Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer et se sentir bien

Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer et se sentir bien

Le perfectionnisme est bien trop présent dans notre quotidien. Malheureusement, à vouloir trop bien faire, on ne fait plus rien. Ou alors, on fait place à toujours plus de stress. Comment se libérer de ce perfectionnisme qui nous gâche la vie ? Je te propose 3 conseils pour enfin te sentir bien.

 

Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer et se sentir bien

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. Je suis heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je vais répondre à cette question : “Comment se libérer du perfectionnisme ?”

C’est en lisant le livre “L’apprentissage de l’imperfection” de Tal Ben-Shahar que j’ai eu envie de t’écrire cet article. D’ailleurs, les conseils sont tirés de ce livre.

En effet, la peur de l’imperfection nous empêche de faire ce qui nous rend heureuse. Sans parler de notre tendance au “toujours plus” qui nous épuise et nous stresse.

Comment avancer dans la vie de manière sereine ? Voilà ce à quoi répond l’auteur dans son livre.

Ce livre est pertinent et tellement agréable. En effet, l’auteur par son discours et ses exemples nous apaise en nous montrant qu’il est possible d’avancer de manière imparfaite. 

 

 

3 conseils pour se libérer du perfectionnisme

 

1 – Avoir des objectifs ambitieux, mais réalistes

 

Quand nous nous donnons des objectifs, nous sommes capables de faire de gros efforts pour y arriver.

Malheureusement, lorsque les choses ne se passent pas « comme prévu », nous sommes déroutés, car dans notre tête, atteindre un objectif c’est une ligne droite, rien ne doit nous déranger dans notre trajectoire.

Or, la réalité est que le chemin qui nous amène vers la réalisation de nos objectifs est fait de spirales, de cul-de-sac, de retour en arrière… et d’échecs.

La perspective de l’échec a deux conséquences :

  • soit on compense, on en faisant trop, mais on s’épuise
  • soit la peur nous tétanise et on laisse tomber

Pour se libérer de notre tendance au perfectionnisme et ne pas laisser la perspective d’un échec nous empêche de poursuivre notre objectif, il est urgent d’accepter que l’échec fait partie du chemin et de bien prendre le temps de savourer le moment présent, autrement dit de ne pas aller trop vite, mais de préférer avancer doucement, mais sûrement. 

En effet, nous n’avons pas besoin d’être des « machines » pour réussir et nous ne sommes pas des « loosers » quand nous échouons.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  En finir avec le stress : 10 conseils pour trouver son équilibre 

La vie n’est pas une affaire de « tout ou rien », elle est bien plus nuancée que ça.

Comment fait-on concrètement pour accepter l’échec et savourer le moment présent ?

Se fixer des objectifs ambitieux, mais réalistes !

Plutôt que de viser 20/20 dans toutes les matières, voyons lesquelles sont les plus importantes et visons un 16/20 ? 

Plutôt que de viser d’aller à la salle de sport tous les jours, décidons d’y aller 3 fois par semaine dans un premier temps. 

Se libérer du perfectionnisme, c’est veiller à ce que nos objectifs soient réalistes !

 

Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer et se sentir bien

 

2 – Accepter ses émotions pour se libérer du perfectionnisme 

 

Il n’est pas rare que nous ayons des attentes « irréalistes » pour notre vie émotionnelle. Là, encore, nous avons tendance à imaginer une ligne droite. En effet, nous croyons qu’une vie heureuse est une vie dans laquelle les émotions négatives n’ont pas leur place.

Or, les émotions sont comme la vie, elles sont changeantes et c’est tout à fait naturel. 

Un jour, on se sent bien, joyeux et le lendemain, on peut se sentir triste, en colère… c’est la vie.

Comment se sentir bien ? En s’accordant le droit d’être humain et de ressentir des émotions agréables, mais aussi désagréables.

« Accepter ses émotions, c’est les contempler d’un oeil amène, les considérer comme faisant naturellement partie de nous, donc comme étant dignes d’intérêt. » 

Accepter, c’est « regarder » notre tristesse, notre colère, notre jalousie et « discuter » avec elle. C’est cela accepter nos émotions. C’est rester un moment avec elles.

Accepter, ce n’est pas ressasser. Autrement dit, nous restons avec notre émotion, mais nous n’y réfléchissons pas. La différence est de ne pas rejouer sans cesse l’événement qui nous a conduits à ressentir notre émotion. Continuons à vivre notre journée en compagnie de notre émotion, elle finira par disparaitre, car c’est dans sa nature de disparaitre. En effet, une émotion est éphémère. 

Accepter, c’est aussi exprimer notre émotion : nous pouvons l’exprimer à voix haute, l’écrire sur un papier ou alors la confier à un bon ami.

De plus, accepter ne veut pas dire se résigner.

En effet, ce n’est pas parce que nous avons peur que nous ne pouvons pas agir courageusement.

Ce n’est pas parce que nous sommes jaloux que nous ne pouvons pas agir avec bienveillance.

Et, ce n’est pas parce que nous sommes de mauvaise humeur et que nous ne voulons pas aller travailler que nous ne devons pas aller travailler.

Se libérer du perfectionnisme  c’est comprendre que nos émotions ont des choses à nous dire,  mais en ne les laissant pas prendre toute la place. En effet, continuons à agir de manière pertinente. 

 

Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer et se sentir bien

 

3 –  Accepter notre propre imperfection pour mieux accepter celle des autres

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment ne pas stresser ? 8 erreurs à éviter pour mieux penser

L’amour des contes de fées, des films d’Hollywood et l’amitié des séries américaines n’existent pas !

Pourtant, en amour, nous avons aussi tendance à penser que c’est “tout ou rien”, soit c’est le grand, soit ce n’est rien.

Cela va nous amener soit : 

  • à ne jamais entrer en relation par peur de l’échec
  • à entrer dans une relation, mais la rendre très compliquée au moindre défaut de l’autre

Dans un couple comme dans la vie, l’agréable et le désagréable se succèdent. Il ne peut y avoir une relation de couple toujours heureuse. Tout comme on ne peut se sentir toujours bien. Le désagréable a toute sa place dans notre quotidien ! 

Se libérer du perfectionnisme, c’est comprendre que notre partenaire n’est pas parfait, qu’il a des défauts et que nous avons le choix de l’aimer malgré ses défauts.

Malheureusement, il nous est d’autant plus difficile d’accepter les défauts de l’autre, car nous n’acceptons pas les nôtres.

En effet, nous nous voudrions parfaits et nous sommes très exigeants par rapport à nous mêmes. 

Et si on arrêtait ?

Nous ne sommes pas parfaits, nous faisons de notre mieux.

Tout comme l’autre n’est pas parfait, il fait de son mieux.

Répète-toi cela autant de fois que nécessaire. Sens la pression descendre pour laisser place à l’amour ! 

« On se fait passer en premier, puis à mesure qu’on avance, cette aspiration en vient à englober les autres. En un sens, l’extrême compassion n’est autre qu’un stade supérieur de cet intérêt pour soi-même. C’est pourquoi les gens qui se détestent eux-mêmes ont tant de mal à se montrer sincèrement compatissants envers leur prochain. Ils n’ont pas de point d’ancrage, de départ. »

 

Le perfectionnisme : 3 conseils pour s’en libérer et se sentir bien

 

Pour en savoir plus sur comment se sentir bien 

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

De plus, tu peux lire ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz. On ne présente plus ce livre connu dans le monde entier. Ce livre détient les secrets d’une vie heureuse et sereine. Je te le conseille de tout coeur, car il saura t’aider à te libérer du perfectionnisme et de toute cette pression que tu te mets. Un livre à lire et relire.

 

 

  • L’art du bonheur du Dalaï-Lama. Un livre rempli de sagesse et de bienveillance. Les nombreux conseils nous aident à vivre plus sereinement les aléas de la vie. Il apaise nos tendances perfectionniste et nous aide à nous recentrer sur l’essentiel. Un coup de coeur !

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, partage-le !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment réduire le stress ? 6 exercices d’écriture pour s’apaiser

Prends soin de toi.

Tiffany

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
    1K
    Partages
  • 60
  • 961
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *