Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

La peur de décevoir ses parents est présente à tout âge. En effet, on ne veut pas faire de la peine à ses parents. On veut de belles relations, on veut qu’ils soient fiers de nous. Et, en même temps, on veut être nous-mêmes. Alors, comment être soi-même quand cela va à l’encontre des souhaits de ses parents ? Comment avoir le courage de se libérer de ses parents ? Voici 8 conseils qui vont t’aider à t’émanciper en toute sérénité. 

 

Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

 

1 – Peur de décevoir ses parents

 

La peur de décevoir ses parents est normale. Oui, nous avons été éduqués selon un système de récompense et de punition. En effet, quand on faisait ce que nos parents attendaient de nous, nous étions récompensés et quand c’était l’inverse, on était punis.

C’est pourquoi nous avons bien vite compris que nous devions être sages et avoir les bons comportements, même si cela allait à l’encontre de notre personnalité et de nos envies. 

Ici, il ne s’agit pas de critiquer l’éducation de nos parents, mais plutôt de comprendre pourquoi malgré que nous ne soyons plus des enfants, nous avons encore ce réflexe de vouloir à tout prix plaire à nos parents.

C’est ancré en nous, tout simplement.

C’est pourquoi il s’agit maintenant de changer ce réflexe, ce comportement ancré en nous.

 

2 – Vivre sa vie pour se libérer de ses parents

 

Enfants, nous avions besoin de nos parents. Ils ont pris soin de nous. Mais, maintenant, il s’agit de prendre notre envol et de nous émanciper.

Or, c’est là que ça coince pour beaucoup d’entre nous. Longtemps, ça a coincé pour moi. Sans même que j’en ai conscience.

En fait, j’avais tellement peur de décevoir ma mère, peur de devenir trop différente, de vivre des expériences de vie trop différentes, alors je m’interdisais de vivre pleinement ma vie.

Mais, il arrive un moment où il faut vivre sa vie et se libérer de ses parents.

En fait, nous ne sommes pas là pour reproduire la vie de nos parents, nous ne sommes même pas là pour vivre cette vie dont ils rêvent, mais qu’ils n’ont pu avoir.

En effet, tu es là pour vivre TA vie. La tienne. Qui ne ressemble qu’à toi et qui ne passionne que toi.

Cela peut faire peur. C’est vrai.

Mais, c’est notre cadeau, notre mission sur Terre.

Tu en es capable et tu le mérites.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ne plus avoir peur du regard des autres : 8 conseils pour se libérer

C’est quand j’ai compris cela, quand je l’ai accepté, que j’ai pu enfin vivre ma vie et être heureuse, vraiment heureuse.

 

Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

 

3 – Avoir le courage de se libérer de ses parents

 

Alors, oui vivre sa vie peut faire peur. Ça fait vraiment peur, en fait (rires) et c’est normal !

Car, nous n’avons pas appris à vivre notre vie.

En effet, toute notre enfance, nous avons appris à obéir, à être validé.e par les grandes personnes qui nous entouraient.

Et, maintenant que nous sommes plus ou moins des grandes personnes, nous ne savons pas comment vivre notre vie. 

Comment faire ? Par quoi commencer ?

Où trouver le courage de se libérer de ses parents ?

Ce courage, il est en toi. À ta portée.

Bien sûr, là, tu en doutes. C’est pourquoi je t’invite à muscler ton courage.

Commence petit. Avec de petites décisions qui n’appartiennent qu’à toi. Tu peux commencer par de nouveaux choix vestimentaires, une nouvelle coupe de cheveux, de nouveaux choix gastronomiques, cinématographiques…

En fait, va là où tu as envie d’aller sans avoir jamais osé le faire. Parce que avoir du courage, c’est dépasser ses peurs, une à une.

C’est pourquoi prends le temps. Fais un pas, suivi d’un autre et ainsi de suite.

Il n’y a pas d’urgence. Tu vas y arriver. 

 

4 – Ne pas prendre les choses personnellement

 

Ce qu’il est important de comprendre pour se libérer de ses parents, c’est qu’on ne part pas en guerre contre eux. Cela n’a pas de sens. Cela aurait d’ailleurs l’effet inverse de ce que nous cherchons.

En effet, ce que nous cherchons, c’est d’être heureux à notre façon, c’est d’être nous-mêmes.

Et, ce n’est pas en rejetant nos parents que nous allons réussir à être heureux.

En fait, comprends que tes parents ont des remarques maladroites, malheureuses, te concernant et concernant ta vie, parce qu’ils se projettent sur toi.

Ils projettent leurs peurs et leurs rêves.

C’est ainsi. C’est humain. 

Comprends qu’ils ne le font pas exprès, ils sont enfermés dans leurs projections. Ils n’arrivent pas à comprendre que ta vie n’est pas la peur et que tu n’es pas eux.

Tout cela s’apprend, et ils ne l’ont pas encore appris. Sûrement parce que leurs parents eux-mêmes ne leur ont pas appris. 

C’est pourquoi, se libérer de ses parents, c’est arrêter de prendre les choses personnellement.

En fait, quand tes parents parlent de toi, ils parlent d’eux et non de toi.

 

Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

 

5 – S’affirmer pour se libérer de ses parents

 

On ne nous a pas appris à nous affirmer. S’affirmer, c’est avant tout comprendre que nos besoins sont aussi importants que ceux des autres. Pas plus, mais pas moins non plus.

Or, nous avons appris à satisfaire les besoins des autres, mais pas vraiment les nôtres. En fait, on nous a même fait croire que c’était aux autres de satisfaire les nôtres.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Oser se montrer : 8 conseils pour se sentir à l’aise avec son image

Mais, nous attendons depuis un moment qu’une personne satisfasse nos besoins, mais rien ne vient… (rires)

Parce que c’est un mensonge que de croire que c’est aux autres de satisfaire nos besoins et que c’est à nous de satisfaire ceux des autres. Un mensonge d’autant plus dangereux qu’il ne cesse de rendre nos relations toxiques.

C’est pourquoi, pour se libérer de ses parents, il est essentiel de comprendre qu’une relation saine, c’est une relation dans laquelle chaque personne se sent libre de satisfaire ses propres besoins.

Alors, cela n’empêche pas de faire plaisir à l’autre et même de prendre soin de lui. Mais ce n’est plus une obligation, c’est un don de soi. C’est tout à fait différent. 

Mais, comment apprendre à s’affirmer ?

En commençant par satisfaire tes besoins : de quoi as-tu besoin pour être heureux, heureuse ? Que peux-tu faire pour toi pour y arriver ? 

 

6 – Se reconnecter à soi, souvent

 

Nous avons besoin des autres pour être pleinement heureux, nous avons besoin de contacts humains chaleureux et bienveillants.

Malheureusement, ces contacts ne le sont pas toujours. Tout simplement parce que les uns se projettent sur les autres et à la fin, on ne sait plus très bien si nous faisons les choses pour plaire aux autres ou parce que nous voulons vraiment faire ces choses.

Alors, comment s’y retrouver ?

Pour cela, je t’invite de tout coeur à prendre régulièrement des temps pour te reconnecter à toi-même. Au moins une fois par semaine. 10 minutes peuvent suffire.

En fait, assieds-toi dans un endroit confortable et ferme les yeux.

Prends de tes nouvelles : comment te sens-tu ? Pourquoi ? De quoi as-tu envie, besoin en ce moment ? Qu’est-ce qui te met en joie ? Qu’est-ce qui te stresse ?

Fais le point. Reviens à toi, à ce qui se passe en toi, à tes besoins et tes envies.

En effet, comment se libérer de ses parents si on ne sait même pas qui nous sommes et ce qui se passe en nous ?

 

Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

 

7 – Pratiquer la gratitude et la bienveillance

 

Se libérer de ses parents ne se fait pas dans le rejet. Alors, parfois, cela sera nécessaire, parce que des parents sont vraiment trop autoritaires. 

Mais, la plupart du temps, cela ne sera pas le cas.

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à pratiquer la gratitude et la bienveillance envers tes parents.

Parce que, bien souvent, derrière les peurs de tes parents, il y a énormément d’amour pour toi.

Cela dit, il ne s’agit pas de leur faire plaisir, parce qu’ils nous aiment. 

Il s’agit simplement de se concentrer sur l’amour derrière leur maladresse.

Parce qu’il est fort possible qu’à force d’entendre nos parents nous invectiver nous doutions de leur amour pour nous.

C’est pourquoi je t’invite à pratiquer la gratitude dans un premier temps.

Apprends à dire merci à tes parents. Ils ont changé tes couches, t’ont donné  à manger. Ils ont veillé sur toi. Merci à eux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment reprendre confiance en soi ? Mes 4 exercices préférés !

Ensuite, pratique la bienveillance.

Apprends à voir derrière leurs peurs, leur amour. Apprends à te concentrer sur leurs qualités plutôt que sur leurs défauts.

En fait, choisir la paix au rejet est le meilleur moyen de se libérer de ses parents.

 

8 – Lâcher prise pour se libérer de ses parents

 

En fait, comprends que tu ne changeras pas tes parents. Alors, pourquoi pourraient-ils te changer ?

Tu n’as pas ce pouvoir de les changer, ils n’ont donc pas le pouvoir de te changer dès lors que tu refuses de le faire.

Mes relations ont totalement changé, elles se sont apaisées dès lors que j’ai compris que je n’avais pas le pouvoir de changer les autres et que les autres n’avaient pas le pouvoir de me changer.

En fait, nous sommes comme nous sommes et c’est parfait ainsi.

C’est pourquoi lâchons prise. Arrêtons de vouloir que les autres soient autrement et notamment, nos parents.

Laisse-les être tels qu’ils sont. Cesse de les vouloir autrement, d’attendre d’eux des choses qu’ils ne sont.

Accepte. Lâche prise.

Tout comme lâche prise sur ce que tes parents veulent que tu sois. Accepte d’être toi et d’être différent.e de leurs attentes.

 

Se libérer de ses parents : 8 conseils pour retrouver sa liberté

 

En savoir plus pour avoir confiance en soi

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

Je te conseille ces 2 livres inspirant sur le sujet :

  • S’affirmer et communiquer. C’est un livre de développement personnel qui a changé ma vie et mes relations. En effet, on y apprend ce qu’est une relation saine et ce qui ne l’est pas. De plus, on y apprend comment être soi-même au milieu des autres et comment communiquer facilement. Cela fait un bien fou, c’est pourquoi je te conseille de tout coeur ce livre.

 

 

 

  • La voix de la connaissance de Don Miguel Ruiz. C’est un livre spirituel qui a aussi changé ma vie et mes relations. En fait, l’auteur nous invite à prendre conscience que nous sommes sur Terre pour être nous-mêmes, que c’est comme si nous étions dans un film et que nous avions le premier rôle dans notre vie et les autres ne sont que des seconds rôles. Et, ça change vraiment tout ! Car, au quotidien, nous avons plutôt tendance à mettre les autres au premier plan dans notre vie et nous-mêmes au second… C’est pourquoi je te conseille de tout coeur ce livre.

 

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le !

Prends soin de toi.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *