Courir après le temps : 9 actions pour arrêter 

Courir après le temps ? Une habitude que nous avons tous en commun. Oui, nous courons après le temps. Nous voulons profiter de chaque jour qui nous est donné. Malheureusement, à courir ainsi, au lieu de ressentir une joie de vivre intense, nous sommes plutôt épuisés, stressés et irritables. Et si au lieu de courir après le temps, nous apprenions à le savourer ?

 

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter 
On se rejoint sur Pinterest ?

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons autour de cette question « Comment arrêter de courir après le temps ? » 

C’est une question qui résonne en moi, car je suis dynamique, curieuse et perfectionniste. Autant dire que ces 3 traits de caractère me poussent à me tenir toujours occupée. Malheureusement, cela me cause beaucoup de stress, jusqu’à parfois m’empêcher de goûter à une joie de vivre apaisante et à des heures de sommeil bien méritées.

Je suis certaine que je ne suis pas seule et c’est pourquoi j’ai à coeur de t’écrire cet article. Je veux partager avec toi toutes les petites actions que je mets en place au quotidien pour m’aider à mieux savourer le temps ! 🙂

Pour t’écrire cet article, je vais beaucoup m’appuyer sur le livre de Dominique Chapot « L’Agenda du reste de ma vie ». Je te donne mon avis sur cette lecture un peu plus bas. 

 

# Avant de commencer ! Revenons sur les raisons qui nous poussent à courir après le temps…

 

# On se croit indispensable ! 

Quand nous jonglons avec plusieurs dossiers à la fois au travail, quand nous jonglons avec la vaisselle, le repas et les devoirs des enfants… nous nous croyons indispensables !

Mais, nous ne le sommes pas ! Vraiment pas. Comme dit le proverbe : Le cimetière est plein de gens qui se croyaient importants. Pourtant, la Terre continue de tourner…

Ne pas se croire indispensable va faire mal à notre ego, mais cela va nous libérer ! Nous allons pouvoir nous réapproprier notre temps, car oui, il nous appartient. Bien sûr, nous avons à le partager avec notre famille, nos enfants, nos amis et notre travail. Mais, aussi, et avant tout, avec NOUS-MÊMES. Et, ça, nous l’oublions bien trop souvent. 

Pour ne plus courir après le temps, comprenons que nous ne sommes pas indispensables. Au travail, on peut se débrouiller sans nous. Notre famille peut se débrouiller sans nous et même nos enfants… si, si !

 

# On croit que c’est égoïste de prendre du temps pour soi et de se relaxer

L’homme tranquille, la mère de famille au teint frais sont des personnes louches. Ce qui fait partie de la norme aujourd’hui, c’est d’être CREVÉ. On est tout le temps fatigués et on le répète à qui veut bien nous écouter. Ça fait bon genre. 

Aujourd’hui, nous en sommes arrivés à nous dire crevés en rentrant de vacances.

Et si on arrêtait avec cette idée reçue que se reposer, prendre du temps pour soi, c’est égoïste et pour les fainéants, ou pour ceux qui n’ont pas d’ambition ?

Et toi, qu’est-ce qui te pousse à courir après le temps ? Qu’est-ce qui t’amène à repousser à plus tard le moment où tu savoureras ton temps ? 

 

Courir après le temps ? 9 actions pour arrêter 

 

# Action 1 – L’art de déléguer

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter Nous nous croyons indispensables et cela nous pousse à être multitâches. Nous prenons en main toutes les activités de la maison, soi-disant pour le bien de tous, mais, trop souvent, nous passons le peu de temps que nous avons en famille pour râler parce que nous sommes épuisés.

Et si nos râleries étaient le signal pour DÉLÉGUER ?

Plutôt que vouloir tout faire, et si on enseignait les choses à faire à notre entourage ? 

Oui, notre côté perfectionniste et notre envie de tout contrôler vont être mis à mal, mais c’est pour notre plus grand bien.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 films à voir pour rire, pleurer, s’inspirer et se motiver

Alors, armons-nous de patience et expliquons à nos enfants comment faire une machine à laver, la vaisselle, plier leur linge… Et si ce n’est pas déjà fait, montrons aussi à notre partenaire comment faire aussi. 🙂

Il y a quelques règles à respecter :

  • Ne pas critiquer
  • Ne pas refaire derrière eux. D’ailleurs, ne pas du tout être derrière eux tandis qu’ils font les choses, c’est bien mieux. 🙂
  • Réexpliquer autant de fois que nécessaire
  • Saluer chaque nouveau progrès d’un sourire et d’un câlin
  • Et… PROFITER de ce nouveau temps libre pour faire ce qui nous rend heureux. 

Arrêter de courir après le temps, c’est apprendre à déléguer pour ne plus être multitâches. 

 

# Action 2 – L’art d’acheter

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter Quand une envie survient en nous et si on la notait quelque part ? 

Oui, plutôt que de se ruer au magasin ou en ligne pour assouvir notre envie, et si on se laissait du temps ? 

Aujourd’hui, nous voulons tout et tout de suite. Malheureusement, cette habitude est source de stress, de fatigue et de DETTES. Nous gaspillons notre temps et notre argent pour satisfaire des désirs qui ne sont même les nôtres le plus souvent. 

Avant d’acheter, éloignons de l’objet en question et posons-nous quelques questions :

  • Est-ce que je le veux vraiment ? Pourquoi ?
  • Est-ce que c’est pour me faire plaisir à moi ou c’est juste pour plaire aux autres ?

De plus, engageons-nous à attendre un certain délai avant chaque achat. Nous avons une envie, nous la notons et nous attendons au moins une semaine par exemple. 

« La valeur d’une chose réside parfois, non dans ce qu’on gagne en l’obtenant, mais dans ce qu’on paye pour l’obtenir » Nietzsche

Nous pouvons aussi convertir la valeur des objets en temps, dont nous avons besoin pour nous les offrir, pour nous aider à mieux nous rendre compte de la valeur de notre temps.

Si nous avons besoin de travailler pendant deux semaines pour nous payer des vacances, peut-être nous les savourerons davantage. Qu’en penses-tu ?

Prenons le réflexe de convertir certaines de nos dépenses, soit pour les éviter, car ça ne vaut pas le coup, soit pour, au contraire, les savourer davantage. 

Arrêter de courir après le temps, c’est aussi prendre conscience de sa valeur et la manière dont nous l’utilisons.

 

# Action 3 – Faire preuve de bienveillance en se posant une question

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter Cela s’adresse aux perfectionnistes, à ceux qui veulent tout et tout de suite, à ceux qui ne ménagent pas leurs efforts au point de s’épuiser. Nous sommes nombreux dans ce cas. 

Et si lorsque nous commençons à avoir des doutes sur notre niveau de stress et notre santé, on se posait une question pour faire le bon choix : dois-je continuer ou me reposer un peu ? 

Cette question, c’est Dominique Chapot qui nous la pose : 

« Qu’est-ce que je conseillerais à un ami qui fait ce que je suis en train de faire, exactement dans les mêmes conditions, à la même vitesse et dans le même état de stress ? »

Je t’invite à écrire cette question sur un post-it, sur ton agenda ou dans les notes de ton téléphone et de la lire chaque jour, ainsi elle viendra à ta rescousse quand tu en auras le plus besoin.

Avancer, c’est important, mais s’épuiser n’est pas une solution. Nous ne sommes pas là pour donner le maximum, nous sommes là pour faire au mieux dans le respect de nos limites physiques et psychologiques.

Arrêter de courir après le temps, c’est apprendre à se respecter et à faire preuve de bienveillance envers nous. 

 

# Action 4 – Une technique simple, mais puissante pour revenir au moment présent

Souvent, nous passons d’une activité à l’autre, sans même le temps d’une respiration complète. Nous jonglons constamment et c’est ainsi que nous ne savourons pas le temps qui passe.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ma routine du soir : comment et pourquoi tenir un journal de gratitude

Et si, entre chaque tâche, chaque activité, nous prenions 2 à 5 minutes pour revenir au moment présent ?

Voici, une technique simple, mais puissante pour revenir au moment présent :

  • Respirons calmement et profondément, une fois puis deux fois. 
  • Décrivons ce que nous sommes en train de faire : je prends le temps de faire une pause parce que je décide de savourer le temps qui m’est offert…
  • Décrivons ce qui se passe au niveau de nos 5 sens : je sens, je vois, je touche, je goûte et j’entends…

Cette technique peut être utilisée à tout moment pour diminuer notre stress, patienter dans le calme, ou encore, savourer tout simplement le moment présent.

Arrêter de courir après le temps, c’est vivre le moment présent, au moins de temps en temps. 🙂 

 

# Action 5 – Profiter des vacances pour faire le point

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter Les vacances aujourd’hui sont l’occasion de partir au l’autre bout du monde et faire un maximum de choses en un temps record. Résultat : nous revenons encore plus épuisés.

Et si les vacances pouvaient être autre chose ? Et si nous pouvions dire à nos collègues et notre entourage que nous avons profité de nos vacances pour nous recentrer ?

Oui, les vacances sont un moment idéal pour nous recentrer sur ce que nous sommes devenus. En effet, chaque jour, nous changeons sans nous en apercevoir. 

Alors, profitons des vacances pour faire le point sur :

  • ce que nous aimons et aimons moins
  • ce que nous ressentons
  • et, ce que nous voulons

Arrêter de courir après le temps, c’est arrêter de s’agiter et faire le point sur qui nous sommes.

 

# Action 6 – Se réconcilier avec ce que nous faisons au quotidien

Nous avons la fâcheuse habitude de mettre des conditions à notre bonheur. Je serai quand… autrement dit, nous serons heureux « plus tard ».

Mais « plus tard » c’est quand ? Ça existe « plus tard » ?

Malheureusement, non. Notre vie, c’est maintenant et notre bonheur se trouve dans l’ici et maintenant.

Je laisse la parole à Dominique Chapot qui exprime très bien comment mettre du bonheur dans notre quotidien, même s’il n’est pas « parfait » : 

« Vous êtes responsables de la satisfaction que vous procurent vos activités. Car ce n’est pas ce que vous êtes obligé de faire qui est important, mais la manière dont vous le faites, l’attention et les soins que vous y apportez, les questions que vous vous posez, l’intelligence que vous mettez au service de votre travail. Parce que c’est cela, et uniquement cela, qui vous apportera du plaisir. »

À quelle activité peux-tu donner davantage d’attention et de soins ? 

Arrêter de courir après le temps, c’est faire la paix avec ce que nous faisons en ce moment et le faire avec davantage de coeur. 

 

Action 7 – Prendre des petites pauses plaisir

« Ce n’est pas la quantité de temps qui compte le plus, c’est sa qualité »

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter Souvent, quand nous pensons pauses plaisir, nous pensons à des choses qui prennent du temps ou qui coutent cher. Or, il existe des pauses plaisir qui ne coutent rien et qui ne prennent pas de temps.

C’est comme tout. Ce n’est pas le fait de faire la chose une fois qui compte, c’est de la faire souvent. C’est le cumul des choses qui nous rend heureux.

Aussi, préférons faire de nombreuses petites pauses plaisir.

Comment ? Et si on mettait des post-its partout autour de nous pour nous souvenir de nous faire plaisir.

On peut écrire : acheter 1 rose, aller marcher 30 minutes dans notre parc préféré, aller boire un café en terrasse, écouter notre musique favorite, regarder notre film adoré, appeler un ami de longue date, regarder une vidéo rigolote pour éclater de rire… Notons tout ce qui nous fait plaisir et parsemons ces petits post-its partout autour de nous ! 

Arrêter de courir après le temps, c’est faire des pauses plaisir, souvent !

 

Action 8 – Renouer contact avec l’enfant que nous étions

C’était quand la dernière que tu as vu une photo de toi enfant ? C’était quand la dernière fois que tu as repensé à toi enfant, à ce que tu aimais faire, à ce qui te faisait rire, rêver… ? 

Arrêter de courir après le temps, c’est retrouver l’enfant que nous étions et le lui laisser la parole.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Changer de voie professionnelle : faire la différence entre carrière et vocation

Est-ce que je fais aujourd’hui plait à l’enfant que j’étais ? Est-ce que je réponds à ses rêves à ses aspirations d’enfant ?

Serait-il fier de moi ? Peut-il me montrer ce que je peux faire d’encore plus inspirant, de plus vibrant ?

Retrouvons une photo de nous, enfant, et prenons quelques instants pour renouer contact avec lui.

 

Action 9 – Se déconnecter régulièrement

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter Et si régulièrement on se déconnectait totalement d’internet et des réseaux sociaux ? Et si on se permettait de ne donner aucune nouvelle et de simplement profiter d’être spectateur du temps qui passe ?

Nous pouvons nous déconnecter très facilement. Te sens-tu prêt pour le faire un jour par semaine par exemple ou un après-midi, une matinée ? 

Arrêter de courir après le temps, c’est prendre conscience que s’arrêter, c’est vivre plus intensément encore. 

« Nous ne sommes pas en vie pour attendre la mort, ni pour attendre un hypothétique meilleur moment pour commencer à vivre, mais bien pour vivre. Ici et maintenant ! »

Et toi, as-tu des astuces à partager avec nous pour mieux savourer le temps qui passe ?
 

Pour en savoir plus sur comment arrêter de courir après le temps

 
Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

Je te propose ces 2 livres inspirants : 

  • L’Agenda du reste de ma vie de Dominique Chapot, bien sûr. 🙂
  • Ne vous noyez pas dans un verre de Richard Carlson. Mon résumé est disponible ici.

 

Courir après le temps : 9 actions pour arrêter 
On se rejoint sur Instagram et Facebook ?

 

Mon avis sur le livre de L’Agenda du reste de ma vie de Dominique Chapot

 
J’ai bien aimé cette lecture parce qu’elle fut très instructive. L’auteure a bien compris ce qui nous pousse à courir après le temps. Il y a un beau travail d’analyse. De plus, il y a de vraies idées pour apprendre à mieux gérer son temps. 

Cependant, j’aime aussi l’efficacité, le fait d’aller droit au but, et là, j’ai trouvé que c’était un peu long, avec quelques répétitions. 

Le titre m’avait vraiment mis l’eau à la bouche est malheureusement j’ai trouvé le concept trop vite abordé, d’ailleurs, je n’en parle même pas dans l’article, car je n’ai pas trouvé cela assez pratique et puissant. 

Le livre est une vraie mine d’or en ce qui concerne les citations, celles qui nous inspirent et qui nous poussent à donner le meilleur de nous-mêmes. C’est top !

Si je devais donner une note à ce livre, ce serait 4/5.

 

Je te remercie d’avoir lu cet article.

J’espère de tout coeur qu’il t’a plu et qu’il t’aidera à faire de ta vie, une vie plus belle et plus sereine.

Tu peux le partager, si toi aussi, tu aimes partager du bonheur autour de toi.

À bientôt,

Tiffany 

Je ne suis pas la seule à avoir aimé ce livre, tu peux voir d’autres avis en cliquant ici. Si tu penses que ce livre peut t’être utile et que tu souhaites le commander par Amazon, tu peux passer par ce lien. C’est un lien affilié. Cela m’aide à te proposer beaucoup de contenu gratuit. 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    67
    Partages
  • 23
  • 44
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *