Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

Je suis malheureux, malheureuse est un constat difficile à faire, et pourtant salutaire. En effet, quand on met des mots sur notre mal-être, quand on en prend vraiment conscience, alors seulement nous pouvons changer les choses. Et, pour changer les choses, il est essentiel de comprendre les erreurs commises par le passé pour ne plus les refaire. C’est pourquoi je partage avec toi les 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer.

 

Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

 

1 – Je suis malheureux : se comparer aux autres

 

S’il y a bien une chose que le bonheur n’aime pas, c’est la comparaison avec les autres. Avec ceux qui ont plus. Avec ceux qui semblent être mieux que nous.

Et, pourtant, c’est ancré en nous. De plus, avec les réseaux sociaux depuis quelques années, c’est de pire en pire.

En effet, de notre canapé, nous pouvons nous comparer des heures aux autres, accentuant ainsi notre sentiment de mal-être.

Pourquoi nous comparons-nous ?

Tout simplement, parce que nous avons appris à faire cela. À la maison, nos parents nous comparaient avec frères et soeurs ou avec nos amis. Et, à l’école, on nous comparait avec le système de notation : « Tu es meilleur que lui et moins bon que lui ».

Et, c’est rester ancré en nous, ce besoin de savoir si nous sommes plus ou si nous avons plus que les autres. Ce besoin d’être rassuré.

Mais là encore, nous faisons une erreur. Parce qu’au lieu de nous comparer à ceux qui ont moins que nous et ceux qui semblent être moins que nous, nous nous comparons toujours avec ceux qui ont plus et qui semblent être meilleurs que nous.

Et, c’est pourquoi nous sommes nombreux à nous dire « Je suis malheureux, malheureuse ».

Alors, comment s’en sortir ?

Cesse de te comparer en moins bien ou en mieux. Arrête ça.

Reviens à toi. Répète encore et encore, des milliers de fois même : « Je suis une personne merveilleuse, formidable. Je m’aime et je m’accepte comme je suis. »

Parce que le secret du bonheur, c’est de s’aimer soi-même. De tout son coeur. Sans conditions. 

Rappelle-toi tout part de l’amour que tu te portes.

 

Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

 

2 – Avoir peur du regard et du jugement

 

L’erreur de tomber dans la peur du regard et du jugement des autres est terrible. Et, si nous sommes tout à fait honnêtes avec nous-mêmes, nous en souffrons tous !

Et, c’est normal.

En effet, avoir peur du regard et du jugement, avoir peur d’être rejeté est une peur qui est ancrée en nous depuis les premiers hommes.

Parce qu’être rejeté, c’est être seul et à l’époque être seul signifiait la mort.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quoi faire le matin au réveil : 10 choses à ne plus faire

Aujourd’hui, on peut survivre seul, car nous n’avons plus besoin de chasser en groupe, cela dit, être seul est très difficile à vivre. 

C’est pourquoi cette peur est toujours bien présente.

Malheureusement, de nos jours, elle nous pousse à nous gâcher la vie.

En effet, aux premiers hommes, cette peur invitait simplement les individus à avoir le bon comportement en groupe : ne pas tuer son voisin, ne pas voler…

Mais, aujourd’hui, on en arrive à avoir peur de ne pas porter la bonne tenue, de ne pas être assez beau / belle, intelligent.e… Ce qui nous pousse à nous répéter : « Je suis malheureux, malheureuse ».

Malheureux.se d’avoir peur de tout et de tous, malheureux.se de ne pas pouvoir prendre des décisions facilement et de ne pas pouvoir être moi-même.

Et si on arrêtait de faire cette erreur ? Comment faire ?

Pour cela, il n’y a pas de miracle, car ce ne sont pas les autres qui vont t’autoriser à être toi-même, en effet, il n’y a que toi qui aies ce pouvoir.

Prends-le !

Pour t’y aider, je t’invite à te répéter : « Je suis ici pour être moi. Pour incarner qui je suis vraiment. Je suis différent.e, comme toute personne ici-bas. J’ai le droit d’être différent.e et j’ai le droit d’être moi. »

 

3 – Je suis malheureux : ressasser le passé 

 

As-tu tendance à ressasser ton passé ? À te dire : « Il m’est arrivé ceci et cela » ?

Puis, inconsciemment à continuer par : « c’est pourquoi je suis malheureux, malheureuse ».

Parce que, trop souvent, nous faisons cette erreur de ressasser notre passé, le pire de notre passé et cela gâche notre présent, pire encore, cela peut gâcher notre vie toute entière.

Autrement dit, cette erreur est terrible et nous sommes nombreux à tomber dedans chaque jour.

Alors, comment s’en libérer ?

Je t’invite, tout d’abord, à prendre conscience que le passé est terminé. De plus, ton passé ne définit pas la personne que tu es aujourd’hui.

En fait, cette épreuve que tu as vécue, c’est toi du passé qui l’a reçue. Autrement dit, ton toi d’aujourd’hui n’est pas concerné.

C’est pourquoi, en cet instant présent, tu as le choix : faire de cette épreuve du passé un enseignement du présent pour devenir une personne plus forte, plus courageuse et plus humble ou une excuse pour être une personne malheureuse.

Que choisis-tu ? Ce choix t’appartient.

Ensuite, il est possible que bien malgré toi, tes pensées te ramènent régulièrement sur ce passé qui te fait souffrir. C’est normal. Les pensées sont automatiques, tu n’y peux rien, tu ne peux pas les contrôler.

Par contre, tu peux les faire taire, autant de fois que nécessaire.

Pour cela, quand tu entends des pensées qui ressassent ton passé, arrête-toi. Quelques secondes. Respire en conscience. Écoute ce qui se passe autour de toi, sens les odeurs, regarde autour de toi avec curiosité.

En fait, concentre-toi sur tes 5 sens pour plonger intensément dans le moment présent et pour ainsi te détacher du cours de tes pensées.

C’est un exercice à répéter dès que tu ressasses le passé.

 

Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

 

4 – Perdre espoir en la vie

 

Parfois, la vie nous frappe fort sur la tête et plusieurs fois même. C’est ainsi que nous sommes tentés de perdre espoir en la vie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Pensées limitantes : 5 étapes pour s’en débarrasser 

On n’y croit plus, on n’a plus confiance. On se dit « Je suis malheureux, malheureuse et le serai toujours ».

Mais, si tu lis cet article, c’est qu’il y a au fond de toi quelque chose qui ne croit pas à ce que tu te racontes, quelque chose qui lui ne perd pas espoir et ne perdra jamais espoir. Qui est-ce ? C’est ton coeur.

En fait, c’est ton mental qui te pousse à perdre espoir. Et plus précisément, c’est ton ego. Il est vexé, déçu par la vie. Il se dit : « Comment la vie ose-t-elle me faire autant de mal à moi ? » Et il s’insurge et préfère bouder plutôt que de continuer.

Mais, le coeur lui comprend la vie. La vie est une enseignante. En effet, elle nous enseigne pour que nous devenions plus forts, mais aussi plus humbles.

Car, on ne contrôle rien de la vie, on n’est jamais à l’abri. C’est ainsi pour tout le monde.

C’est pourquoi ne laisse pas ton ego te retirer de la partie. Et, fais plutôt équipe avec ton coeur qui saura te rassurer : « Demain est un autre jour, tu verras. Ça mettra peut-être un peu de temps, mais ça va aller. En attendant, je suis là, je serai toujours là. »

Autrement dit, ne t’accroche jamais aux aléas de la vie qui te blessent. Accepte-les comme faisant partie de ta vie, comme des étapes, des enseignements. Puis, ouvre-toi à autre chose, à la suite.

 

5 – Se victimiser

 

Il nous arrive parfois de se perdre dans des relations qui nous font du mal, qui nous sont toxiques.

Parce que nous donnons notre pouvoir aux autres et nous ne savons plus comment le reprendre.

En fait, cela est arrivé, car à un moment donné de notre vie, nous avons été aveuglés par la beauté, la puissance, le rayonnement d’autres personnes et nous avons oublié que nous aussi nous sommes beauté, puissance et rayonnement.

Autrement dit, à trop avoir regardé les autres, à trop leur avoir donné notre attention, nous nous sommes complètement oubliés.

Mais, ce n’est pas irrémédiable.

En effet, à chaque instant, tu as le pouvoir de revenir à toi.

Car, tu n’es la victime de personne. Jamais !

C’est pourquoi si en ce moment tu te sens malheureux, malheureuse dans une de tes relations, relève-toi. Reprends ton pouvoir.

Dis STOP ! Prends de la distance. Demande de l’aide si tu en as besoin.

Mais, ne reste pas là où tu ne te sens pas bien.

Tu n’es pas une victime, tu es puissant.e. 

 

Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

 

6 – Je suis malheureux : ne jamais rien changer à sa vie

 

Il est normal de se réveiller un matin et de se dire : « Je n’aime pas ma vie telle qu’elle est aujourd’hui ».

En fait, nous ne le remarquons pas toujours, mais nous changeons. Constamment.

Nos goûts, nos envies, nos rêves changent. 

C’est pourquoi nous ne pouvons pas continuer à vivre dans des vies dans lesquelles on fait toujours tout comme on fait tout le temps.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment retrouver la joie de vivre en 30 jours

Autrement dit, ne sois pas prisonnier.e de tes habitudes. Et, autorise-toi à en changer régulièrement.

Pour t’amuser. Pour explorer de nouvelles choses. Pour tester des trucs.

Tu changes. Ta vie change. C’est normal.

C’est pourquoi si ces derniers temps tu te répètes « Je suis malheureux, malheureuse », je t’invite de tout coeur à vérifier du côté de tes habitudes de vie. 

Fais-tu ce que tu fais jour après jour, parce que tu aimes ce que tu fais, parce que ça te fait plaisir ou parce que tu crois que c’est ce que tu dois faire, que c’est ainsi et pas autrement ?

Autrement dit, fais-tu les choses pour être heureux, heureuse se ou fais-tu les choses en pilotage automatique, sans te demander ce que cela t’apporte ou ce qui te pousse à faire ces choses ?

Souviens-toi, ton bonheur doit être au centre de ta vie, au coeur de tes préoccupations quotidiennes.

Invite-le partout.

Pour cela, remets de la conscience dans le plus petit de tes gestes quotidiens et mets-y du bonheur.

Par exemple : quand tu prends ta douche, quand tu te prépares à manger, au travail, dans tes relations… Autrement dit, partout et tout le temps !

 

Je suis malheureux : 6 erreurs que l’on fait tous et comment s’en libérer

 

En savoir plus pour être plus heureux

 

Je t’invite de tout coeur à lire cet article :

  • Découvre 6 conseils pour savoir se remettre en question et ne plus rester bloqué dans les mêmes problèmes, en cliquant ici.
  • Découvre les 100 plus belles pensées positives pour mettre du bonheur dans sa vie, en cliquant ici.

 

Je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

 

 

 

  • Se le dire enfin d’Agnès Ledig. Un roman bouleversant dans lequel on rencontre plusieurs personnages qui essaient de s’en sortir dans la vie. Chacun ressasse le passé à sa façon et essaie d’être heureux tant bien que mal. Le personnage principal remet tout en question : son couple, son travail et se rend compte que cela fait bien trop longtemps qu’il est malheureux dans sa vie. Et, il est bien décidé à reprendre sa vie en main. Je te conseille de tout coeur ce livre, car il va t’inviter à te questionner sur ta propre vie et sur les choix qui s’offrent à toi en cet instant pour ne plus être malheureux, malheureuse.

 

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le !

Prends soin de toi.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *