Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

Changer de voie professionnelle ? Entre rêve et cauchemar, il n’y a qu’un pas. Et, c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui lorsque nous parlons du métier de nos rêves. Oui, sa quête se transforme le plus souvent en désillusions. Nous nous mettons bien trop la pression. C’est pourquoi je partage avec toi 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège. 

 

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany.  Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je vais répondre à cette question : « Comment changer de voie professionnelle ? »

Je t’écris cet article aujourd’hui, car je remarque combien nous nous mettons la pression à trouver le métier de nos rêves.

En fait, il y a une tendance en ce moment qui nous fait croire que pour être heureux, il nous faut trouver notre métier de rêve. Et je ne suis pas d’accord.

Nous pouvons très bien être heureux quel que soit notre métier !

C’est pourquoi je partage avec toi 6 conseils pour que tu ne tombes pas dans ce piège et que tu sois heureux ici et maintenant.

 

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège 

 

1 – Comprendre ce qu’est une carrière

 

La carrière correspond au travail que nous faisons.

Un travail a pour but de nous donner les moyens financiers de vivre : manger, dormir, être en sécurité sous un toit… Quand nous avons un travail, nous prenons soin de nous et de notre famille. Oui, nous nous donnons les moyens de vivre.

Il faut comprendre que nous ne sommes pas sur Terre pour réussir et connaitre le succès. Nous sommes sur Terre, avant tout, pour un but : prendre soin de nous et des autres.

Aussi, le travail, quel qu’il soit, nous permet de satisfaire l’un de nos principaux besoins d’être humain.

Quand on dit carrière, on pense à monter les échelons et aux promotions. C’est vrai ! Car, plus nous grimpons haut sur l’échelle et plus nous gagnons de l’argent. Plus nous gagnons de l’argent et plus nous sommes en mesure de prendre soin de nous et de notre famille.

Le problème arrive quand cette carrière crée un déséquilibre dans notre vie personnelle : nous travaillons plus que nous jouissons de notre santé et de la compagnie de nos proches.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Réussir à changer : les 4 erreurs qui nous empêchent de changer

 

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

 

2 – Comprendre ce qu’est une vocation

 

La vocation n’a rien à voir avec le travail et la carrière.

En effet, une vocation, c’est quelque chose que l’on fait, que l’on a besoin de faire même, qui nous fait vibrer et qui nous fait rêver. C’est un intérêt personnel, une attirance. 

Une vocation n’a pas vocation à nous faire gagner de l’argent. Autrement dit, une vocation n’a pas pour but de nous faire manger et mettre en sécurité nous et notre famille. 

Quand on parle de vocation, on parle d’altruisme. En effet, une vocation a souvent pour but de servir les autres : bénévolat, enseignement, être parent… 

Ce qu’il nous faut retenir, c’est que carrière et vocation peuvent ne faire qu’un, mais pas obligatoirement. L’un n’est pas meilleur que l’autre. Chacun d’entre nous fait son propre chemin. 

 

3 – Confondre carrière et vocation est le piège à éviter

 

Aujourd’hui, nous idéalisons notre travail, notre carrière. Nous nous mettons une pression folle pour faire absolument fusionner notre carrière et notre vocation. Mais, cela n’est pas une obligation.

En effet, nous pouvons avoir un travail et une passion, les deux peuvent être distincts.

Dans notre société, on voudrait nous faire croire que le travail est notre priorité numéro un. Mais, pas forcément.

Oui, nous pouvons aimer notre travail, mais ne pas en faire LA priorité. Nous pouvons garder du temps pour notre famille et pour des passions.

Le piège quand on veut changer de voie professionnelle, c’est de vouloir absolument que notre travail nous rende heureux.

 

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

 

4 – Aimer tout ce que l’on fait pour changer de voie professionnelle

 

Ce qui cause le plus d’insatisfaction dans notre vie, c’est d’attendre de nos actions qu’elles nous rendent heureux alors que c’est à nous d’apporter du bonheur à nos actions.

En fait, le bonheur ne vient pas de ce que tu fais, mais de la manière dont tu fais les choses.

Tu peux être heureux dans ton travail, quel qu’il soit.

Mets-y tout ton coeur. Sens-toi utile et fais-le bien !

Martin Luther King a dit :

« Quel que soit votre travail dans la vie, faites-le bien.
Faites-le tellement bien que personne d’autre
ne puisse faire mieux que vous.
Celui qui est appelé à être balayeur de rues
doit balayer comme Michel-Ange peignait,
ou comme Beethoven composait,
ou comme Shakespeare écrivait.
Il doit balayer les rues si parfaitement que les hôtes
des cieux et de la terre s’arrêteront pour dire :
Ici vécut un grand balayeur de rues
qui fit bien son travail. »

 

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

 

5 – Prendre des décisions avec son coeur pour bien choisir

 

Trop souvent, quand nous voulons changer de voie professionnelle, nous faisons trop confiance à notre mental. Nous réfléchissons pendant des jours et des mois même. 

Nous faisons des bilans de compétences et nous passons des tests, en espérant que la réponse se trouvera sur ces bouts de papier ou dans la tête de l’autre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Oser changer de vie : 5 livres pour oser passer à l'action

Pourtant, la réponse se trouve dans notre coeur : qu’est-ce qui est important pour moi ? Qu’ai-je l’opportunité de faire aujourd’hui ? Qu’est-ce que je fais de bien ? En quoi puis-je être utile ?

N’écoutons ni notre mental ni les autres. Ne nous cherchons pas non plus des excuses : c’est trop difficile, je n’ai pas le temps, j’ai peur d’être jugé…

Comment changer de voie professionnelle ? En faisons confiance à notre coeur pour prendre la décision, plutôt qu’à notre mental. 

 

6 – Être fier de soi dès maintenant !

 

Quels que soit ton travail et ta vocation, sois fier de toi. 

Le plus important, c’est ce que toi tu penses et ce que tu ressens. Détache-toi du regard des autres. Tu n’es pas qu’un assistant, qu’un comptable, qu’un agent d’entretien, qu’un fonctionnaire… Tu es une personne qui fait son travail et tu le fais bien !

Sois fier d’avoir un travail et d’y mettre tout ton coeur. 

Souviens-toi que tu es bien plus que ton travail. Il ne te définit pas.

De plus, souviens-toi que tu es sur Terre pour être heureux et pas pour en mettre plein la vue aux autres.

 

Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

 

# À ton tour !

 

Quel est le conseil que tu préfères ? J’aime beaucoup le 6e. Être fier de soi, être heureux ici et maintenant est possible. Car, rien ne nous définit. Nous sommes des êtres humains si changeants, vivant au sein d’un univers qui change chaque jour. Rien ne nous définit. Cherchons la joie, plutôt que d’entrer dans des cases qui ne veulent rien dire. 

Et toi, as-tu des conseils à partager ? Je t’attends dans les commentaires.

 

En savoir plus pour changer de vie

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

  • Découvre 3 étapes pour savoir quel chemin prendre quand tu hésites, en cliquant ici.
  • Je t’invite à aller sur le site de l’Onisep pour chercher une voie professionnelle selon tes goûts et tes talents.

 

De plus, je te propose ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Transformez votre vie de Louise Hay. Si tu as besoin de donner du sens à ta vie, de retrouver la motivation et la joie de vivre, ce livre est fait pour toi ! Fonce, car ce livre changera ta vie. Un livre à lire et relire !

 

 

 

  • Wake-Up de Christine Lewicki. Si tu es une femme et que tu souhaites changer de vie, ce livre est fait pour toi. L’auteure est une coach française, pétillante et son livre saura te poser les bonnes questions pour avancer vers la joie de vivre et plus de sens. Un coup de coeur !

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le !

Prends soin de toi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment atteindre ses objectifs même quand on a pas confiance en soi ?

Tiffany 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    586
    Partages
  • 27
  • 559
  •  
  •  

2 commentaires sur “Changer de voie professionnelle : 6 conseils pour ne pas tomber dans le piège

  1. Christelle dit :

    Bonjour Tiffany,

    Merci pour cet article très intéressant.
    Il n’y a pas de hasard, je tombe dessus juste au bon moment.

    Je suis en accord parfait avec la pensée de Martin Luther King : “quel que soit votre travail dans la vie, faites le bien”. Un peu comme l’un des quatre accords toltèques : “faites toujours de votre mieux”. Tout ça résonne en moi, je suis de nature à faire les choses avec coeur.

    Tout le monde ne voit pas les choses de la même manière et dans mon travail actuellement, on me reproche justement de “prendre les choses trop à coeur”. Je ne peux pas faire autrement, j’entreprends de faire les choses avec coeur et de les faire bien ou j’entreprends pas. Cette réflexion m’a beaucoup touché car c’est comme si on me reprochait d’être ce que je suis, un peu comme si on reprochait à quelqu’un d’être heureux. Depuis, je me fais force de ne pas m’investir autant mais c’est contre nature, je ne vais pas pouvoir continuer comme ça.

    J’ai envie de quitter mon travail car je ne m’ennuie, je ne m’épanouie pas, car au final si on me proposait un poste supérieur, je ne suis même pas sûre que ça m’intéresserait. J’y prends plaisir à satisfaire les clientes qui me le rendent bien, mais sans plus.

    Alors je me cherche, je sais que je ne suis pas faite pour ça au fond et le fait de me “freiner” dans mon travail me dit qu’il faut que je me prenne en main pour trouver autre chose dans lequel je pourrai , m’investir, m’épanouir et exprimer cet enthousiasme que j’ai en moi et qui ne demande qu’à s’extérioriser.

    Ainsi, oui, faire de son mieux, toujours et encore mais trouver la bonne voie est moins évident que cela en à l’air.

    Christelle.

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Christelle,

      Je te remercie de tout coeur pour ton commentaire passionnant.

      Tout d’abord, au travail, il faut avant tout travailler pour soi, pour nourrir ses valeurs et pour être soi. Tu n’as pas à faire comme les autres, à faire plus ou moins. Tu as à faire ce que ton coeur te dit de faire. Souvent, les personnes qui donnent énormément à leur travail sont découragées parce qu’autour d’elles leurs collègues font moins. Il ne faut pas travailler parce qu’on croit que c’est ainsi que tout le monde devrait travailler, mais travailler de la façon dont nous avons envie de travailler.

      Je sais que c’est une idée et qu’elle n’est pas toujours évidente à pratiquer, et encore que…

      Quand tu dis que c’est comme si que les autres ne voulaient pas que tu sois heureuse, demande-toi : et alors ? Donne-toi le droit de décevoir les autres. Les autres ne sont pas heureux au travail, les autres ne travaillent pas comme toi, ce n’est pas ton problème.

      Donne-toi le droit d’être toi et de t’épanouir !

      Tout vient de toi. Aussi, oublie les autres, oublie même tes conditions de travail.

      Ne remets pas ton épanouissement à ton travail à plus tard, ailleurs, dans un autre endroit, sous une autre forme. Épanouis-toi maintenant.

      C’est ton bonheur, ta joie de vivre, ton envie, ton enthousiasme qui vont te guider sur ta voie. Et non pas l’inverse.

      Souvent, on croit que c’est un travail qui nous rend heureux, mais c’est notre bonheur qui donne du sens à notre travail.

      Apporte de la joie à ton travail et tu seras heureuse.

      Je t’envoie de belles pensées.

      Prends bien soin de toi.

      Tiffany

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *