Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaï

41/52 – Le petit livre de l’Ikigaï de Ken Mogi : Trouver sa raison de vivre

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaï
On se rejoint sur Pinterest ?

Trouver sa raison de vivre nous amène à vivre plus longtemps, en meilleure santé, à être plus heureux, plus satisfaits et moins stressés. Ça donne envie ! Malheureusement, nous ne savons pas toujours ce qu’est une raison de vivre, et encore moins, comment la trouver. Ken Mogi dans son livre « Le petit livre de l’Ikigaï » nous accompagne pour découvrir notre raison de vivre.

 

Salut, cher lecteur, chère lectrice. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour savoir comment trouver notre raison de vivre.

Ce sujet t’intéresse sûrement autant que moi. Trouver sa raison de vivre, voilà quelque chose qui a le pouvoir de faire briller nos yeux et faire vibrer notre coeur et notre âme.

Dans cet article, je te dévoile tout ce que j’ai appris au cours de ma lecture du livre de Ken Mogi « Le petit livre de l’Ikigaï ». Ce livre est le 41e de ma liste des 52 livres de bonheur. Si tu veux en savoir plus sur cette liste et mon projet qui s’y rattache, je t’invite à cliquer ici. 

De plus, je te donne mon avis sur ce livre. Je t’avoue tout de suite que je l’ai adoré ! 🙂

 

Qu’est-ce qu’une raison de vivre ? 

Le mot Ikigaï est japonais. Il se compose de deux mots « vivre » et « raison ». Autrement dit, raison de vivre.

Avoir un ikigaï, c’est avoir une raison de vivre. 

 

# Une raison de vivre est une « action » 

Une raison de vivre, c’est une « action », c’est quelque chose que nous faisons et qui nous rend heureux. Autrement dit, c’est en « accomplissant » notre raison de vivre que nous sommes heureux.

Tous, nous voulons être heureux. Cela dit, nous ne nous sentons pas heureux en faisant les mêmes choses. Nous n’avons donc pas tous les mêmes raisons de vivre. 

C’est pourquoi il est important, mais pas toujours évident de trouver sa raison de vivre, sa propre raison de vivre ! 

 

# Une raison de vivre n’est pas synonyme de succès, de richesse ou de reconnaissance

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaïTrouver sa raison de vivre ne fera pas forcément de nous des gens riches et célèbres. Par contre, elle fera de nous des gens heureux quoiqu’il arrive.

Une raison de vivre n’est pas forcément un métier, cela peut être un loisir. 

Autrement dit, nous pouvons trouver notre raison de vivre, sans pour autant faire un métier merveilleux et qui nous fasse vibrer.

 

Trouver sa raison de vivre, à quoi ça sert ?

 

Peut-être es-tu en train de te dire : Quoi ? Je peux être heureux tout en ayant un métier qui ne me passionne pas ?! 

La réponse est oui ! Tu peux être parfaitement heureux même si ton travail ne te passionne pas. 

Je comprends si tu trouves cela difficile à accepter. Ce fut mon cas aussi. J’ai changé tellement de fois de voie professionnelle en quête d’un métier passionnant que je peux comprendre que cela puisse te heurter. 🙂 

Pas de panique ! Ce n’est pas parce que tu fais un métier ennuyeux que tu ne peux pas être heureux.

 

# Trouver sa raison de vivre nous apporte du bonheur

Quand nous trouvons notre raison de vivre, nous nous sentons heureux. Aussi, nous n’avons plus besoin de mettre de conditions à notre bonheur, comme nous avons l’habitude de le faire : « Je serai heureux quand je serai marié, quand j’aurai des enfants, quand j’aurai un travail… »

« Il n’existe absolument aucune formule du bonheur – chaque condition de vie peut servir de socle de bonheur. Vous pouvez être heureux en étant marié, avec des enfants, ou marié, et sans enfants. Vous pouvez être heureux en étant célibataires. sans diplômes universitaires, ou avec. » 

Trouver sa raison de vivre, c’est faire la paix avec ce que nous vivons en ce moment. C’est comprendre que nous pouvons être heureux ici et maintenant. 

De plus, une raison de vivre permet de nous sentir plus forts et de pouvoir faire face aux aléas de la vie. Quand bien même des catastrophes peuvent survenir, nous avons la possibilité de FAIRE des choses qui nous rendent heureux. 

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  28/52 - Le charme discret de l'intestin de Guilia Enders

# Trouver sa raison de vivre nous fait nous lever le matin

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaïJe sais que cette raison va pousser beaucoup d’entre nous à rechercher notre ikigaï, car se lever le matin n’est pas chose facile pour tous. 🙂

Comment réussir à se lever le matin ? En ayant une bonne raison de le faire, tout simplement.

Et si, tu avais une « raison de vivre » qui t’attend dès ton réveil ? Comment est-ce possible ? En trouvant ce qui te récompenserait de t’être levé. Cela peut être une sucrerie, une belle lecture, une balade, quelques mouvements, danser, chanter, écrire, jardiner, dessiner… 

Faire ce qui nous plait dès le matin nous rendra de bien meilleure humeur pour tout le reste de la journée, n’est-ce pas ?

N’attendons pas que la vie nous fasse plaisir, faisons-nous plaisir avant ! 

 

# Une raison de vivre nous donne la force d’avancer

Tu peux peut-être soulever un sourcil d’un air interrogateur : Quoi ? Manger une sucrerie le matin pourrait nous donner la force d’avancer ?!

Bien sûr ! L’espoir de pouvoir la manger à nouveau le lendemain matin peut te faire vivre ta journée plus facilement. 

Cela peut-être l’espoir de continuer de lire ton livre, de jardiner à nouveau, de coudre, de dessiner, d’écrire, de jouer de la musique… 

Toutes ces choses qui te rendent heureux te permettront de vivre mieux les choses les moins évidentes.

 

Comment trouver sa raison de vivre ? 

 

# 2 questions à se poser tous les jours

  • À quoi est-ce que j’accorde le plus de valeur sentimentale ? 
  • Quelles sont les petites choses qui me donnent du plaisir ?

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaïMoi, sans surprise, ce sont les livres, bien sûr. À chaque fois que je pars pour la médiathèque, à chaque fois que je prépare une commande de livres, c’est un tel bonheur. Puis, le bonheur continue quand je les reçois, et encore quand je les lis. Le bonheur se renouvelle quand j’en parle dans mes articles. Et, sans compter, quand chaque jour, je les regarde avec amour dans ma bibliothèque. 

Nous pourrions nous poser d’autres questions :

  • Qu’est-ce que je fais et qui me redonne le sourire, même quand je ne me sens pas bien ? 
  • Qu’est-ce qui me donne encore une raison de continuer à me lever ? 
  • Quel est ce rayon de soleil qui illumine encore mon quotidien, quand bien même il me semble gris parfois ? 

Trouver sa raison de vivre, c’est trouver une action que nous pouvons faire pour nous remonter le moral. 

 

# Une raison de vivre se cherche dans les petites choses

Une raison de vivre doit être accessible. Nous avons besoin de la « pratiquer » régulièrement pour nous sentir heureux.

De plus, une raison de vivre n’a pas besoin de revêtir une certaine valeur aux yeux des autres. 

Par exemple, si ta raison de vivre est de peindre, mais que ton entourage ne trouve aucun plaisir à regarder tes peintures, ce n’est pas grave !

Le plus important pour trouver sa raison de vivre est que ce que tu fais revêt une valeur pour toi et seulement toi. Autrement dit, trouve les petites choses qui te font du bien, qui te nourrissent, sans te soucier du regard et de l’approbation des autres.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  24/52 - Cheminer vers la sagesse de Deepak Chopra

Tu sais quoi ? Tu n’as même pas besoin de dire aux autres ce qui te rend heureux.

« Dans la vie, nous nous trompons parfois de priorités et évaluons mal la portée de nos actes. Trop souvent, nous faisons une chose dans l’espoir d’une récompense. Si celle-ci ne vient pas, nous sommes déçus, et nous perdons notre intérêt et notre enthousiasme à la tâche. C’est tout simplement la mauvaise approche. En général, il y a des délais entre les actions et les récompenses. Même lorsqu’on fait bien son travail, les récompenses ne viennent pas forcement : l’accueil et la reconnaissance se déroulent de manier stochastique, dépendant de nombreux paramètres hors de notre propre contrôle. Si vous parvenez à faire de votre tache votre source première de bonheur, alors vous aurez relevé le plus important défi de votre vie.
Jouez donc de la musique quand personne n’écoute. Dessinez quand personne ne regarde. Écrivez une nouvelle que personne ne lira. La joie et la satisfaction seront largement suffisantes pour vous donner l’élan de continuer dans la vie. »

 

# Faire les petites choses qui nous rendent heureux

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaïTrouvons toutes les petites choses que nous rendent heureux. Puis, faisons-les le plus souvent possible. Chaque jour ! Savourons-les, encore et encore. 

Toutes ces petites raisons de vivre, tous ces rayons de soleil dans notre quotidien nous conduiront petit à petit vers notre raison de vivre plus grande.

 

# Trouver sa raison de vivre est une quête

Oui, trouver sa raison de vivre est une quête. Elle nous demande deux choses :

  • De nous aimer et de nous accepter tel que nous sommes
  • De prendre notre temps

Nous avons besoin de nous accepter, car aimer faire certaines choses ne sera peut-être pas reconnu par notre entourage. Nous pourrions nous poser des questions, mais nous ne le ferons pas, car nous apprendrons à nous aimer et nous accepter comme nous sommes. 

De plus, nous avons besoin de prendre notre temps. Nous aurons peut-être le réflexe de vouloir à tout prix, tout de suite, trouver notre raison de vivre. C’est compréhensible, nous voulons être heureux maintenant !

Malheureusement, comme toute quête, nous devons faire preuve de patience. Le bonheur se trouve ici et maintenant. Peut-être que tu fais des choses qui ne te plaisent pas en ce moment, alors dis-toi :

« Oui ce que je vis en ce moment ne me plait pas. Qu’est-ce que je peux faire pour me sentir mieux ? Juste l’action qui me ferait me sentir bien. »

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaïJuste se sentir mieux dans un premier temps et avec une seule action. 

Nous n’avons pas besoin de tout quitter, de tout lâcher pour être heureux. Ce dont nous avons besoin, c’est de faire la paix avec le moment présent. Ce n’est pas en le fuyant que nous serons heureux, mais c’est en l’acceptant et en décidant de faire du mieux que nous pouvons pour aller de mieux en mieux. 

 

# Dernier conseil

Fais ce que tu aimes faire ! Sans te poser aucune question : est-ce bien, est-ce que j’ai le droit, est-ce que je le mérite ? Fais ce que tu aimes faire, tout simplement ! 

Au début, quand j’ai créé le blog Du bonheur et des livres, je me demandais souvent «  Pourquoi je fais ça ? » et je me sentais mal. Je me disais : « Qui suis-je pour vouloir aider les gens à être plus heureux ? » 

Mais, j’ai continué. J’ai continué parce que j’aime ça : lire et partager ce que je lis. Ça me rend vraiment heureuse.

Grâce au livre de Ken Mogi, je comprends mieux maintenant. J’ai trouvé ma raison de vivre : c’est tout simplement de partager ce que j’apprends. Ça me fait vibrer. 

Maintenant que je sais cela, je me libère de mon besoin que l’on me dise que j’ai le droit de faire ce que je fais ou que ce que je fais, c’est bien.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  12/52 - Un petit pas peut changer votre vie de Robert Maurer - 3 conseils à retenir

Je te souhaite de tout coeur de trouver toutes ces petites choses qui te rendent heureux et qui t’amèneront petit à petit à ta raison de vivre.

 

Qu’est-ce que j’ai pensé du livre de Ken Mogi « Le petit livre de l’Ikigaï » ?

 

Il m’a transportée. J’ai été triste quand j’ai terminé la dernière page. La force de ce livre, ce sont toutes les histoires vraies que l’autre nous donne pour illustrer ses propos. On voyage au Japon et on se retrouve dans le quotidien des Japonais. C’est extraordinaire ! 

On apprend aussi beaucoup de choses. Ce livre est un baume sur le coeur. On comprend que tant que l’on fait des choses que nous aimons, nous avons une raison de vivre. On comprend donc que l’on peut être heureux ici et maintenant. Nous n’avons plus besoin de courir après autre chose. Tout est déjà là. 

Je suis très heureuse et reconnaissante de l’avoir lu. J’ai envie de hurler : merci, merci, merci ! 🙂

 

Trouver sa raison de vivre, trouver son ikigaï
On se rejoint sur Instagram et Facebook ? 🙂

 

Points positifs du livre :

  • Une structure claire qui permet de bien comprendre 
  • Des histoires inspirantes illustrent les propos de l’auteur
    Le style de l’auteur est très agréable
  • Des dessins donnent de la vie au texte. Ça donne même envie de les colorier, quel plaisir !

Points négatifs du livre :

  • On en redemande !! Ahah ! Ce qui n’est pas vraiment un point négatif. 🙂

Si je devais donner une note à ce livre, ce serait 5/5.

 

Pour en savoir plus sur comment trouver sa raison de vivre

Je t’invite à lire ces 2 articles complémentaires :

  • Découvre 9 étapes pour donner un sens à ta vie, en cliquant ici. Des étapes conseillées par une psychothérapeute, auteure de best-seller : Chantal Rialland. 
  • Apprends à découvrir ta passion en cliquant ici. 

Je te conseille de lire ces 2 livres inspirants :

  • Quelqu’un à qui parler de Cyril Massarotto. Je te résume le livre et te partage les 5 conseils d’un enfant pour vraiment profiter de la vie, en cliquant ici.
  • Le moine qui vendit sa Ferrari de Robin S. Sharma. Je t’invite à découvrir mon article dans lequel je te résume le livre et te partage les 7 outils pour changer sa vie et lui donne plus de sens en cliquant ici. 

 

Je remercie de tout coeur d’avoir lu cet article.

J’espère qu’il t’a plu et qu’il t’aidera à faire de ta vie, une vie plus belle et plus sereine.

Tu peux le partager, si toi aussi tu penses que le bonheur se décide et s’apprend.

À bientôt,

Tiffany 

 

Si tu penses que ce livre peut t’être utile et que tu souhaites le commander par amazon, tu peux passer par ce lien. C’est un lien affilié. C’est à dire qu’Amazon me reverse entre 4 et 6 % de la somme. Cela n’a aucune incidence sur le prix d’achat final du livre. Cet argent me permet de continuer à acheter des livres sur le bonheur et à te proposer beaucoup de contenu gratuit. 🙂

Si tu as aimé, tu peux partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 4
  • 1
  •  
  •  
  •  

2 commentaires sur “41/52 – Le petit livre de l’Ikigaï de Ken Mogi : Trouver sa raison de vivre

  1. Boidot veronique dit :

    Bonjour je suis ravie d’avoir la chance de lire tes mails par contre je n’arrive pas à retrouver la liste de tes 52 livres merci de me dire comment je peux me la’ procurer. Merci
    VERONIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *