Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

Arrêter de se prendre la tête est un besoin pour beaucoup d’entre nous. En effet, nos pensées sont d’immenses prises de tête qui n’ont pas de fin. Toujours en stress, toujours un doute qui traine, c’est épuisant. Heureusement, il existe des tas d’exercices pour s’entrainer jour après jour à se libérer de nos pensées les plus noires.

 

Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je vais répondre à cette question : comment arrêter de se prendre la tête ?

Je t’écris cet article suite à la lecture du livre : « Celle qui a dit fuck » des deux soeurs Lesage.

En effet, j’ai adoré ce livre qui pour moi est un remède pour arrêter de se prendre la tête !

Ce livre écrit sous la forme d’un journal, par une trentenaire : adorable, drôle, généreuse, mais qui est prisonnière de ses pensées négatives. 

En fait, c’est une jeune femme qui sabote ses chances d’être heureuse. Et, nous sommes nombreux et nombreuses à faire de même.

Ce livre, heureusement, regorge de précieux exercices, car le personnage du livre fait son enquête sur le bonheur et va de découverte en découverte.

De plus, c’est un livre qui se lit facilement. On passe un délicieux moment. On rit, on est gêné, on stresse avec le personnage et surtout, on apprend à lâcher prise avec lui. 

Je t’écris donc cet article suite à la lecture de ce livre. J’y ai pioché 10 exercices, mes préférés pour en finir avec les prises de tête. 

 

 

1 – Pour arrêter de se prendre la tête : appliquer la règle des 5-5

 

Trop souvent, on fait d’un petit tas, une montagne. Nous exagérons, nous dramatisons et nous généralisons.

Pour arrêter de se prendre la tête, il y a une règle à suivre, une règle simple, celle des 5-5.

Si dans 5 ans, cet événement n’aura aucune importance, n’y passe pas plus de 5 minutes de ton temps. 

Autrement dit, quand tu sens que quelque chose te stresse, fais un pas de côté pour te poser une question : est-ce que ça aura encore de l’importance dans 5 ans ? Oui ou non ? Non ! Alors, passe à autre chose. Respire, libère tes épaules du poids d’un stress inutile.

Oui, c’est aussi simple que ça. En finir avec les prises de tête, c’est apprendre à relativiser ! 

 

Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

 

2 – S’entourer de citations

 

Quand on se prend la tête avec des pensées remplies de négativité, on finit par ne plus croire en rien et surtout en soi.

Pour reprendre confiance en soi, il est important de se rappeler de belles pensées, de les laisser prendre toute la place et ainsi, de faire taire les négatives. 

D’après des études, il suffirait d’avoir 50% de pensées positives dans une journée pour en finir avec les pensées négatives. 50%. Autrement dit, tu n’as pas besoin de n’avoir QUE des pensées positives, mais juste la moitié du temps. C’est donc faisable ! 

Pour t’aider à cela, avoir un endroit sur lequel accrocher de belles pensées est important. Un tableau. Dans le livre, on parle du « Fuck it board ». 

Mais, tu peux aussi mettre des citations sur ton frigo, ton miroir, ta table de chevet, ta voiture, ton bureau, dans ton agenda, en fond d’écran sur ton portable… Partout !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment réduire le stress ? 6 exercices d’écriture pour s’apaiser

Arrêter de se prendre la tête, c’est s’entourer de phrases qui te recentrent sur l’essentiel. 

 

3 – Avoir un rituel qui décoiffe 

 

J’ai adoré ce rituel dont parle le livre. On se met debout, bien droit, les mains sur les hanches, on bombe le torse. Puis, on prend une profonde inspiration et on affirme haut et fort : « Je suis fort. Je suis puissant. » « Je suis forte. Je suis puissante. »

Effets garantis.

Personnellement, j’associe ce rituel d’affirmations positives pendant ma balade quotidienne. J’enlève mes écouteurs, je me redresse et j’affirme (intérieurement, sinon je risque de faire peur aux passants ahah) : « Je suis forte. Je suis puissante. »

Je t’invite à le faire tous les matins devant ton miroir. Regarde-toi dans les yeux. Laisse ces quelques mots s’insinuer en toi et ne faire qu’un avec toi.

Tu es tellement plus fort et plus courageux que tu ne le crois. Tellement ! Ne laisse pas tes pensées te faire douter de cela. 

 

 

4 – Pour arrêter de se prendre la tête : être rebelle

 

Arrêter de se prendre la tête, c’est arrêter de vouloir être la petite fille ou le petit garçon exemplaire. C’est s’affranchir du regard des autres et de la bonne conduite à avoir.

Désobéir, c’est se découvrir, c’est s’autoriser, c’est vivre.

Alors, il y a désobéir et désobéir, on s’entend. On ne vole pas, on ne violente pas. 

Mais, il y a tant de choses que l’on fait tous les jours pour ne pas désobéir à cette image d’enfant exemplaire. Et si on s’autorisait à vivre ?

Tu n’as pas à être parfait, tu as à être toi. Et si tu t’autorisais à désobéir, que ferais-tu de différent aujourd’hui ? 

Pour t’aider à désobéir, demande-toi parmi les personnes ou personnages de fiction qui t’inspirent la rébellion ? Inspire-toi d’eux. Fais comme eux. Pense comme eux.

Lâcher prise, c’est abandonner l’image que l’on voudrait donner de soi-même aux autres, et c’est se donner le droit d’être soi-même, pleinement soi-même.

 

5 – Sortir de sa zone de confort pour arrêter de se prendre la tête

 

Il y a des habitudes qui nous emprisonnent. Dans notre quotidien, nous ne laissons que de place aux surprises, notamment en nous cachant derrière notre téléphone.

As-tu remarqué que dès que nous n’avons rien à faire, juste à attendre et observer, nous nous ruons sur nos téléphones ? Comme si nous avions peur de nous retrouver seuls face à nous-mêmes, face à la vie qui se déroule autour de nous.

Arrêter les prises de tête, c’est sortir de nos habitudes, prendre des risques. C’est regarder la vie en face, accueillir ce qu’elle a à nous offrir.

Régulièrement, sors sans ton téléphone, prends un autre chemin, regarde les gens autour de toi. Croise un regard et souris. 

 

 

6 – Sortir tout court

 

Arrêter de se prendre la tête, c’est adopter un nouveau réflexe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment calmer son mental ? 3 étapes pour apaiser son esprit

Lorsque nos pensées sont remplies de noir, que nous nous voyons sombrer dans la morosité, sortons nous aérer ! Ne restons pas enfermés avec nos pensées.

Pas besoin de faire une balade d’une heure, 10-15 minutes suffisent.

Sors, marche vite ou lentement. Lève les yeux, regarde le ciel, regarde ce qui t’entoure. Concentre-toi sur ta respiration. 

Au rythme de tes pas, tes pensées se feront de plus en plus légères.

Arrêter de se prendre la tête, c’est apprendre à s’aérer pour redonner vie à nos pensées.

 

7 – Pour arrêter de se prendre la tête : relativiser

 

Quand on se prend la tête, on se sent souvent très seul. Oui, nous croyons que ce qui vient de nous arriver n’est arrivé qu’à nous. 

Ce n’est pas vrai du tout. Des situations embarrassantes, stressantes arrivent tous les jours et à tout le monde. Nous ne sommes pas seuls face à nos pensées et à nos angoisses. Nous en sommes tous remplis.

Le savoir, en prendre conscience, nous donne tellement plus de force. 

Dans le livre, les auteures partagent une merveilleuse phrase qui peut tout changer : ça nous arrive à tous de…

À toi de la terminer !

Qu’est-ce qui te stresse en ce moment ? Qu’est-ce qui t’angoisse ou t’embarrasse ? 

Prends une feuille et écrit cette phrase et termine-la autant de fois que nécessaire : « Ça nous arrive à tous de… »

Lâcher prise, c’est arrêter de croire que le sort s’acharne contre nous, et c’est accepter que tout ne tourne toujours pas rond pour tout le monde, et que tout va bien malgré tout. 

 

Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

 

8 – Apprendre à s’endormir 

 

En finir avec les prises de tête demande d’avoir un rituel pour s’endormir. En effet, nos pensées sont souvent les plus noires quand nous allons nous coucher. 

Dans le livre, il y a cette citation :

« Pourquoi dormir quand on peut passer la nuit à s’inquiéter pour des choses pas importantes ? »

Je la trouve tout à fait géniale, car tellement vraie. 

Pour nous aider à nous endormir, aujourd’hui, il existe des applications et même de petits objets : des métronomes lumineux. En fait, grâce à un signal sonore ou lumineux, nous respirons différemment, plus lentement, plus profondément et cela fonctionne. Car, tandis que nous nous concentrons sur notre respiration, que nous la rendons plus profonde, nos pensées disparaissent.

De plus, nous pouvons faire un exercice de visualisation. Pensons à un endroit que nous aimons énormément. Un endroit où nous nous sentons bien, en sécurité, aimés. Imaginons entrer dans cet endroit. Que voyons-nous ? Que sentons-nous ? Qu’entendons-nous ? 

Tandis que nous imaginons cet endroit aux ondes si positives, nos pensées disparaissent également, faisant place à un sommeil réparateur. 

 

9 – Vivre sa vie

 

Arrêter de se prendre la tête, c’est lâcher prise sur les autres, la vie et nos attentes. 

C’est suivre notre coeur et ses élans. C’est répondre à ces questions : qu’est-ce qui me plait ? Qu’est-ce que j’aime faire ? Qu’est-ce que j’ai envie de faire ?

C’est oublier les autres et nos croyances sur la vie. C’est vivre ! 

Je partage avec toi une citation du livre : 

« Quand je dis « vivre pour soi », c’est surtout me focaliser sur ce qui m’apporte de la joie dans mon quotidien, ce qui me fait sentir bien quand je me couche, et excitée quand je me lève. Même si certains choix peuvent paraitre risqués, même si mon entourage ne les comprend pas vraiment. Cela peut sembler basique, comme pensée, mais je n’oublie pas que j’ai qu’une vie à vivre, et que personne d’autre la vivra pour moi ! »

Et toi, si te libérais du regard des autres, qui serais-tu ? Que ferais-tu ? Comment te sentirais-tu ? Prends le temps dont tu as besoin pour répondre à ces questions. 

Ne te mets aucune pression, laisse ton coeur te guider. En douceur, en toute bienveillance.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  En finir avec le stress : 10 conseils pour trouver son équilibre 

En finir avec les prises de tête, c’est laisser les choses se faire naturellement, dans la joie et l’amour. 

Cesse de vouloir, accueille plutôt. 

 

Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

 

10 – Se demander “Et si ?” pour arrêter de se prendre la tête

 

Il y a une question que l’on se pose trop rarement et qui pourtant a le pouvoir de faire taire toutes nos prises de tête.

Souvent, on se prend la tête, parce qu’on voudrait faire les choses bien, plaire à tout le monde. Mais… la vie, ce n’est pas ça.

La vie ne nous demande pas de jouer des rôles, elle nous demande de jouer un seul rôle : le nôtre.

Nous sommes tous uniques. Tous ! Alors, pourquoi vouloir être comme ceci ou comme cela. Sois toi, tout simplement, entièrement ! 

Pour t’aider à être toi-même, accompagne-toi toujours de cette question : « Et si je m’écoutais un peu plus ? »

Prends une feuille, un crayon et écris ces mots et termine la phrase : « Et si je m’écoutais un peur plus, je… »

Lâche prise. Sois toi. Sois heureux ! 

 

En savoir plus pour ne plus stresser

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

  • Découvre 10 conseils magiques pour trouver la paix intérieure, en cliquant ici.
  • Découvre 3 étapes pour calmer son esprit et mieux penser, en cliquant ici.

 

Je te propose ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • On est foutu, on pense trop de Serge Marquis. Un livre pertinent et drôle, dans lequel l’auteur nous compare notre mental à un petit hamster qui tourne dans sa roue. De manière drôle et bienveillante, l’auteur nous explique comment mieux penser. Je te conseille de tout coeur ce livre, car il te fera prendre conscience combien tu as tendance à te prendre la tête pour rien et te guidera pour lâcher prise.

 

 

  • L’ebook “Le bonheur d’être soi”. Si la peur du jugement des autres est trop forte, si toi-même tu t’empêches de faire ce qui est bon pour toi et que tu as le sentiment de ne pas vivre la vie dont tu rêves, alors je te conseille de tout coeur cet ebook, car tu y trouveras tout ce dont tu as besoin de pour te libérer de ce qui t’empêche d’être toi-même et de faire ce qui te rend heureux. Autrement dit, tu vas reprendre confiance en toi et te redécouvrir : tes qualités, mais aussi tes passions et tes rêves.

 

 

Je te remercie d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le !

Écris “oui” dans les commentaires si l’article à résonné en toi.

Prends soin de toi.

Tiffany 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    5.6K
    Partages
  •  
  • 5.6K
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *