Peur du rejet : 4 signes que l’on en souffre et comment s’en sortir 

Peur du rejet : 4 signes que l’on en souffre et comment s’en sortir 

La peur du rejet, c’est la peur de recevoir un refus, la peur de ne pas être aimé. Alors, la personne qui a peur d’être rejetée préfère ne rien demander et même fuir. Seule. Heureusement, cette peur peut être surmontée, pas à pas. Voici 4 signes qui montrent que tu souffres d’une blessure de rejet et comment t’en sortir, petit à petit.

 

Peur du rejet : 4 signes que l’on en souffre et comment s’en sortir 

 

1 – La peur du rejet nous pousse à fuir les relations

 

Par peur du rejet, consciemment ou inconsciemment, nous préférons fuir, ne pas nous attacher pour ne pas souffrir. Sans nous rendre compte que nous souffrons d’autant plus.

Parce que plutôt que de savoir vraiment ce que pensent les autres de nous, nous préférons fuir. Alors, en plus de la solitude, nous devons affronter les doutes : est-ce que cette personne m’aimait vraiment ?

Pourtant, la peur du rejet n’est pas une malédiction. C’est une blessure et toute blessure peut être guérie. Malheureusement, le remède est souvent peu agréable, voire parfois douloureux.

En effet, tu ne vas pas guérir de cette peur comme par magie. Tu ne vas pas te réveiller un matin et ne plus avoir peur d’être rejeté.e par les autres.

Mais, un jour, tu peux décider d’affronter ta peur et d’arrêter de fuir pour oser demander : m’aimes-tu ? 

Parce qu’il est temps que tu prennes conscience que tu es en train de gâcher tes relations, et donc ta vie, à cause de la peur de recevoir un non Mais, ce non fait partie de la vie.

De plus, pour un non, il y a des dizaines de oui.

Et si tu arrêtais de te focaliser sur ta peur du non pour aller chercher des oui, qu’est-ce qui pourrait changer dans ta vie ? 

 

Peur du rejet : 4 signes que l’on en souffre et comment s’en sortir 

 

2 – La blessure de rejet nous pousse à fuir dans notre imaginaire

 

Quand on souffre de la peur du rejet, nous avons tendance à passer beaucoup de temps à rêver, à rêvasser plutôt. Sans nous rendre compte que nous passons plus de temps à rêver notre vie qu’à la vivre vraiment.

De plus, nous ne nous rendons pas compte que plus nous rêvons notre vie et plus, en comparaison, la vie réelle nous semble décevante.

En fait, c’est un cercle vicieux dans lequel nous tombons et qui nous gâche la vie. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment maîtriser son esprit : mes 8 méthodes puissantes

Pour sortir de cela, il nous faut sortir de notre imaginaire. Pour commencer, pourquoi ne pas déjà vivre un peu plus en conscience ton quotidien.

C’est-à-dire qu’au lieu de rêvasser en te préparant, sois présent, présente à ce que tu es en train de faire.

Autrement dit, remets ton attention sur tes gestes, sur ta respiration et sur ce qui t’entoure plutôt que sur tes rêveries. 

Car, sur le moment tes rêveries te font du bien, mais si tu es honnête avec toi-même, tu peux te rendre compte qu’à la fin, tes rêveries te font plus de mal qu’autre chose.

Ensuite, plutôt que de rêver à des relations parfaites, à une vie parfaite, concentre-toi sur tes relations réelles et ta vie réelle. Essaie d’en extraire du bon et du beau. Pratique la gratitude, par exemple. 

Parce que la peur du rejet nous pousse à croire que tant que les choses ne sont pas parfaite, alors il vaut mieux s’en protéger. C’est faux ! Les choses n’ont pas besoin d’être parfaites pour être belles et faire notre bonheur. Qu’en penses-tu ?

 

3 – La peur du rejet nous pousse à nous saboter professionnellement

 

Les personnes qui souffrent de la blessure du rejet ont tendance à fuir toute forme d’engagement et de responsabilités. C’est leur hantise. 

Parce qu’elles ne se sentent pas à la hauteur, pas suffisamment aimables, méritantes, importantes.

Alors, plutôt que de prendre le risque que la réalité leur rappelle cela, elles préfèrent ne s’engager dans rien et même professionnellement.

Donc, si tu te reconnais là-dedans pour sortir de là, tu as besoin de travailler ta confiance en toi et ton estime de toi. Tu as besoin de te sentir à la hauteur et important.e. 

Cela se travaille. Je t’invite à lire des livres de développement personnel, je t’invite même à te former au développement personnel. J’ai d’ailleurs la formation en ligne parfaite pour toi dans laquelle je te forme tout particulièrement à la confiance en soi. Écris-moi si tu veux en savoir plus. 

En tout les cas, sache que tu es en train de te saboter et que tu es tout à fait capable d’arrêter cela. Pas à pas. Respire un bon coup et accorde-toi le droit de croire en toi et de t’engager professionnellement.

 

Peur du rejet : 4 signes que l’on en souffre et comment s’en sortir 

 

4 – La peur d’être rejeté nous pousse à se fuir soi-même

 

Quand on a peur d’être rejeté, nous avons tendance à fuir constamment. En fait, nous n’arrivons pas à nous installer durablement dans un mode de vie. 

Et, on ne se rend pas compte que ce n’est pas tant les autres, les responsabilités, la vie que nous fuyons, c’est nous-mêmes que nous fuyons.

Nous fuyons la personne que nous sommes actuellement et celle que nous sommes en train de devenir. Comme si nous ne voulions pas avoir de racines par peur de nous attacher quelque part, dans une histoire et donc de souffrir par la suite.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment trouver la paix intérieure : 10 pensées qui font du bien

Alors, nous arrachons tout, nous nous arrachons nous-mêmes et nous fuyons. Cela arrive régulièrement, comme des cycles. Ils dépendent des personnes, mais cela peut être des cycles de 3, 5 ou 7 ans. 

Si tu te reconnais là-dedans, comprends que dans les moments où tu as envie de fuir, ailleurs pour faire autre chose, autrement, avec d’autres personnes, c’est ta peur du rejet qui est en train de s’exprimer.

Donc, respire un bon coup et accepte cette peur qui est en train de rugir à l’intérieur de toi. Par contre, ne prends aucune décision tant qu’elle ne s’est pas apaisée. Car, il est temps que tu ne laisses plus ta peur du rejet prendre les décisions dans ta vie. Il est temps que tu arrêtes de tout saboter, de tout fuir et de te fuir.

En effet, n’en as-tu pas marre ? N’es-tu pas fatigué.e ? Alors, respire un bon coup et attends que cela se calme. Cela va être un moment difficile et il peut durer quelque temps : quelques jours, voire quelques semaines.

Patiente, ça va passer.

Si une fois que tu es calme, tu sens que tu as besoin de faire quelques changements dans ta vie, fais-les. Mais, ne te déracine pas, arrête de te faire du mal ainsi. Tu es une belle personne et tu mérites de vivre une vie heureuse et sereine. Tu as le droit de t’attacher, de t’enraciner. 

 

Peur du rejet : 4 signes que l’on en souffre et comment s’en sortir 

 

En savoir plus pour mieux se connaître

 

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

 

De plus, je te conseille ces 2 livres inspirants sur le sujet :

  • L’ebook « Être soi-même et être heureux ». Dans cet ebook, je partage les 4 étapes que j’ai moi-même suivies pour me libérer du regard des autres pour m’autoriser à m’écouter et me faire confiance. Ma vie a changé, elle me plait et me ressemble. Je m’y sens moi, je m’y sens bien. Je te conseille de tout coeur cet ebook qui sera tout doux pour ton coeur.

 

 

  • Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise Bourbeau. J’ai eu un gros coup de coeur pour ce livre. L’autrice nous explique les différentes blessures que nous pouvons avoir et les comportements de protection que nous avons développés pour nous protéger. C’est un livre qui nous aide à mieux nous comprendre et ça fait beaucoup de bien. C’est pourquoi je te le conseille de tout coeur.

 

 

Je te remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

Si tu as aimé, dis-le-moi en commentaire.

Prends soin de toi. 

Tiffany Buton

Formatrice et coach en bonheur.

J’enseigne comment être heureux dans la vie à travers des articles, des vidéos Youtube, des ebooks, des formations en ligne et des accompagnements personnalisés par téléphone.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 10 clés de la paix intérieure pour inviter la sérénité au quotidien

 

 

Si tu as aimé, tu peux partager :)
 
 
    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *