Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation

Changer de voie professionnelle ? Entre rêve et cauchemar, il n’y a qu’un pas. Et, c’est exactement ce qui se passe aujourd’hui lorsque nous parlons du métier de nos rêves. Oui, sa quête se transforme le plus souvent en désillusions. Nous nous mettons bien trop la pression : ce sera mon métier de rêve ou rien du tout. Et, si on apprenait à faire une différence qui pourrait tout changer : la différence entre carrière et vocation ?

 

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation
On se rejoint sur Pinterest ?

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons autour de cette question : « Comment changer de voie professionnelle ? »

C’est une question que l’on me pose régulièrement et je t’avoue qu’elle m’a fait peur pendant longtemps. Qui suis-je pour y répondre ? Moi qui ai eu tant de mal à me satisfaire de mon emploi (mes emplois) ? Et puis hier, je me suis dit que j’allais vaincre ma peur et faire de mon mieux pour aider tous ceux qui en avaient besoin. 

Je vais te parler de ce que j’ai découvert d’après mon expérience personnelle et mes lectures sur le bonheur. Les livres m’ayant le plus inspirée à ce sujet sont :

 

Avant de commencer, voici mon histoire personnelle

 

# Mes études

Depuis toute petite, j’ai souffert d’un manque d’estime et de confiance en soi. D’estime, parce que je ne me croyais pas mériter quoi que ce soit. Et de confiance, parce que je ne me sentais capable de rien. Aussi, j’ai passé ma scolarité à écouter ce que les autres disaient de moi. J’ai donc atterri en lycée général parce que mes profs disaient que j’avais le niveau, puis je suis allée en Bac scientifique, car là encore, mes profs me disaient que j’avais le niveau.

Et, puis, en terminale, mes profs ne pouvaient plus « m’aider », j’étais face à ma feuille de choix, seule et complètement perdue. Je n’avais toujours pas d’estime et de confiance en moi.

Je suis donc allée toquer chez la conseillère d’orientation et j’ai passé un test. Il s’est avéré que je pouvais faire ce que je voulais et que d’après le test, la gestion était une voie qui pouvait m’intéresser.

Je me souviens à l’époque toutes mes copines partaient pour Poitiers, toutes en médecine et une en fac de droit. J’avais envie de faire médecine, par curiosité et pour aller avec mes copines. Mais, je n’avais pas les moyens financiers, enfin je ne m’en suis pas vraiment donné les moyens. En fait, je n’y ai même pas pensé, je me suis juste dit : ce n’est pas possible.

Alors, j’ai fait une année en classe prépa HEC que j’ai détestée. Et finalement, j’ai fait un DUT Gestion que je n’ai pas vraiment aimée.

 

# Le travail

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation J’en avais marre du système scolaire alors après mon DUT, je me suis lancée dans la voie active. Depuis mes 17 ans, je bossais déjà comme agent d’entretien. J’aimais bien ce travail : je bossais seule, j’étais indépendante à la fois au travail, mais aussi personnellement, grâce à mon salaire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Que faire quand on a peur ? Mes 6 outils préférés !

Après le DUT, j’ai pu aller sur Paris, et là, j’ai enchainé les contrats dans la gestion : assistante administrative dans divers domaines. Contrats qui m’ennuyaient et que je quittais avant la période d’essai.

J’étais complètement paumée. Au bout de deux ans, mon corps a lâché. J’ai eu des problèmes de santé qui m’ont clouée à la maison. J’ai pris 6 mois de vacances au soleil et j’ai décidé en rentrant de changer de voie professionnelle : j’allais devenir assistante vétérinaire, pour allier travail et passion pour les animaux.

Ça s’est bien passé, mais j’en voulais plus : plus de respect, de reconnaissance et de salaire.

Puis, j’ai suivi mon mari en Russie et là, je me suis retrouvée seule face à moi-même : qu’allais-je faire pendant plus de deux ans ? Ma priorité : apprendre le russe. Et au bout de 4 mois, j’avais besoin d’être utile, alors j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai enseigné le français. 

Aujourd’hui, je suis en train de t’écrire, car ma priorité en rentrant de Russie était d’être heureuse : d’apprendre à l’être et de l’enseigner en retour. Mon rêve serait bien sûr d’en vivre. J’essaie. On se retrouve dans un an pour faire le bilan ? 🙂

Voilà, maintenant, tu me connais mieux.

Faire la différence entre carrière et vocation

 

Voici l’erreur que j’ai faite pendant très longtemps et que tu fais peut-être toi aussi : nous confondons carrière et vocation, et c’est ce qui nous empêche de changer de voie professionnelle sereinement.

 

# Qu’est-ce que la carrière ?

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation La carrière correspond au travail que nous faisons.

Un travail a pour but de nous donner les moyens financiers de vivre : manger, dormir, être en sécurité sous un toit… Quand nous avons un travail, nous prenons soin de nous et de notre famille. Oui, nous nous donnons les moyens de vivre.

Il faut comprendre que nous ne sommes pas sur Terre pour réussir et connaitre le succès. Nous sommes sur Terre, avant tout, pour un but : prendre soin de nous et des autres.

Aussi, le travail, quel qu’il soit, nous permet de satisfaire l’un de nos principaux besoins et buts.

Quand on dit carrière, on pense à monter les échelons et aux promotions. C’est vrai ! Car, plus nous grimpons haut sur l’échelle et plus nous gagnons de l’argent. Plus nous gagnons de l’argent et plus nous sommes en mesure de prendre soin de nous et de notre famille.

Le problème arrive quand cette carrière crée un déséquilibre dans notre vie personnelle : nous travaillons plus que nous jouissons de notre santé et de la compagnie de nos proches.

 

# Qu’est-ce que la vocation ?

La vocation n’a rien à voir avec le travail et la carrière. Non, une vocation, c’est quelque chose que l’on fait, que l’on a besoin de faire même, qui nous fait vibrer et qui nous fait rêver. C’est un intérêt personnel, une attirance. 

Une vocation n’a pas vocation à nous faire gagner de l’argent. Autrement dit, une vocation n’a pas pour but de nous faire manger et mettre en sécurité nous et notre famille. 

Quand on parle de vocation, on parle d’altruisme. En effet, une vocation a souvent pour but de servir les autres : bénévolat, enseignement, être parent… 

Ce qu’il nous faut retenir, c’est que carrière et vocation peuvent ne faire qu’un, mais pas obligatoirement. L’un n’est pas meilleur que l’autre. Chacun d’entre nous fait son propre chemin. 

 

# L’erreur que nous commettons

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocationAujourd’hui, nous idéalisons notre travail, notre carrière. Nous nous mettons une pression folle pour faire absolument fusionner notre carrière et notre vocation. Mais, cela n’est pas une obligation. Pourquoi nous rendre coupables pour ça ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ma définition : le bonheur, qu’est-ce que c’est ?

Oui, aujourd’hui, nous nous sentons honteux, et coupables de ne faire « qu’un travail ». Mais, il n’y a aucune honte à ça, bien au contraire !

Nous n’accomplissons pas l’un des buts de notre vie en nous obstinant à faire de notre vocation notre carrière, si à côté nous mourrons de faim et notre famille avec nous. Non ! Notre but est se donner les moyens de bien vivre, et c’est d’un travail que nous avons besoin.

De plus, nous pouvons avoir le sentiment d’être utile pour les autres dans n’importe quel travail. Il suffit d’y réfléchir et de s’en souvenir chaque jour. 🙂

 

Comment changer de voie professionnelle

 

# Faire la différence entre carrière et vocation

Après des années à chercher mon métier de rêve, j’ai fini par comprendre qu’un travail est un travail, et une vocation est une vocation.

Un travail a pour but de nous faire manger et vivre sous un toit. Une vocation a pour but de nous faire vibrer et rêver. Nous pouvons très bien vivre avec ces deux choses distinctes dans notre vie.

Comment changer de voie professionnelle ? En arrêtant notre course pour trouver le métier de nos rêves et en acceptant d’ avoir un travail et une vocation, distincts l’un de l’autre.

 

# Commencer là où on est

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocationTu remarqueras que je n’ai pas dit qu’une vocation avait pour but de nous rendre heureux, mais de nous faire vibrer et rêver.  En effet, un travail et une vocation ont pour but tous les deux de nous rendre heureux.

Oui, nous pouvons être heureux même dans un travail qui ne nous fait ni vibrer ni rêver. Comment ? En y mettant toute notre attention et notre coeur. 

Je pense que notre plus grande insatisfaction dans notre vie est d’attendre de nos actions qu’elles nous rendent heureux alors que c’est à nous d’apporter du bonheur à nos actions. 

Martin Luther King a dit :

« Quel que soit votre travail dans la vie, faites-le bien.
Faites-le tellement bien que personne d’autre
ne puisse faire mieux que vous.
Celui qui est appelé à être balayeur de rues
doit balayer comme Michel-Ange peignait,
ou comme Beethoven composait,
ou comme Shakespeare écrivait.
Il doit balayer les rues si parfaitement que les hôtes
des cieux et de la terre s’arrêteront pour dire :
Ici vécut un grand balayeur de rues
qui fit bien son travail. »

Qu’en penses-tu ? Ces mots me transportent de joie, car je suis totalement d’accord. Tout n’est qu’une question de point de vue et surtout de coeur. Si nous mettons tout notre coeur dans ce que nous faisons, pourquoi ne serions-nous pas heureux ? Es-tu d’accord ?

 

# Prendre des décisions avec son coeur

Trop souvent, quand nous voulons changer de voie professionnelle, nous faisons trop confiance à notre mental. Nous réfléchissons pendant des jours et des mois même. 

Nous faisons des bilans de compétences et nous passons des tests, en espérant que la réponse se trouvera sur ces bouts de papier ou dans la tête de l’autre.

Non ! La réponse se trouve dans notre coeur : qu’est-ce qui est important pour moi ? Qu’ai-je l’opportunité de faire aujourd’hui ? Qu’est-ce que je fais de bien ? En quoi puis-je être utile ?

N’écoutons ni notre mental ni les autres. Ne nous cherchons pas non plus des excuses : c’est trop difficile, je n’ai pas le temps, j’ai peur d’être jugé…

Comment changer de voie professionnelle ? En faisons confiance à notre coeur pour prendre la décision, plutôt qu’à notre mental. 

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment faire pour être heureux tous les jours ? 5 gestes quotidiens

# Être fier de soi dès maintenant !

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation Quels que soit ton travail et ta vocation, sois fier de toi. 

Le plus important, c’est ce que toi tu penses et ce que tu ressens. Détache-toi du regard des autres. Tu n’es pas qu’un assistant, qu’un comptable, qu’un agent d’entretien, qu’un fonctionnaire… Tu es une personne qui fait son travail et ton seul moyen d’être heureux est de le faire bien.

Sois fier d’avoir un travail et d’y mettre tout ton coeur. 

Ne te mets pas en danger pour répondre aux critiques des autres : quoi ton travail n’est pas une vocation ? Et alors ?

 

# Mes derniers mots pour toi

À aucun moment, je te dis de ne pas trouver ton métier de rêve et de changer de voie professionnelle, en fait, tu en as totalement le droit. Surtout si ton patron est injuste, que ton corps ne peut plus supporter ton travail actuel ou que tout simplement tu as envie d’un travail qui a plus de sens pour toi.

Mais si cette quête t’angoisse, te fait du mal et te met en danger, je t’invite à respirer et à cesser de te mettre la pression. Le but de mon article est de te rassurer.

La vie est faite pour être douce. 

Je t’invite tout simplement à lâcher prise, à regarder où tu es là maintenant et à prendre conscience de ce que tu peux faire, là, tout de suite, pour te sentir mieux. 

Voici une phrase que je me répète régulièrement pour me rassurer quand je sens que je suis en train de m’angoisser pour mon avenir professionnel :

« Je contemple ce que je suis, plutôt que ce que je souhaite devenir. »

Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocationChanger de voie professionnelle ne devrait pas être un sujet d’angoisse pour nous ni ressembler à une épée de Damoclès au-dessus de notre tête. 

Rappelle-toi d’apporter du bonheur à ce que tu fais plutôt que d’attendre que tes actions t’apportent du bonheur. 

Commence là où tu, avec qui tu es et ce que tu sais faire. Un pas à la fois. La vie n’est pas une course et nous n’avons rien à prouver, juste à être en paix avec le moment présent.

 

Pour en savoir plus sur comment changer de voie professionnelle

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

  • Découvre 3 étapes pour savoir quel chemin prendre quand tu hésites, en cliquant ici.
  • Je t’invite à aller sur le site de l’Onisep pour chercher une voie professionnelle selon tes goûts et tes talents.

Je te propose de lire ce livre inspirant :

  • Le petit livre de l’Ikigai de Ken Mogi qui te permet de trouver ta raison de vivre. Je t’explique tout dans cet article.

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

J’espère de tout coeur qu’il t’a plu et qu’il te sera utile pour faire de ta vie, une vie plus belle et plus sereine.

Tu peux le partager, si toi aussi, tu as à coeur de propager le bonheur.

Porte-toi bien !

Tiffany 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 4
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *