S’inquiéter pour les autres : 5 conseils pour s’apaiser

S’inquiéter pour les autres : 5 conseils pour s’apaiser

Les autres sont source d’inquiétudes. Il leur arrive des malheurs, parfois aussi, ils ne savent pas toujours bien gérer leur vie et nous, ça nous stresse, au point parfois que cela gâche notre vie à certaines périodes. Et si on arrêtait de s’inquiéter pour les autres ? Alors, pas pour devenir des personnes égoïstes, mais des personnes plus sereines. Voici 5 conseils pour s’apaiser.

 

S’inquiéter pour les autres : 5 conseils pour s’apaiser

 

1 – Prendre des nouvelles pour arrêter de s’inquiéter pour les autres

 

Parfois, on s’inquiète pour les autres, parce qu’on a appris par untel que machin avait un problème.

Alors, on commence à se laisser submerger par un flot de pensées toutes plus stressantes les unes que les autres.

En fait, on imagine le pire et notre coeur s’emballe. Stop !

Cela ne sert à rien de s’inquiéter pour les autres si nous ne prenons pas de nouvelles directement de ces autres dont on s’inquiète.

En effet, bien souvent, nous nous alarmons trop vite, trop intensément, et quand les personnes concernées nous racontent elles-mêmes leurs problèmes, tout de suite, le stress redescend.

C’est pourquoi je t’invite de tout coeur à prendre ton téléphone et à appeler les personnes pour lesquelles tu t’inquiètes.

 

S’inquiéter pour les autres : 5 conseils pour s’apaiser

 

2 – Offrir son aide et ne pas donner de conseils

 

Quand nous prenons des nouvelles de la personne dont nous nous inquiétons, surtout, ne l’abreuvons pas de conseils.

En fait, c’est parce que nous croyons devoir « sauver » la personne que nous nous inquiétons autant.

Finalement, ce n’est pas tant pour la personne que nous nous inquiétons, mais plutôt pour nous.

En effet, s’inquiéter pour les autres, c’est avant tout s’inquiéter pour soi, car on ne sait pas comment répondre à cette question : « Comment puis-je sauver les autres ? »

La réponse est simple. Nous ne pouvons pas sauver les autres.

Mais, nous pouvons les écouter, et ça, c’est plus puissant encore.

Oui, nous pouvons les écouter s’épancher sur leurs problèmes, leur offrir un espace d’écoute sécurisant grâce auquel ils vont pouvoir retrouver confiance en eux et une certaine tranquillité d’esprit. Ce qui est un cadeau merveilleux.

De plus, nous pouvons leur offrir notre aide. Et, plutôt que de leur donner des conseils : « Si j’étais toi, je ferais comme ceci. », nous pouvons leur dire : « Comment puis-je t’aider ? »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment ne plus être anxieux : 7 conseils pour s’apaiser

En effet, comprends bien que tu n’es pas là pour sauver les autres, mais plutôt pour les écouter et leur offrir ton aide. Ni plus ni moins.

Quand j’ai compris cela, j’ai gagné une plus grande tranquillité dans ma vie.

 

3 – Arrêter de juger les autres

 

Il est possible qu’il y ait des personnes dans ton entourage pour lesquelles tu t’inquiètes beaucoup et souvent. Peut-être même tout le temps. (rires)

Alors, il est temps de faire quelque chose d’essentiel : arrête de les juger.

Arrête de te mettre à leur place et de te dire : « Si j’étais eux, je ferais ceci. Je ne ferais pas cela. »

Stop ! 

Peut-être qu’ils ne prennent pas les « bonnes » décisions selon toi, peut-être qu’ils se mettent vraiment dans les problèmes, toujours selon toi.

Et alors ? Oui, et alors ?

Tu ne peux pas les sauver. Et tu n’as pas à le faire.

Parce que tout le monde est libre de vivre à sa façon, même si pour toi cette façon ne te semble pas « viable ».

Ce n’est pas ta vie.

Alors, arrête de juger ces personnes et arrête de t’inquiéter pour elles. Respire !

En fait, arrêter de s’inquiéter pour les autres, c’est accepter que les autres vivent leur vie à leur manière. Même si cela ne nous plait pas.

 

S’inquiéter pour les autres : 5 conseils pour s’apaiser

 

4 – S’occuper de soi, de sa vie pour arrêter de s’inquiéter pour les autres

 

On ne s’en rend pas compte, mais nous passons trop de temps à regarder ce que font ou ne font pas les autres. En fait, on passe plus de temps à s’intéresser à la vie des autres qu’à la nôtre.

Et si on s’occupait un peu plus de soi et de sa vie ?

Parce que tu n’es pas là pour t’occuper de la vie des autres, mais bien de ta vie.

Alors, quand les personnes dont on s’inquiète sont nos enfants, c’est plus difficile, bien sûr.

Cela dit, dès lors que nos enfants sont adultes, leur vie leur appartient vraiment.

Autrement dit, nous ne pouvons plus rien y faire. Hormis les écouter et leur offrir notre aide. Mais, nos inquiétudes, elles, ne servent à rien et surtout elles ne sont pas les bienvenues.

En effet, aucun enfant n’aime que son parent s’inquiète pour lui. Ce qu’il veut, c’est vivre sa vie, même s’il fait des erreurs et il veut que son parent vive sa propre vie et qu’il s’y sente bien.

C’est pourquoi, au lieu de s’inquiéter du bonheur et du bien-être des autres, occupons-nous de notre bonheur et de notre bien-être.

En fait, je crois que les autres ont avant tout besoin quand ils connaissent certaines difficultés, c’est de savoir que les personnes qu’ils aiment, elles, se sentent bien.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer

Ça les rassure.

Pourquoi ? Parce que, eux aussi, s’inquiètent pour nous.

Autrement dit, veille à ne pas être source d’inquiétudes pour les personnes que tu aimes, surtout si tu souffres de t’inquiéter pour les autres, ne leur inflige pas ce fardeau. 

Qu’en penses-tu ?

 

5 – Avoir confiance pour ne plus stresser pour les autres

 

Il y a autre chose dont les autres ont besoin quand ils rencontrent des difficultés dans leur vie, c’est de savoir que les personnes qu’ils aiment leur font confiance.

Qu’elles ont confiance dans leur capacité à réussir, à traverser ses moments difficiles.

En fait, personne n’aime que les autres doute de soi, alors pourquoi s’inquiéter pour les autres et les faire ainsi douter d’eux-mêmes ?

C’est pourquoi il est temps aussi de savoir faire confiance aux autres, et peut-être même à la vie.

En effet, il est temps d’accepter qu’il y a et qu’il y aura toujours des difficultés dans notre vie, mais aussi dans celle des autres, et que nous les surmonterons, comme nous les avons toujours surmontées. Une à une.

Autrement dit, ne plus s’inquiéter pour les autres, c’est faire confiance.

Alors, bien sûr, c’est écouter et offrir son aide, et c’est aussi insuffler de la confiance chez les autres, plutôt que du stress et de l’inquiétude. 

Qu’en penses-tu ?

 

S’inquiéter pour les autres : 5 conseils pour s’apaiser

 

En savoir plus pour ne plus stresser

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

De plus, je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • L’art de la méditation de Matthieu Ricard. J’adore ce livre dans lequel l’auteur nous invite à la méditation et à éprouver et cultiver des émotions comme la compassion et l’altruisme. Ce livre fait un bien fou, il apaise, il nous grandit aussi et c’est pourquoi je te le conseille de tout coeur.

 

 

  • Les demoiselles d’Anne-Gaëlle Huon. J’ai adoré ce roman lumineux, plein de couleurs dans lequel des femmes vont s’entraider, mais sans jamais se juger ou peser les unes sur les autres. Elles remplacent leurs inquiétudes par de l’espoir et un brin de folie. Je te conseille de tout coeur ce livre qui te fera un bien fou !

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi.

Tiffany Buton

Formatrice en bonheur et créatrice du blog « ©Du bonheur et des livres ». 

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements.

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *