Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

Nous ne nous rendons pas tout de suite compte que nous courons dans tous les sens et que nous sommes à bout de souffle, et puis, un jour, nous prenons conscience de notre charge mentale. Alors, comment se délester de tout ce poids, ce stress des choses à faire ? Voici 7 conseils tout simples à appliquer à la maison et au travail.

 

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

 

1 – Faire le point sur sa charge mentale

 

Dans un premier temps, il est essentiel de faire le point sur ce qui nous pèse vraiment.

En effet, il est fort possible pour que tu aies attendu le dernier moment pour te rendre compte à quel point tu n’en peux plus et que tu as trop de charge mentale.

C’est pourquoi tu ressens comme un ras-le-bol général et tu as comme une envie de tout envoyer balader.

Donc, respire.

Parce que, dans ton quotidien, ta vie personnelle et professionnelle, il y a du bon, du doux, du beau, mais c’est juste que là, tu n’arrives plus à le voir.

Et, c’est normal. Donc, respire et fais le point.

Pour cela, prends une feuille et note toutes les activités que tu es amené.e à faire à la maison et au travail.

Puis, donne une note à chacune des activités. Une note sur 5. 5 voulant dire j’aime beaucoup cela et 1 étant je n’aime pas du tout cela.

De plus, je t’invite à ajouter une dernière liste : liste au moins 3 choses, 3 moments que tu aimes tout particulièrement à la maison, puis au travail.

Ainsi, tu pourras poser un regard plus bienveillant et positif sur ton quotidien et ta charge mentale te semblera moins insurmontable qu’auparavant.

 

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

 

2 – Parler de sa charge mentale

 

Une fois que tu as fait le point et que tu sais plus précisément les choses, les activités, les moments qui te stressent, qui te pèsent et que tu n’aimes pas, alors tu vas pouvoir en parler. 

Donc, si ta charge mentale est ménagère, alors parles-en à ton ou ta partenaire.

Et si c’est une charge mentale professionnelle, alors parles-en à une personne de confiance et qui a le pouvoir de t’aider à changer certaines choses.

Le problème, c’est que comment parlons-nous de notre charge mentale ?

Parce que, bien souvent, cette charge mentale nous fait ressentir beaucoup de colère contre les autres, les personnes qui nous entourent et qui ne semblent d’aucune aide.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment réduire le stress ? 6 exercices d’écriture pour s’apaiser

Alors, comment oser en parler et même oser demander de l’aide ?

Pour communiquer le plus facilement et le plus calmement possible, prends bien soin de ne parler que de toi et donc d’utiliser le « je ».

En effet, si nous parlons de notre charge mentale avec des « tu » et des « vous » lourds de reproches, nous ne serons pas entendus.

Ensuite, tu peux t’entrainer à en parler, par écrit, puis devant ton miroir par exemple.

 

3 – Ne pas s’y adapter et trouver des solutions

 

Bien souvent, nous n’osons pas regarder notre problème de charge mentale en face, nous n’avons pas le temps de nous y intéresser surtout.

Et, puis nous n’osons pas en parler, parce que nous pensons que cela ne servira à rien.

Alors, nous sommes tentés de nous y adapter, de l’accepter comme une contrainte supplémentaire dans notre quotidien.

Surtout, ne fais pas cette erreur.

En effet, tu n’es pas sur terre pour t’adapter à ce qui ne te rend pas heureux, heureuse.

C’est pourquoi plutôt que de trouver des raisons, des excuses pour ne pas t’occuper de ta charge mentale, cherche des solutions. Il y en a.

 

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

 

4 – Supprimer ou déléguer

 

L’une des premières solutions à la charge mentale ménagère ou professionnelle, c’est l’art de supprimer ou de déléguer des tâches.

Pour cela, reprends la feuille sur laquelle tu as listé et noté toutes tes activités.

Demande-toi quelles activités, parmi celles qui sont le moins bien notées, lesquelles tu peux tout simplement supprimer de ton quotidien. Que peux-tu arrêter de faire ?

Enfin, parmi les activités les moins bien notées, demande-toi celles que tu peux déléguer à d’autres personnes.

Fais cet exercice avec application et soin.

En effet, il y a des choses que tu peux supprimer et des choses que tu peux déléguer. 

Mais, cela va sûrement toucher certaines choses que nous allons voir maintenant.

 

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

 

5 – Se détacher de son besoin de tout contrôler

 

En effet, il est fort possible pour que tu aies un besoin de tout contrôler, qui t’a d’ailleurs conduit à cette charge mentale qui te pèse tant aujourd’hui.

Et, là, il va te falloir être totalement honnête avec toi-même en répondant à cette question : ai-je besoin de contrôler certaines choses au travail ou à la maison ?

Respire. Tu n’es pas en train de te juger et de te condamner.

Et si tu as un besoin de tout contrôler, cela ne veut pas dire que tu es coupable de subir une charge mentale aujourd’hui.

Ou même que tu es condamné.e à subir une charge mentale pour le restant de tes jours.

Pas du tout.

En effet, il faut simplement apprendre à mieux te comprendre, mieux te connaître, pour pouvoir prendre conscience des moments, des activités que tu ne peux pas t’empêcher de contrôler.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rumination mentale : 6 stratégies puissantes pour s'en libérer

Et seulement quand tu en auras pris conscience, tu pourras apprendre à t’en détacher avec douceur, et même avec joie.

Donc, si tu as un besoin de contrôler certaines choses, il va te falloir apprendre à faire confiance aux autres pour pouvoir déléguer ces choses.

Et, tu vas devoir également apprendre à accepter que tout ne soit pas fait comme toi tu le fais.

Ce ne sera donc pas toujours facile, mais ce sera tellement libérateur pour toi et pour les autres aussi.

En effet, c’est pesant de vivre aux côtés d’une personne qui a trop de charge mentale. Nous nous inquiétons pour elle, nous voudrions l’aider sans savoir comment.

Alors, laisse les autres t’aider. Fais leur confiance et accepte leur façon de faire. 

 

6 – Arrêter de trop s’en demander pour ne plus avoir de charge mentale

 

De plus, il est fort possible pour que tu aies tendance à t’en demander trop, beaucoup trop.

En effet, tu voudrais une maison qui brille tous les jours, un travail parfaitement accompli tous les jours.

En fait, tu crois que si ta maison est sale, c’est que tu n’es pas une bonne personne et c’est la même chose pour ton travail, s’il y a une erreur ou un retard.

Donc, maintenant, il s’agit de te poser ces questions en toute honnêteté et bienveillance : pendant combien de temps, penses-tu pouvoir tenir ainsi ?

Et, pourquoi t’infliges-tu tout cela ? Ne souhaites-tu pas vivre autrement ? 

En effet, il ne tient qu’à toi de lâcher certaines choses en t’en demandant moins.

C’est pourquoi reprends ta liste et demande-toi pour quelles activités tu pourrais t’en demander un peu moins ? 

 

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

 

7 – Apprendre à se détendre pour ne plus avoir de charge mentale

 

Enfin, quand nous souffrons de charge mentale, il est temps d’apprendre à nous détendre.

En effet, il est fort possible que même quand tu as tout terminé ou que tu as eu une grosse journée dont tu pourrais être fier.e, tu ne l’es pas, pire encore, tu voudrais te rajouter d’autres choses à faire et tu te sens coupable de ne pas l’avoir fait.

Si c’est le cas, ce n’est pas étonnant que tu souffres de charge mentale.

Alors, respire.

Souviens-toi, tu n’es pas ici pour faire des tas de choses. Tu es ici pour vivre, ressentir, être tout simplement.

En fait, il serait temps pour toi que tu arrêtes de « faire » des choses, pour « être » tout simplement.

Être heureux, heureuse. Être zen aussi.

Donc, pour cela, je t’invite de tout coeur à t’organiser au moins deux temps par semaine de 20 minutes.

Et, pour t’organiser ces deux temps, supprime des choses. 

En effet, ne te rajoute pas ces deux temps. Pas du tout. Ce n’est pas le but.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Arrêter de se prendre la tête : 10 exercices pour en finir avec les prises de tête

Prends quelque chose que tu as l’habitude de faire, ne le fais plus et à la place prends du temps pour toi, pour te détendre, pour être zen et heureux, heureuse.

Ne prévois rien à l’avance. Tu verras sur le moment, c’est ça la vie. En effet, la vie, ce n’est pas tout prévoir, c’est être présent à ce qui arrive.

 

Charge mentale : 7 conseils tout simples à adopter à la maison et au travail

 

En savoir plus pour ne plus stresser

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

Je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • L’art de la simplicité de Dominique Loreau. Parce que c’est un livre que j’ai adoré. L’auteure nous enseigne comment vivre une vie moins riche en objets, activités et tellement plus riche en joie et sérénité. C’est pourquoi je te conseille de tout coeur ce livre qui est apaisant et positif.

 

 

 

  • Mon ebook : Le bonheur d’être soi. Parce que, dans cet ebook, je t’enseigne comment revenir à toi, à ce qui t’apaise et te rend heureux, heureuse. Je te conseille de tout coeur cet ebook qui te fera beaucoup de bien et qui t’aidera à te créer une vie plus douce et plus belle.

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi.

Tiffany Buton

Formatrice en bonheur et créatrice du blog « ©Du bonheur et des livres ». 

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements.

 

 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *