Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? En effet, la culpabilité nous ronge et nous gâche la vie. Elle vient nous faire douter de nous et, petit à petit, nous perdons totalement confiance en nous et même notre estime. Alors, que faire ? Voici 6 conseils pour se libérer.

 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

 

1 – Accepter la culpabilité et en faire un enseignement

 

Le sentiment de culpabilité n’est pas à rejeter, car il ne vient pas à nous par hasard.

En effet, quand on se sent coupables de quelque chose, c’est que nous sommes en train de nous rendre compte que nous n’avons pas eu le bon comportement et que nous aurions aimé faire mieux.

En fait, la culpabilité vient telle une enseignante pour nous aider à devenir de meilleures personnes, des personnes plus bienveillantes, compatissantes…

Autrement dit, la culpabilité est une alliée. Le problème, c’est que nous ne la voyons pas comme cela. Oui, bien souvent, nous voyons la culpabilité comme une punition que nous nous infligeons à nous-mêmes.

Et, nous n’allons pas voir au-delà de cette punition. On ne cherche pas l’enseignement et ainsi nous n’arrivons pas à nous en défaire. En effet, la culpabilité finit par prendre toute la place et elle nous ronge jusqu’à parfois gâcher notre vie.

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à changer ton regard sur la culpabilité que tu ressens. Elle ne vient pas te punir d’un mauvais comportement, elle vient t’enseigner !

Autrement dit, reviens sur les choses qui te font ressentir de la culpabilité et cherche l’enseignement, cherche ce que tu aurais aimé mieux faire, puis prends l’engagement de faire mieux la prochaine fois.

 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

 

2 – Comment arrêter de culpabiliser : s’autoriser l’imperfection

 

Nous sommes des êtres humains, nous ne sommes pas parfaits, parce que nous sommes là pour apprendre, pour grandir et pour évoluer.

En fait, nous ne sommes pas là pour savoir, mais pour apprendre. Vois-tu la différence ?

Pourtant, depuis notre enfance, nous avons appris l’inverse. En effet, on nous a fait croire que la perfection était possible et que nous n’avions qu’à faire plus d’efforts pour y parvenir.

Oui, on a pointé du doigt nos erreurs, nous étions punis et nous devions éprouver des remords à chaque fois.

C’est pourquoi aujourd’hui il est difficile d’arrêter de culpabiliser tout le temps, parce que c’est ce que nous avons appris à faire.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rumination mentale : 6 stratégies puissantes pour s'en libérer

Heureusement, nous pouvons dés-apprendre cela.

Comment ? En acceptant notre imperfection.

Faire des erreurs, ce n’est pas grave du moment que l’on en prend conscience et que l’on apprend d’elles.

En fait, il est plus que temps de comprendre que la culpabilité n’arrange rien. En effet, si tu as fait des erreurs, ce n’est pas en trainant un sentiment de culpabilité que tu vas changer les choses, c’est en changeant tes comportements que tu vas y parvenir. Et pour cela, tu as besoin de lâcher ta culpabilité pour apprendre !

Autrement dit, reviens sur les événements qui te font te sentir coupable encore aujourd’hui et accepte d’être une personne imparfaite qui est en train d’apprendre. Lâche ta culpabilité et remplace par de la bienveillance et de la compassion pour toi-même.

Puis, cherche l’enseignement et fais-en un engagement.

 

3 – Les autres sont responsables de leur bonheur

 

Souvent, on se sent coupables pour les autres. Parce qu’on a l’impression de ne pas faire assez ou de n’être pas assez.

En fait, on se met énormément la pression, car nous prenons sur nous la responsabilité du bonheur des autres, sans même nous en rendre compte.

C’est pourquoi, pour arrêter de culpabiliser tout le temps, il est essentiel que tu comprennes que tu n’es pas responsable du bonheur des autres.

Tu peux leur apporter du soutien, du réconfort, de la joie, de la tendresse, mais tu ne peux pas leur apporter le bonheur.

En effet, le bonheur c’est ce que chacun fait soi-même. Chacun a sa propre recette.

Autrement dit, je t’invite de tout coeur à revenir sur toutes les fois où tu sens coupable, parce qu’inconsciemment tu te sens responsable du bonheur des autres, et lâche ta culpabilité.

Fais de ton mieux pour être un bon compagnon, une bonne compagne de route pour les autres, mais rien de plus, car chacun a la responsabilité d’arpenter son propre chemin.

 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

 

4 – Comment arrêter de culpabiliser : se remettre au premier plan de sa vie

 

Nous ne sommes pas responsables du bonheur des autres, mais nous sommes responsables du nôtre.

Et la culpabilité entre en scène lorsque nous avons l’impression d’être heureux quand les autres ne le sont pas.

En fait, tu ne le vois peut-être pas, mais il est fort possible que tu te sabotes beaucoup au quotidien, que tu t’empêches d’être heureux, heureuse à cause des autres.

Car, la culpabilité te fait croire qu’être heureux, heureuse, ça ne se fait pas, que tu ne peux pas faire cela aux personnes qui t’entourent, que c’est égoïste…

C’est pourquoi, pour arrêter de culpabiliser tout le temps, je t’invite à comprendre et à accepter que tu es sur Terre pour vivre ta propre vie. En fait, il est normal que tu te mettes au premier plan dans ta vie, car tu es ici pour cela.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment arrêter d’être perfectionniste : 10 conseils pour te libérer

En effet, tu n’es pas là pour donner plus d’importance aux personnes qui t’entourent, c’est toi la personne la plus importante pour toi.

Parce que tu peux faire rire les soutenir, les soutenir, les aider, mais tu ne peux pas les rendre heureux.

Par contre, toi, tu peux te rendre heureux, heureuse. C’est TA mission ! Ne l’oublie pas.

 

5 – Comment arrêter de culpabiliser : arrêter de cogiter

 

Arrêter de culpabiliser tout le temps, c’est arrêter de cogiter. Parce que tes pensées ne sont que des pensées, mais tu l’oublies trop souvent.

En effet, dès que tu penses à quelque chose, tu y crois. Tu te dis c’est la vérité.

Autrement dit, quand une pensée revient sur un événement qui te fait ressentir de la culpabilité, tu t’accroches à cette pensée en te disant : « Oui, je suis cette personne qui devrait avoir honte d’elle. »

C’est un cercle vicieux dans lequel tu tombes régulièrement. Je le sais, car je l’ai longtemps vécu.

Puis, un jour, j’ai décidé que ça suffisait, j’en ai eu marre de ne pas être heureuse et j’ai décidé d’apprendre à l’être.

Et, c’est ainsi que j’ai appris que nos pensées sont capables de nous faire ressentir des émotions.

Oui, si j’ai une pensée triste, je deviens triste. Si j’ai une pensée pleine de colère, je deviens en colère.

Autrement dit, nos pensées ont un fort impact sur nous, notre vie et notre bonheur si nous les laissons faire.

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à revoir ta relation avec tes pensées pour arrêter de culpabiliser tout le temps. Comprends que tes pensées ne sont que des pensées.

C’est comme des nuages qui passent. Laisse-les filer. Ne les retiens pas.

Concrètement, toutes les fois où tu ressens de la culpabilité, écoute la pensée, si c’est une pensée que tu n’avais jamais eue auparavant, va chercher l’enseignement de la culpabilité, puis lâche.

Et si c’est une pensée que tu ressasses depuis un moment, secoue la tête en te disant : « Ce n’est qu’une pensée. » puis va faire autre chose, va chanter, danser, lire, écrire, marcher, cuisiner, rire… 

Ne laisse pas tes pensées être ta prison.

 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

 

6 – Se féliciter

 

Arrêter de culpabiliser, c’est comprendre que nous ne sommes pas parfaits et que c’est normal.

Personne ne l’est !

Ensuite, c’est comprendre que pour autant nous ne sommes pas de mauvaises personnes.

En effet, nous faisons des erreurs, c’est vrai, mais nous faisons aussi beaucoup de belles choses. Mais, nous ne le voyons pas.

Parce que notre mental a appris à se concentrer sur le négatif et il ne retient que cela. 

C’est pourquoi, toutes les fois où tu ressens de la culpabilité, je t’invite de tout coeur à faire la liste des 3 dernières choses que tu as faites de bien.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment être plus calme dans sa vie ? 10 exercices puissants

Au début, ce ne sera peut-être pas évident. Alors, je t’invite là, dès maintenant, à prendre un temps pour faire la liste de 10 choses dont tu es fier.e. 

Cela peut être d’avoir tenu la porte à un inconnu, d’avoir appelé un membre de ta famille pour prendre de ses nouvelles, d’avoir embrassé tendrement ton compagnon ou ta compagne, d’avoir serré dans tes bras tes enfants, d’avoir réconforté un collègue, d’avoir fait rire un ami…

Tu ne le vois pas, mais tous les jours tu fais de belles choses pour toi et pour les autres et il est temps que tu t’en souviennes.

Même si cela te parait difficile à accepter, crois-moi tu es une belle personne et il est temps que tu en aies conscience toi aussi. Fais le pour toi et pour les autres.

En effet, ton entourage, le monde même, n’a pas besoin de personnes qui culpabilisent tout le temps, on a besoin de personnes qui font de leur mieux chaque jour et qui sont capables de voir leur beauté.

 

Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

 

En savoir plus pour ne plus stresser

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

De plus, je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Mon ebook « Reprendre sa vie en main » : Si tu veux te reprendre en main, alors mon ebook est parfait pour toi. Parce que je t’y enseigne les 4 étapes que j’ai moi-même suivies pour avoir de meilleures habitudes de vie et ainsi me créer une vie plus belle et sereine. Je te conseille de tout coeur mon ebook, car il va te faire un bien fou et t’apporter confiance en toi et motivation !

 

 

  • Petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir. Un livre plein de sagesse, dans lequel l’auteur nous invite à réfléchir et à cultiver des qualités intérieures. En fait, nous sommes invités à apprendre et à évoluer pour devenir de meilleures personnes. Je te conseille de tout coeur ce livre qui t’aidera à te recentrer sur toi et à voir et à approfondir ton monde intérieur.

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi. 

Tiffany Buton

Formatrice et coach en bonheur.

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements personnalisés par téléphone.

 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

5 commentaires sur “Comment arrêter de culpabiliser tout le temps ? 6 conseils 

    1. Tiffany Buton dit :

      Merci Chris.

      Prends soin de toi.

      Tiffany

  1. Capucine dit :

    Merci bcp pour car article
    J’ai du boulot car je culpabilise souvent et regrette
    Notamment auprès des pros de santés

  2. Bonjour. Je vous remercie pour cet article qui m’aide beaucoup. De mon côté, j’ai un peu négligé les soins d’un problème de santé que l’on ma diagnostiqué fin 2021 et aujourd’hui je m’en veux de ne pas avoir fait ce qu’il fallait, car ce problème est devenu plus important bien qu’il ne m’handicape pas au quotidien. Malheureusement, ce problème de santé est arrivé à cause du confinement du au Covid-19 et je n’ai pas pu être pris en charge directement. S’il n’y avait pas eu de confinement, je n’aurais pas eu ce problème. J’avoue que je rage aussi vis à vis de cela.

    Je retiens cette phrase qui m’aide beaucoup :

    « En effet, nous faisons des erreurs, c’est vrai, mais nous faisons aussi beaucoup de belles choses. Mais, nous ne le voyons pas. Parce que notre mental a appris à se concentrer sur le négatif et il ne retient que cela. »

    Durant ma négligence, je retiens que j’étais fort occupé – positif – par de nombreux projets dont celui de l’apprentissage des langues étrangères, celui de la conception d’un roman, de la pratique du sport et du passage du brevet de pilote d’avion. Je retiens aussi que j’avais une doctrine qui était celle de « Toujours tout faire le jour même et ne jamais reporter au lendemain », ce qui m’a permis de m’élever dans la vie. Je faisais aussi le bien autour de moi, on m’a souvent remercié pour l’aide apportée. Comme vous le dites, le mental ne retient que le négatif.

    Mais voilà, ce problème de santé que j’ai négligé m’a rattrapé en juillet et depuis, je ne fais plus rien du tout. J’ai honte de moi, je me trouve nul, car je me dis que n’importe qui aurait pris les devants. Il y a souvent des : « J’aurais du faire ça dès le début » « Pourquoi je n’ai pas fait ça même après ? Qu’est-ce qu’il m’est passé dans la tête ? » Je vis dans l’angoisse et la peur même si ce problème n’est pas mortel à proprement parlé, mais il impacte sur le physique et peut éventuellement engendrer d’autres problèmes de santé. J’ai cette impression d’être dans une impasse, que le seul moyen de rectifier le tir est de remonter dans le temps, mais je sais que c’est impossible même si parfois je l’espère encore. Brrr !

    Mes parents, un oncle et une amie me soutiennent. Mon amie est souvent là pour moi et me répète en boucle que ce n’est pas grave et qu’il faut vivre l’instant présent en faisant tout pour se soigner, elle me dit aussi qu’il y a bien pire dans la vie, car il y a des gens qui ne peuvent même pas se soigner, qu’il y a des gens qui ont des cancers depuis des années et que c’est bien pire. Que beaucoup de gens sont morts du Covid-19, d’autres de cancers à cause des chimios qui n’ont pu être effectuée durant le confinement. Elle me dit aussi de penser à deux de mes amis qui, eux, sont en fauteuils roulants électrique et que c’est à vie. Elle me dit : « Essaie un peu de vivre leur quotidien, imagine toi un peu ce qu’ils doivent faire à l’instant présent : ils sont toujours assis, car pas le choix, même quand il fait très chaud. Imagine quand ils doivent aller quelque part, c’est toujours en fauteuil qu’ils y vont, toi qui souhaite voyager dans le monde, tu crois qu’ils peuvent aussi le faire facilement eux aussi ? Toi tu peux bouger et faire autant de conneries que tu veux contrairement à eux. Pense à ça un peu et avance. N’oublies pas que ce qui nous tue pas nous rend plus fort. Et cette négligence doit aussi te servir de leçon pour l’avenir qui se dessine. L’erreur est humaine, personne n’est parfait, même pas toi ! » J’avoue que cela m’aide et j’ai la chance de l’avoir, car je peux l’appeler à n’importe quel moment, elle est toujours là pour moi. Elle me dit souvent : « Ne t’en fais pas, mon petit chat, on va faire ce qu’il faut et ça va aller, mais il faut le temps. La patience est une vertu. » C’est une personne très douce. Parfois j’ai un peu honte dans le sens où c’est une femme qui console un homme, mais je sais que j’en ai besoin malgré tout. Mon médecin spécialiste m’a aussi dit qu’il y avait pas de quoi avoir peur, car ce n’est pas une maladie qui va m’handicaper, ni me tuer et que ça allait même si la maladie a progressé du à ma négligence.

    Cela dit, je me suis pris un peu le bec avec mon amie à cause de coup de colères que j’ai parfois, de pleurs aussi du à ma négligence, je lui ai d’ailleurs déjà lancé ma pantoufle à la « figure » et elle m’a foutu quelques gifles pour me calmer, mais nous sommes toujours amis, car elle sait ce que je vis et reste là pour me soutenir. C’est un ange. Elle me dit qu’elle ne m’abandonnera jamais et espère retrouver le moi d’avant juillet.

    En tout cas, votre article me fait relativiser et je me dis qu’au final, ce n’est pas aussi grave que cela. Certes, j’aurais dû être un peu plus attentif vis à vis de cela, mais au final, la vie continue et cela ne m’handicape pas au quotidien, car ce n’est que mental finalement. Je pense qu’il faudra encore du temps avant de pouvoir revenir à un stade normal, car avoir une maladie n’est pas toujours amusant, surtout quand on néglige un peu les soins au début… On préfère toujours ne rien avoir.

    Merci de m’avoir lu. Cela me fait du bien d’expliquer mon souci, ça permet d’extérioriser. Je vous souhaite un excellent début de soirée.

    1. Tiffany Buton dit :

      Bonjour Greg,

      Je te remercie pour ton partage d’expérience. Oui, nous cédons souvent à l’angoisse et à la culpabilité. Cela ne sert rien, si ce n’est à se torturer, de vouloir remonter le temps. Les choses sont ce qu’elles sont. Maintenant, il s’agit de faire au mieux et de continuer à saisir les moments doux du quotidien.
      La vie n’a jamais dit qu’elle devait toujours être belle, « parfaite » pour que l’on soit heureux.
      Tout part de soi et le bonheur commence le plus souvent par une meilleure gestion de son mental. Apprendre à relativiser, à prendre du recul, chercher à rester debout, trouver des solutions, s’adapter et parfois accueillir ce qui vient, même si cela ne nous convient pas, donc savoir lâcher prise.
      Continue à faire preuve de courage. Ne cogite pas trop, vis !
      Prends bien soin de toi.
      Tiffany

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *