 🙂

 

1 – Responsable de ton bonheur, tu seras

 

Qu’est-ce que la routinite aigüe ? 

Raphaëlle Giordano dans son livre nous parle de la routinite aigüe dont souffrent Camille et toutes les personnes qui ont tout pour être heureux et qui pourtant ne le sont pas.

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoLes symptômes de la routinite aigüe sont :

  • baisse de motivation
  • morosité chronique
  • perte de repères et de sens
  • difficultés à être heureux malgré une opulence de biens matériels
  • désenchantement, lassitude…

Nous avons le sentiment de tourner en rond et pourtant, nous ne disons rien et nous ne faisons rien. Pire, nous nous sentons coupables : « Comment je peux ne pas être heureux alors que j’ai tout pour l’être ». On culpabilise.

 

Pourquoi souffrons-nous de la routinite aigüe ? 

Raphaëlle Giordano dit ceci :

“Nous avons autant besoin de raisons de vivre que de quoi vivre”

Autrement dit, nous avons le droit de nous sentir malheureux quand bien même nous avons un partenaire, des enfants, un travail, une maison… Nous avons le droit et même le devoir de nous en rendre compte que tout cela ne nous suffit pas ou plus.

 

7 leçons de vie de Raphaëlle Giordano
On se rejoint sur Instagram et Facebook ?

 

Que s’est-il passé ? Pourquoi en ayant « tout », nous  sentons-nous vides ? Parce que, souvent, nous n’avons pas su rester fidèles aux rêves de l’enfant que nous avons été,  que nous avons manqué de courage pour vivre selon nos valeurs profondes.

 

Pourquoi sommes-nous responsables de notre bonheur ? 

Raphaëlle Giordano ne parle pas de tout jeter et de tout recommencer. Bien au contraire ! Nous ne changeons pas notre situation extérieure, mais nous changeons notre regard sur nous, sur les choses et les gens qui nous entourent. Nous partons en quête de nous-mêmes, de nos besoins, de nos rêves, du positif en nous et nous construisons notre bonheur, jour après jour, dans la douceur et le respect. 

Dans le livre, nous suivons Camille, approchant de la quarantaine, mariée, mais la passion ayant disparu, un enfant avec qui elle se bagarre pour les devoirs, le rangement de la chambre…, un boulot qu’elle n’aime pas et 4 kilos en trop.

Au bord de la crise de nerfs, un soir, elle rencontre un homme qui prend le temps de l’écoute. De l’écouter, vraiment, avec bienveillance et patience. Il lui propose de la coacher pour renouer avec le bonheur.

Je te partage l’une des plus belles phrases selon moi qu’il lui dit :

« Chacun a un devoir vis-à-vis de la vie, ne croyez-vous pas ? Apprendre à se connaitre soi-même, prendre conscience que le temps est compté, faire des choix qui engagent et qui ont du sens. Et surtout, ne pas gaspiller ses talents… Camille, il est urgent de se réaliser. »

 

Ce que je pense de notre responsabilité au bonheur 

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoIl est urgent de se réaliser… Qu’en penses-tu ?

J’y crois. Je pense que le bonheur s’apprend et se décide. C’est là tout le but de ma démarche quand j’ai créé ce blog. Et, au fil des mois, au fil de mes lectures et de mes écritures, j’en suis de plus en plus persuadée.

Nous avons un devoir, celui de construire notre bonheur. Pour autant, cela ne veut pas dire que nous devons être heureux tout le temps.

La vie est faite de malheurs et de souffrances. C’est ainsi et nous n’y pouvons rien. Par contre, nous pouvons apprendre à faire face, de plus en plus sereinement, et nous pouvons savourer tous les autres moments de bonheur, de calme et de joie que la vie nous offre aussi.

 

2 – Garant de tes relations, tu apprendras

 

Nous sommes stressés. Le stress est même devenu une habitude, un mode de vie. Nous allons toujours trop vite et nous nous retrouvons à fleur de peau. En effet, nous nous énervons pour rien, pas au bon moment, et ni pour les bonnes raisons, et encore moins auprès des bonnes personnes. C’est pourquoi nos relations avec nos proches se détériorent de plus en plus.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  42/52 - Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles : que faire quand on déprime ?

Au même titre que nous sommes responsables de notre bonheur, nous sommes les garants de nos relations. 

 

Donner pour recevoir 

Comme tout va très vite aujourd’hui, nous préférons souvent jeter que réparer. Dans nos relations, nous allons même jusqu’à compter les points.

Nous jouons au jeu du « Pourquoi c’est toujours moi ? Pourquoi ce n’est pas lui ou elle ? »

Et si nous cessions de compter les points ? Et si nous donnions sans compter ? Pourquoi ? Parce que nourrir positivement la relation vous reviendra au centuple. C’est en donnant que nous recevons et pas l’inverse ! 

« Semez un reproche, et vous recollerez rancoeur et désenchantement. Semez de l’amour et de la reconnaissance, et vous récolterez tendresse et gratitude ».

 

Que les autres ne deviennent plus que des cerises sur le gâteau

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoUne fois que nous avons compris que nous sommes responsables de notre bonheur. Une fois que nous avons commencé à nous retrouver, nous et nos rêves, nous et nos valeurs, nos besoins, nos envies, les autres ne sont plus que des cerises sur le gâteau.

En effet, quand on comprend que le bonheur ne vient pas de l’extérieur, mais de nous. Quand on comprend que ce n’est pas de la responsabilité de nos proches, de nos collègues, de notre patron de nous rendre heureux, nous ne nourrissons plus d’attentes envers eux. Ainsi, nous nous libérons des conflits et les gens autour de nous deviennent la cerise sur le gâteau. Ils sont des plus à notre bonheur.

 

3 – Le grand ménage, tu feras

 

La première étape sur le chemin d’une vie plus belle et plus sereine, c’est de faire le ménage.

Alors, je t’imagine très bien si tu es anti-ménage. Ahah ! « Quoiiiii ! Jamais de la vie ! »

Raphaëlle Giordano parle d’un ménage intérieur et extérieur :

  • Lister toutes les choses qui nous paraissent toxiques dans notre environnement, nos relations et notre organisation.
  • Jeter au moins 10 objets inutiles, ranger, trier et améliorer notre intérieur (refaire les peintures si besoin)

 

Pourquoi faire le ménage ? 

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoFaire le ménage, c’est faire le vide autour de nous et en nous. Cela nous permet de nous sentir plus sereins.

N’as-tu jamais remarqué que tu te sentais plus « léger » dans un intérieur propre et rangé ? Il ne faut pas sous-estimer les bienfaits du rangement.

De plus, en faisant le ménage, que ce soit en nous ou autour de nous, nous pouvons identifier les choses que nous aimons ou que nous n’aimons pas. Nous pouvons ainsi nous organiser différemment ou organiser différemment notre intérieur, pour profiter plus des choses qui nous sont agréables.

« La vie c’est comme une montgolfière. Pour aller plus haut, il faut savoir se délester et jeter par-dessus bord tout ce qui empêche de nous élever ».

 

Et si je n’avais pas le temps de faire le ménage ? 

Raphaëlle Giordano est très claire sur ce sujet. Elle nous laisse 15 jours pour faire notre ménage intérieur et extérieur. Et si nous lui répondons que nous n’aurons jamais le temps, voici sa réponse :

« Pas le temps ? Ce n’est qu’une vue de l’esprit. Le cerveau croit ce qu’on lui dit alors autant s’assurer que nous croyons avoir le temps. Il trouvera ensuite les solutions et les opportunités. »

 

Quelques conseils pour prendre temps, car oui le temps ne se trouve pas, il se prend !! 

  • Organiser des plages de 15 à 30 minutes, le soir et le week-end.
  • Croire que c’est possible
  • Le faire avec le sourire. Rendre la tâche agréable, en mettant une tenue confortable et de la musique qu’on aime.
  • Se dire que plus on fait et plus on en a envie. Si, si ! Tu vas devenir accro au rangement.
  • Pour plus d’inspiration, je te conseille de lire « La magie du rangement » de Marie Kondo. Elle te donne la pêche et tous les conseils possibles et inimaginables pour bien ranger notre maison, pour notre plus grand bonheur. Le résumé du livre est ici.

 

4 – Le positif autour de toi, tu verras

 

« La capacité au bonheur se travaille, se muscle jour après jour. Il suffit de revoir son système de valeur, de rééduquer le regard qu’on porte sur la vie et sur les événements ».

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoEncore une étape très importante sur le chemin d’une vie plus belle et plus sereine : transformer notre regard sur les gens et les choses qui nous entourent.

C’est dans notre nature, dans nos gênes, de voir et de garder en mémoire les dangers qui nous entourent. C’est plus important pour notre cerveau de voir ce qui est source de souffrance que ce qui est source de bonheur. Notre premier objectif pour lui est de survivre.

Seulement, nous avons besoin de plus que de survivre. Nous avons besoin de vivre et de nous réjouir de vivre. Nous allons donc reprogrammer notre cerveau et lui montrer tout ce qu’il y a de positif autour de nous. 

 

Se balader avec un appareil photo imaginaire

Nous venons de voir que notre cerveau est plus à la recherche des dangers que des joies. Comment changer ce réflexe ?

Sortons dehors, « comme si » on avait un appareil photo entre les mains et que nous devions prendre de belles photos.

  • Au début, on peut se donner comme objectif : d’en prendre 3 dans une journée, et augmenter le nombre petit à petit.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  41/52 - Le petit livre de l’Ikigaï de Ken Mogi : Trouver sa raison de vivre

Avec cet exercice, nous remarquerons plus facilement le vol et le chant des oiseaux plutôt que les voitures et leur klaxon, de voir le vert des arbres plutôt que le gris de la route…

Plus on se balade avec notre appareil photo imaginaire et plus on muscle notre regard à voir ce qu’il y a de bon et beau autour de nous. L’effet recherché est le sourire et le sentiment de bien-être : « Que la vie est belle ! »

 

3 choses avant de se coucher

Un rituel qui demande un carnet et un crayon. À faire le soir avant de se coucher, ainsi, il n’y a donc aucune excuse pour ne pas le faire 🙂 Ça prend 30 secondes.

  • On note les 3 choses les plus agréables qui nous sont arrivées aujourd’hui.
  • On sourit et on se couche le coeur plus léger.

Les noter dans un carnet (un journal de gratitude)est très important, car l’écriture demande de la concentration, ainsi on va plus facilement s’en souvenir. De plus, en cas de coup de « mou », on pourra rouvrir notre carnet et nous remémorer toutes les choses qui ont fait que nous nous sommes sentis heureux, hier et avant-hier…

 

7 leçons de vie de Raphaëlle Giordano
Mon journal dans lequel je note les 3 choses agréables de ma journée

 

5 – Tes objectifs, tu tiendras

 

Nous sommes nombreux à dire : « Je vais essayer de… »

Notre envie de changement est là, nous sommes sincères dans notre démarche, mais au bout d’une semaine voire deux, on s’essouffle et on arrête. Pourquoi ?

 

Un objectif qui répond à une question précise

Tout d’abord, quand on veut changer quelque chose, on ne dit pas « Je vais essayer de… », mais « Je veux » ou « Je vais faire »

Ensuite, on précise « Je vais faire… »

  • quoi,
  • comment,
  • où,
  • en combien de temps et
  • pourquoi

 

On fait des petits pas

La théorie des petits pas repose sur ce principe : ce n’est pas de réussir à faire une fois les choses qui est compliqué, c’est d’y parvenir tous les jours.

« Nous sommes ce que nous répétons sans cesse »
Aristote

Raphaëlle Giordano a écrit cette phrase que j’ai adorée :

« On ne devient pas ceinture noire en bonheur du jour au lendemain. On procède étape par étape ».

Qu’en penses-tu ? Je suis tout à fait d’accord avec cela. Dans l’euphorie du moment, nous allons tout mettre en oeuvre pour réussir, mais quand notre euphorie s’essouffle, nous nous essoufflons aussi.

Changer, c’est continuer quand bien même nous avons perdu l’enthousiasme du départ. C’est faire des petits pas jour après jour vers notre objectif.

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoJe te conseille de lire ce livre « Un petit pas peut changer votre vie » de Robert Maurer. Je t’ai fait un résumé ici. L’auteur explique que c’est la peur qui nous empêche de changer. Nous avons peur de souffrir, de ne pas être a la hauteur, alors nous abandonnons parfois même avant d’avoir commencé.

Le but est de trouver le petit pas que nous pouvons faire sans peur. Un petit pas qui nous amène vers notre objectif doucement, mais surement. 🙂

Exemple :  Si mon objectif est de me lever plus tôt le matin, je peux me demander :

  • Qu’est-ce que je pourrais faire pour me lever 5 minutes plus tôt demain matin ?

« Le secret, c’est de ne jamais s’arrêter de pratiquer. D’y penser tous les jours. Sans ça, le naturel revient au galop et les mauvaises habitudes aussi… »

 

6 – Ton regard sur toi, tu changeras

 

Nous nous trouvons moches, trop gros, trop maigres… Pourquoi ?

Nous nourrissons sur nous tout un tas de peurs, de complexes et de fausses croyances qui nous arrangent bien. Si, si ! Car, en ne se trouvant pas assez bien, on peut se faire plaindre. De plus, on se protège. He oui, moins on attire l’attention, et moins on a le risque d’être déçus ou de décevoir. On est bien à l’abri.

Et si on arrêtait de vouloir se protéger à tout prix ? Et si on décidait de rayonner de toute notre beauté ?

Comment ? En ayant confiance en nous. Bien sûr qu’en rayonnant, les gens vont nous remarquer. Il y aura donc plus de commentaires et de jugements sur notre personne. Mais après tout, si nous avons confiance en nous, comment cela pourrait-il nous atteindre ?

 

Se regarder dans le miroir

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoLa confiance en soi, c’est ce qui nous fait rayonner, c’est notre lumière. Elle transparait dans notre démarche, notre sourire et notre regard. On se sent bien et ça se voit.

La confiance en soi s’apprend. D’ailleurs, je te partage mes 4 exercices préférés pour reprendre confiance en soi dans cet article.

  • Tout d’abord, nous pouvons lister les 5 choses qui nous plaisent le plus dans notre physique. On se met devant le miroir et on se regarde avec bienveillance.
  • On se concentre sur nos atouts et on réfléchit à comment les mettre en valeur.
  • Nos petits défauts, on arrête d’en faire une montagne !

C’est le même principe que l’appareil photo imaginaire pour voir le positif autour de nous, nous allons apprendre à notre regard à se diriger sur nos atouts. 

Tous les jours, on se complimente et on se met en valeur pour booster notre confiance en soi.

 

Se parler comme à un ami

Pour reprendre confiance en soi, apprendre à mieux nous parler est important.

Ça ne nous viendrait jamais à l’esprit de dire à un ami : « Comme tu es gros, gras, moche. Tu as un gros nez, des gros sourcils, un gros ventre… »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  17/52 - Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise bourbeau

Alors pourquoi, on se dit tout ça ?

Et si, notre bonté et notre bienveillance se dirigeaient vers nous pour changer un peu ? 🙂

Tous les matins, on se fait des compliments :

  • Je suis beau, belle…
  • J’aime mes formes, j’ai de beaux yeux, de belles mains…
  • Je suis une personne qui réussit tout ce qu’elle entreprend, je suis formidable…

 

7 – À ralentir, tu apprendras 

 

Nous sommes soumis à la dictature du « plus vite ». L’empereur Auguste (le premier empereur romain) déjà à son époque avait pour citation préférée : festina lente, qui veut dire « hâte-toi lentement ».

Bien sûr que nous devons agir, faire des choses et nous mettre en mouvement. En effet, nous avons besoin d’accomplir, d’atteindre des objectifs pour être plus heureux. Cependant, nous pouvons le faire sans pressions, sans râleries. Qu’en penses-tu ?

 

Avoir une boite à râleries 

Raphaëlle Giordano dans son livre l’appelle la rumignotte. Une boite dans laquelle nous devons mettre 1 euro à chaque fois que nous nous surprenons à râler.

Il y a d’autres méthodes. Celle de Christine Lewicki dans son livre « J’arrête de râler » propose de porter un bracelet et le changer de poignet à chaque fois que l’on râle.

Le but est simple : Se prendre en flagrant délit de râlerie. C’est percutant et ça nous arrête en plein élan de mauvaise humeur. On se calme, on relativise et on peut reprendre notre vie dans de meilleures dispositions.

 

Faire le chat

7 leçons de vie de Raphaëlle GiordanoSais-tu qu’il existe un livre super sur ce sujet ? S’inspirer du chat pour avoir une vie plus belle et plus sereine. C’est le livre de Stéphane Garnier «  « Agir et penser comme un chat ». Mon résumé est ici. Je te le conseille !

Apprendre à faire le chat nous permet de ralentir. Le chat se repose tout au long de la journée. Il s’étend, s’étire et médite.

  • Quand nous terminons une tâche, plutôt que de sauter à une autre, pourquoi ne prendrions-nous pas deux minutes pour respirer et nous étirer ?

Le livre de Thich Nhat Hanh, grand maitre zen vietnamien a écrit un livre extraordinaire au sujet de vivre le moment présent. Ce livre s’appelle « La sérénité de l’instant ». L’auteur nous propose de belles leçons à appliquer pour vivre plus doucement et sereinement la vie. Mon résumé est par là. 🙂

 

Quel est mon avis sur le livre de Raphaëlle Giordano ? 

 

C’est simple, je l’ai adoré ! À la base, c’était une lecture « plaisir ». Bien sûr, j’avais dans l’idée de faire une chronique sur le blog dans le petit coin lecture, mais là ! Je suis tombée des nues. Comment peut-on aussi bien parler du bonheur dans un roman de fiction ? C’est chose faite !

Raphaëlle Giordano fait le tour de toutes les choses à savoir et à faire pour nous construire une vie plus belle et plus sereine.

Ce livre est une belle initiation sur le chemin du bonheur. Il y a des prises de conscience, de l’inspiration et des exercices concrets. Il est parfait !

C’est pourquoi je l’ai inscrit sur ma liste des 52 livres de bonheur. Il mérite largement sa place. Pour moi, c’est incontournable !

 

Les points positifs 

. On suit le cheminement d’un personnage. On peut se projeter.

. De nombreux exercices concrets et simples

. Des exercices dont on voit les difficultés et les bienfaits

. Le ton est léger et sérieux à la fois. On apprend et on s’amuse en même temps

. La longueur est parfaite. Ça s’enchaine bien

. Les sujets sont variés et pertinents.

Les points négatifs

. Les mots en gras peuvent choquer. En effet, ça nous sort du côté « fiction » du livre. Et, en même temps, ça nous rappelle qu’on est pas là que pour lire, mais aussi (surtout!) pour apprendre à être plus heureux. 🙂

 

 

 

Alors, est-ce que ce livre te tente ? Qu’as-tu retenu de cet article ? Quelle petite action peux-tu mettre en place maintenant pour être plus heureux(-se) ? 

 

Je te remercie de tout coeur de m’avoir lue.

J’espère que cet article t’a plu et qu’il t’a inspiré à faire de ta vie, une vie plus belle et plus sereine.

Tu peux partager si toi aussi, tu penses que le bonheur se décide et s’apprend.

À bientôt,

Tiffany

 

Si tu penses que ce livre peut t’être utile et que tu souhaites le commander par amazon, tu peux passer par ce lien. C’est un lien affilié. C’est à dire qu’Amazon me reverse entre 4 et 6 % de la somme. Cela n’a aucune incidence sur le prix d’achat final du livre. Cet argent me permet de continuer à acheter des lives sur le bonheur et à te proposer beaucoup de contenu gratuit. 🙂

Je ne suis pas la seule à avoir aimé ce livre, tu peux avoir d’autres avis sur ce livre en cliquant ici.

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    348
    Partages
  • 22
  • 326
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *