Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

Slow life ou comment vivre plus lentement ? Nos vies sont chargées à ras bord, elles débordent d’activités, d’obligations et d’objectifs. Alors, le stress s’est installé dans notre quotidien et il nous est devenu presque impossible de nous détendre et peut-être même d’être pleinement heureux. C’est pourquoi je partage avec toi 10 conseils pour revenir à l’essentiel et adopter la slow life.

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je vais répondre à cette question : « Comment adopter la slow life, autrement dit, comment vivre plus lentement ? »

Nous sommes nombreux à répéter à longueur de journée : « Je n’ai pas le temps » ou encore « Je suis débordé ». Cela est tellement entré dans la norme qu’une personne disant « J’ai le temps » ou « Je suis détendu » est considérée comme une personne manquant d’ambition et qui se laisse aller.

Depuis quand être débordé, stressé et manquer de temps est devenu la norme dans la société ? 

Et si on reprenait notre souffle ? C’est ce que je t’invite à faire dans cet article.

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement

 

1 – Changer la question pour adopter la slow life

 

Lorsqu’on se pose la question : qu’est-ce que je dois faire – et nous nous la posons à longueur de journée – nous trouvons toujours de nombreuses réponses.

En effet, nous avons beaucoup de choses à faire dans une journée. La liste des obligations est longue. Et pourtant…

Adopter la slow life, c’est changer la question.

Plutôt que nous demander : qu’est-ce que je dois faire, nous pouvons nous demander : qu’est-ce que je choisis de faire ?

En fait, il s’agit ici de faire différemment ses choix au quotidien. En effet, plutôt que de ne voir que des obligations, nous allons voir de vraies décisions de coeur.

Nous ne sommes obligés de rien finalement. C’est juste qu’il faut assumer les conséquences.

En effet, si au lieu de faire la vaisselle, je choisis de m’installer sur le canapé et regarder un film, la vaisselle ne se fera pas toute seule et donc, le lendemain matin ou le soir avant d’aller se coucher, il faudra bien la faire.

Mais, c’est un choix ! Un choix que nous avons jour après jour.

La slow life, c’est prendre conscience que nous ne sommes pas submergés par les obligations, en fait, nous faisons les choses – même la vaisselle – parce que nous avons choisi de les faire, parce que soit le résultat nous est agréable, soit parce que les conséquences nous sont désagréables.

Oui, la vie est pleine d’obligations, et pourtant, nous pouvons  les vivre plus sereinement dès lors qu’on change le « je dois » par « je choisis de ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Simplifier sa vie : 7 actions à mettre en place dès maintenant

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

 

2 – Se rappeler que la vie est un miracle 

 

Adopter la slow life, c’est se rappeler que la vie n’est pas à prendre au sérieux, que nous sommes là et que c’est un miracle.

Ainsi, redescendons notre rythme cardiaque, laissons le stress s’éloigner. Respirons calmement.

Voilà, nous sommes plus calmes et nous pouvons continuer notre journée…

Vivre plus lentement, c’est calmer nos mouvements et nos pensées en se rappelant que rien n’est sérieux et que tout est miracle.

La slow life, c’est se rappeler que nous ne sommes pas des machines à faire, mais des êtres humains.

Aussi, souviens-toi que ta valeur est dans la personne que tu es, et non pas dans toutes les choses que tu fais. 

Ralentis ! Tu n’as rien à prouver, pas même à toi-même. Sois juste toi ! 

 

3 – Faire qu’une chose à la fois pour vivre plus lentement, mais mieux

 

Ce n’est pas toujours évident d’adopter la slow life concrètement dans sa vie. Alors, voici un petit exercice pratique qui t’aidera jour après jour.

Quand on décide de vivre plus lentement, il est essentiel de suivre une règle : ne faire qu’une seule chose à la fois.

C’est terminé de faire la vaisselle en passant un coup de téléphone, terminé de regarder un film et vérifiant ses mails, et terminé de parler à quelqu’un tout en rangeant ses courses.

Reviens à ce que tu fais et fais-le pleinement, intensément. 

La slow life, ce n’est pas un simple outil de développement personnel, c’est un mode de vie à part entière, un mode de vie plus équilibré, plus sain.

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

 

4 – La slow life, c’est oublier la To-Do list

 

Cet outil à la mode : la To-Do list est un cercle vicieux. En effet, plus on raye des choses et plus on se sent satisfait. Autrement dit, moins on en raye de choses et moins on se sent satisfait.

Résultat : nous avons tendance à remplir à ras bord nos To-Do list et nous en devenons esclaves. En effet, c’est elle qui décide si oui ou non on peut se sentir fier de soi…

Alors, lorsqu’on décide d’adopter la slow life, il est essentiel de laisser tomber notre To-Do List.

Pourquoi ? Parce que le but ici et de vivre plus lentement, mais mieux !

Et si tu as besoin d’un To-Do List pour te souvenir de ce que tu as à faire, c’est que tu as trop à faire ! C’est aussi simple que cela. 

Aussi, fais moins de choses dans ta journée, mais fais-les mieux. 

Comment ? En prenant le temps de les faire et en y mettant tout ton coeur et ta joie ! 

 

5 – Faire le tri dans ses obligations et ses objectifs 

 

La société nous invite à avoir toujours plus de choses à faire et d’objectifs à atteindre. En effet, le modèle de vie idéalisée est tel que l’on doit être parfait dans tout, avoir une tonne d’ambition et surtout, en mettre plein la vue.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Avoir du temps pour soi : 7 erreurs à éviter pour ne plus être débordé 

Pourtant, nous nous rendons bien compte que, tout d’abord c’est épuisant, et deuxièmement, ce n’est pas vraiment réaliste et réalisable.

Oui, nous ne sommes pas des robots, nous ne pouvons entre partout, et d’ailleurs on ne peut pas être bons dans tout et encore moins, parfaits ! 

Adopter la slow life, c’est faire le tri, le grand tri dans nos activités du quotidien et même nos objectifs de vie.

Qu’est-ce qui compte le plus pour toi ? Qu’est-ce qui est vraiment important ?

Oublie la vie rêvée idéalisée, reviens vers toi, vers tes envies et les sacrifices que tu es prêt à faire pour vivre telle ou telle chose. 

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

 

6 – Apaiser son ego en revenant à l’essentiel

 

Trop souvent, nous nous agitons dans tous les sens, car nous pensons que c’est ce que nous devons faire pour être des personnes sérieuses, parfaites même.

Et si c’était ton égo qui te menait par le bout du nez ?

Penses-tu que tu aies quelque chose à prouver ? Si tu prends le temps de te recentrer sur toi, sur l’essentiel, de regarder la nature, vois combien tu es déjà assez. 

Adopter la slow life, c’est reconnaitre tous ces moments où on a besoin de s’agiter et de préférer revenir à l’essentiel. 

 

7 – Ne pas se comparer pour s’écouter et adopter la slow life

 

À l’époque des réseaux sociaux sur lesquelles le monde publie des photos et des textes pour ne montrer que le côté lumineux de leur vit, on finit par croire que la vie, c’est ça. Ce sont toutes ces belles photos parfaites.

Vivre plus lentement, mais mieux, c’est arrêter d’avoir besoin de faire comme tout le monde pour préférer s’écouter.

Qu’est-ce qui compte vraiment pour toi ? Qu’est-ce que tu as déjà dans ta vie et qui te rend heureux ?

Alors, cesse de courir après le bonheur. Adopte la slow life, apprends à ralentir quand tout en toi a envie de courir. 

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

 

8 – Faire des pauses, entre chaque activité 

 

Nous ne nous arrêtons jamais, nous agitons dans tous les sens, nous enchainons, superposons les activités.

Pourtant, nous avons besoin de pauses, pour revenir à soi, écouter ses besoins et ses envies.

Avoir l’air occupé est aujourd’hui synonyme de réussite sociale, alors que c’est la porte ouverte au stress.

Aussi, il est temps de faire ton choix : as-tu envie de vivre stressé ou de vivre heureux ?

Pour cela, tu as besoin de ralentir pour ne pas te perdre en route. Fais uniquement ce que tu as besoin de faire, ni plus ni moins.

C’est pourquoi, pour t’y retrouver, apprends à faire des pauses entre chaque activité, pour vérifier que c’est ce que tu veux faire et ce que tu as besoin de faire ou est-ce que c’est juste une activité que tu crois devoir faire. 

Adopter la slow life, c’est s’accorder des pauses pour ne pas se perdre dans trop d’activités.

 

9 – Prendre rendez-vous avec soi 

 

Nous ne nous en rendons pas toujours compte, mais dans notre tête, ça va trop vite également. En effet, nous avons trop de pensées qui tournent en boucle et dont nous ne nous occupons pas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Courir après le temps : 9 actions pour prendre le temps de vivre

Adopter la slow life, c’est prendre des rendez-vous réguliers avec soi-même, pour prendre de ses nouvelles, pour faire la paix sur certains évènements qui se sont déroulés, ou avec certaines pensées et émotions qui sont bloquées.

Respire !

Prends rendez-vous avec toi-même et demande-toi : comment est-ce que je me sens en ce moment ? Qu’est-ce que je peux faire pour me sentir mieux ?

Vivre lentement, mais mieux, c’est se redonner la priorité sur notre temps. Oui, passer du temps avec soi-même est essentiel.

 

Slow life : 10 conseils pour vivre plus lentement, mais mieux

 

10 – Se déconnecter régulièrement pour vivre plus lentement, mais mieux

 

Souvent, à la pause ou pendant un moment off de notre journée, nous sortons automatiquement notre téléphone et allons sur les réseaux sociaux pour vérifier qu’on a rien raté.

Et si on profitait de ces temps de pause, où il n’y a rien à faire d’autre qu’attendre pour… attendre ! Rester dans le moment présent et faire le calme en soi.

Adopter la slow life, c’est ne plus avoir peur d’être présent au temps qui passe. C’est au contraire, profiter de ces parenthèses où il n’y a rien à faire pour ne rien faire.

 

En savoir plus pour mieux gérer son temps

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

Je te propose ces 2 lectures inspirantes sur le sujet :

  • Lagom – vivre mieux avec moins d’Anne Bornes. Un livre magnifiquement illustré et dont le message est inspirant et lumineux. L’auteure nous explique comment s’inspirer de la culture suédoise pour vivre mieux avec moins. Ses nombreux conseils s’appliquent à la fois dans notre manière de travail, de manger, mais aussi dans notre façon de voir le monde qui entoure et notre façon de prendre soin de nous. Je te le conseille de tout coeur, car c’est un super moment de lecture grâce aux belles photographies, et c’est un moment inspirant qui nous donne envie de vivre moins, mais mieux.

 

 

  • Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle. Un roman pétillant, dans lequel on rencontre un homme qui vient d’apprendre qu’il n’a plus qu’un an à vivre. Ce temps qui lui reste à vivre, il ne veut pas l’utiliser n’importe comment. Je te conseille de tout coeur ce livre, car il saura t’aider à te poser les bonnes questions pour mieux gérer ton temps et faire les choses qui comptent vraiment. De plus, c’est un roman très bien écrit et il y a un bon suspense qui donne envie de tourner les pages !

 

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Écris « oui » dans les commentaires si l’article a résonné en toi. 

Si tu as aimé, partage-le !

Prends soin de toi.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    151
    Partages
  •  
  • 151
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *